LivresNews Sorties Loisirs

Qui était « Dr Seuss » : l’autre Disney des Etats-Unis

Comment devient-t-on Dr Seuss ? Ce livre sorti en mai sur « Theodor Geisel et la fabrique de l’imaginaire américain » (1) amène à la genèse d’un des esprits les plus créatifs des Etats-Unis, et dont il est bon de se rappeler avant les fêtes de fin d’année.

Livre : Becoming Dr SeussIl était une fois non seulement un esprit loufoque qui imagina « un chat dans un chapeau », mais qui imposa ses visions aux enfants américains, accompagnés d’un monstre vert qui « vole Noël » ou encore d’un éléphant nommé Horton et qui couve un œuf. Theodor Geisel (1904-1991) publia ainsi plus de soixante livres pour enfants débordant d’imagination. Au final il est moins connu que son contemporain Walter Disney (1901-1966), mais il n’est pas moins passionnant de connaître comment Theodor Geisel est ainsi devenu Dr Seuss (« Seuss » c’était le nom de sa maman).

Tout a commencé durant son enfance à Springfield, Massachusetts, dans une maison envahie par les livres qui étaient le principal passe-temps familial. Son père fut longtemps brasseur, mais la prohibition le força a changer de métier.

Pour le fils non plus tout ne sera pas facile, et il se rappellera longtemps de ses dessins envoyés à The New Yorker sans qu’aucune réponse ne vienne. Il fut ensuite illustrateur publicitaire, et travailla pour la Standard Oil. Son contrat excluait qu’il puisse dessiner dans un grand nombre d’autres secteurs. Il s’aperçut ainsi qu’il avait le droit de se diversifier dans les livres pour enfants, l’une des seules possibilités qu’il lui restait. Et c’est ainsi qu’il devint « Dr Seuss », un maître de la littérature enfantine qui façonna leur imaginaire et leur expliqua bien « qu’une personne est une personne, qu’importe sa petite taille !« .

Theodor Geisel avait aussi quelques messages à faire passer aux parents. En effet, il appréciait peu la manière dont Noël était devenue une fête commerciale (d’où « The Grinch »), ou encore ses considérations sur la protection de l’environnement dans « The Lorax ».

Les Etats-Unis sont un pays où chacun aime croire à l’éternité de la jeunesse. Ca donne d’une part de grands « ados attardés », mais aussi, de Br’er Rabbit à Stranger Things, une œuvre pour enfants à la richesse considérable, à laquelle « Dr Seuss » a apporté une contribution majeure.

– (1) – Becoming Dr. Seuss: Theodor Geisel and the Making of an American Imagination, par Brian Jay Jones (Dutton, 496p, 32$)

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !

Fermer