Actualités à Miami et en FlorideNews Sorties Loisirs

Sugar Sammy : « Je viens enseigner l’anglais aux francophones de Floride! »

Il sera en spectacle en Floride les 3 et 4 mars

Si la pandémie en a perturbé certains, Sugar Sammy, lui, est remonté à bloc et s’en vient pour une tournée américaine de 52 spectacles en anglais, qui va commencer en Floride (Boca Raton et West Palm Beach). Il sait qu’une grande partie de ses spectateurs de Floride seront Français et Canadiens Français…. autant dire qu’il astique ses meilleurs missiles humoristiques pointés dans leur direction !

Rencontre avec Sugar Sammy !


 

Sugar Sammy US Tour, deux dates en Floride :

– Le 3 mars : Boca Raton

Boca Black Box Center for the Arts, 8221 Glades Road Suite # 10, Boca Raton, FL 33434

– Le 4 mars : West Palm Beach

The Kelsey Theater, 700 Park Ave, Lake Park, FL 33403

www.sugarsammy.com


– LE COURRIER DES AMERIQUES : Sammy, vous réalisez des tournées nationales en anglais aux Etats-Unis, y êtes-vous aussi célèbre que Gad Elmaleh ?

– SUGAR SAMMY : Je ne répondrai pas à vos provocations, mais effectivement j’ai beaucoup de fans chez les Américains. J’ai d’abord débuté ma carrière en anglais avant de me concentrer sur le public francophone. J’ai repris les tournées aux États-Unis à partir de 2017, mais ce n’était pas de la même taille. Cette fois on a quand même 52 spectacles au programme entre le 3 mars et le 10 juillet !

– LE CDA : Faire un spectacle en anglais en Floride durant l’hiver, êtes-vous bien certain que c’est autorisé par l’OQLF (Office québécois de la langue française) ?

– SUGAR SAMMY : Ah, oui, j’espère qu’ils ne vont pas me suivre jusqu’ici !!!! En fait je viens enseigner l’anglais aux francophones en Floride ! Je me suis promené à Hollywood Beach, ils parlent beaucoup trop français là-bas !!!

– LE CDA : Vous avez vu ça ?! 

– SUGAR SAMMY : Oui, à Hollywood-Hallandale ils font comme dans le West Island, à Montréal, mais à l’envers : ils viennent ici bâtir leur propre quartier à eux. Donc je me suis dit que j’allais venir leur apprendre l’anglais !

– LE CDA : Est-ce que vous allez plaisanter sur la covid durant vos nouveaux spectacles ? Ce serait sympa parce que nous en Floride ça fait longtemps qu’on n’en a pas entendu parler ! 

– SUGAR SAMMY : Oui bien sûr qu’il faut en parler. Ce ne sera pas omniprésent… on ne va pas parler que de ça. Mais je vais quand même essayer d’expliquer aux Québécois que, maintenant qu’ils sont en Floride, ils ne sont plus soumis aux règles québécoises !

– LE CDA : Comment, en tant qu’artiste, avez-vous vécu l’interdiction de scène durant ces longs mois ?

– SUGAR SAMMY : Pas mal. Avant je roulais à 100 000 milles à l’heure, toujours dans une ambiance de travail. On ne prenait pas le temps d’évaluer nos vies et nos parcours. Je pense que beaucoup de gens ont ressenti la même chose. Donc ça m’a fait du bien, ça m’a permis de me reposer et de pouvoir mettre un focus sur mes relations, de faire évoluer mes qualités d’auteur.

– LE CDA : Et la pandémie a-t-elle beaucoup changé l’esprit de vos spectacles ?

– SUGAR SAMMY : Comme je le disais ça m’a donné l’envie – à ce point dans ma carrière – d’améliorer mon écriture, mais aussi de pousser les limites aussi loin que possible, sans filtre.

– LE CDA : Attendez… vous êtes en train de nous expliquer qu’avant vous aviez un « filtre » ?

– SUGAR SAMMY : Je suis plus en position de contrôle de ma carrière alors je peux me permettre ce que je veux, sans être « cancelled ». Avant j’y faisais un peu attention, alors que maintenant je m’en fous complètement. C’est l’état d’esprit que je veux avoir.

– LE CDA : Sugar Sammy « annulé » comme un simple James Franco ou un vulgaire Napoléon Bonaparte… on a du mal à y croire !

– SUGAR SAMMY : Des groupes de pression nous prennent en otage avec ça, et franchement ça commence à faire !

– LE CDA : Mais ces groupes de pression ne semblent pas moins influents, est-il possible pour un humoriste de ne pas en avoir peur ?

– SUGAR SAMMY : Ils sont gagnants avec certains. C’est difficile aux Etats-Unis avec des cas comme Joe Rogan, ou Jimmy Carr : on essaye de les canceller parce qu’on n’est pas d’accord avec eux. Mais franchement, de plus en plus, les humoristes sortent gagnants. Le public nous soutient.

– LE CDA : Le public vous soutient, mais sur Twitter ça se passe souvent moins bien….

– SUGAR SAMMY : Il suffit de canceller Twitter. En un clic ce n’est plus sur mon téléphone. Auparavant ça aurait été plus difficile pour moi de le faire. La différence est peut-être là.

– LE CDA : Vous en parlez de la « cancellation » durant vos spectacles ?

– SUGAR SAMMY : Oui, j’avertis le public. Y’en a qui vont être choqués, mais le rire finit toujours par gagner.

Sugar Sammy en tournée en Floride : il passe à Boca Raton et West Palm Beach

– LE CDA : Qu’est-ce que vous aimez faire en Floride quand vous n’y travaillez pas ?

– SUGAR SAMMY : Là je vais arriver de Montréal donc rien que de retrouver soleil et plage, pour moi c’est beaucoup. Jusqu’à présent j’ai eu très peu de temps pour faire du tourisme en Floride. J’ai juste pu me reposer à South Beach quelques fois. D’ailleurs si les lecteurs veulent me donner des conseils sur les meilleurs restaurants ou sur les meilleurs quartiers à habiter, je suis preneur, ils peuvent venir sur mes réseaux sociaux m’en parler !

– LE CDA : Si vos réseaux sociaux ne sont pas cancellés auparavant !

 – SUGAR SAMMY : Ça devrait aller. Il y a une autre chose que je fais quand je viens en Floride, c’est passer du temps dans les quartiers québécois et français pour observer, discuter avec les gens, observer comment ils vivent. Je vais y retourner cette fois-ci….

– LE CDA : Ça va être discret. Vous mettez un masque pour passer incognito ?

 – SUGAR SAMMY : Ha ha ha! Ce n’est pas toujours facile. Je regrette un peu cette époque ; par exemple lorsque  je suis arrivé en France personne ne me connaissait. Je passais mon temps à aller poser des questions aux gens, en vivant comme un Parisien, mais je continue assez souvent à aller observer !

Sugar Sammy

 

 

 

George Prytula

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds