Actualités à Miami et en FlorideMédiasNews Sorties Loisirs

Quand TF1 kidnappe Miami !

Généralement on ne regarde plus depuis longtemps les reportages (pour la plupart idiots) des télés françaises sur « les bandits de Miami » (ville en réalité assez sécure comparée aux autres grandes métropoles américaines), où sur « les riches à Miami ». On a fait une exception. Dimanche 14 mai, TF1 a consacré son émission de prime time Sept à Huit sur « Miami, la Ville des Milliardaires ». Ce reportage était précédée par un sujet sur « L’enlèvement d’Elsa » par une personne surnommée « le Prédateur des Bois », et suivie d’un autre sujet titré « Elle découvre qu’elle a été kidnappée à la naissance ». Une bonne « ambiance enlèvement » pour terminer son dimanche de printemps ! Ok, et donc qui est-ce que TF1 a enlevé à Miami ? Bon alors déjà les Cubains. Ils sont 1 million sur les 2,6 millions d’habitants du comté de Miami-Dade. TF1 les a tous enlevés ! Plus un seul ! Et puis, évidemment, tous les autres latinos, qui sont un autre million : on n’en parle pas non plus… Sans oublier les 100 000 Haïtiens etc… Le prédateur des Everglades a dû passer par là : tous ont dû être enlevés par Dexter ou Scarface ! Tout ça pour dire que, bon, la vie à Miami est certainement un peu plus complexe à décrire que ce qui a été filmé.

Après, ils ont trouvé des Français, et ça c’est plutôt bien (et on salue au passage le travail de Stan Coignard pour accompagner les entreprises innovantes qui souhaitent s’installer à Miami).

Miami n’est pas spécialement « une ville de riches », on voit d’ailleurs dans le reportage un chef cuisinier privé qui gagne bien sa vie, mais qui travaille 100 heures par semaine (et qui comme chacun a beaucoup de charges). Comparée à sa voisine de Palm Beach, c’est plutôt mieux équilibré.

Pas spécialement « une ville de milliardaires », mais c’est vrai qu’année après année, les évolutions sont spectaculaires. Si vous allez voir les beaux hôtels art déco de Miami Beach, vous vous rendrez compte que ce « boom » n’a pas commencé, comme le dit le commentaire de TF1 « avec la Covid », mais dès la création des stations balnéaires à la fin du XIX et au début du XXe. Il y a eu ensuite un certain nombre de vagues d’intérêt pour Miami. La Covid a imposé (comme partout) une première période assez sinistre sur la plupart des villes de Floride puis, c’est vrai, la politique « libertaire » du gouverneur (interdisant de demander des preuves vaccinales etc…) a provoqué une vague de migrations depuis les grandes villes très confinées, notamment du nord-est (comme New-York) vers la Floride (et pas seulement Miami).

Par delà cet épisode (qui a fait monter les prix de l’immobilier) le gros changement de ces quinze dernières années, c’est que les grandes villes de Floride ne sont plus considérées sous le seul angle du tourisme, mais désormais aussi du commerce, des affaires, de l’innovation…

La fiscalité y est-elle intéressante ? Oui. Il est toutefois faux de dire que « on n’y paye pas d’impôts sur le revenu ». Cet impôt n’existe effectivement pas au niveau de l’Etat de Floride (alors qu’il existe dans d’autres Etats). Mais en revanche on paye partout aux Etats-Unis l’impôt « fédéral » (national) qui est bel et bien indexé en fonction des revenus. 

Bon on va passer sur quelques autres approximations… et préciser que, évidemment, les vues qui illustrent ce reportage sont très belles, et qu’il y a quelques éléments intéressants !

Depuis les Etats-Unis il faut avoir un VPN pour pouvoir voir l’émission en replay jusqu’à samedi, en s’inscrivant sur My-TF1 : www.tf1.fr/tf1/sept-a-huit/videos/miami-la-ville-des-milliardaires-99375113.html


PUBLICITE :

 Chez Marie French Bistro à Boca Raton

Skyroad International : déménagements aux Etats-Unis, déménageurs au Canada, France, Suisse, Belgique

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page