A VisiterActualités à Miami et en FlorideGuide de voyage gratuitLES ARTICLES LES PLUS LUSNews Science EnvironnementTourisme pour Insiders

La Grue de Floride : un si bel oiseau en danger

Grue de Floride au centre Save Our Seabirds de Sarasota
Grue de Floride au centre Save Our Seabirds de Sarasota

Il n’y en a plus que 4000 à 5000. Les visiteurs venant en hiver en Floride ne s’en rendent pas forcément compte, car à cette période, ces « sandhill cranes » de Floride, qui restent toute l’année ici, sont alors renforcées par l’arrivée de 25000 grues canadiennes, qui leur ressemble beaucoup, exceptées qu’elles sont migratrices (elles viennent des Grands Lacs) et beaucoup plus grandes que leurs cousines floridiennes, pouvant parfois laisser penser aux touristes qu’il y a des autruches en liberté en Floride, en tout cas de drôle de peaux-rouge tout droit sorties des gravures d’Audubon.

Les sandhill cranes de Floride peuvent tout de même atteindre 1,20m. Elles ont la particularité d’être totalement monogames, et c’est pour cela que vous les voyez toujours en couple (un peu comme les touristes québécois qui ne sont pas pour rien surnommé les Snowbirds !) : chez les grues de Floride, on ne divorce pas. Les petits qui les accompagnent sont plus marrons, et n’ont pas le visage rouge

Grue de Floride à la jambe rafistolée par le centre Save Our Seabirds de Sarasota
Grue de Floride à la jambe rafistolée par le centre Save Our Seabirds de Sarasota

Les sandhill cranes sont très présentes en Floride centrale, aussi bien du côté de Tampa qu’au nord de Palm Beach. Elles sont en danger à cause de pas mal de choses. Elles adorent les terrains de golf par exemple, mais leurs pattes ne sont pas assez solides pour résister à l’impact d’une balle envoyée par un de nos champions des greens floridiens. Autre danger pour les grues : les humains qui les nourrissent malgré l’interdiction. Elles peuvent ensuite devenir agressive avec ceux qui ne les nourrissent pas, et en tout cas être de plus en plus attirées par les villes où les attendent d’autres menaces : chiens, chats et bien entendu les automobiles. Car les grues se promènent ainsi en couple à petite allure, et ne se soucient pas de mettre 10 min à traverser une route. Enfin, si la grue est un animal magnifique, elle n’a pas l’intelligence du dauphin : elle casse les vitres des voitures ou des maison quand elle voit son image réfléchie, croyant son territoire envahi par une autre grue !

A noter l’exceptionnel travail du centre Save Our Seabirds de Sarasota pour sauver les grues accidentées (entre autres). Allez les visiter, vous verrez de près tous les oiseaux de Floride !

www.saveourseabirds.org

 

banniere-galaxy

Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page