Actualités à Miami et en FlorideEtats-UnisFaits DiversNational

Des Français de Miami impliqués dans une importante histoire d’escroquerie immobilière à Détroit

Des maisons de Détroit entre 50 000 et 60 000 dollars avec une belle promesse de rentabilité à la clé : c’est ce qui avait été vendu faite à des investisseurs du sud de la France. Ce n’est pas la première fois que des ruines américaines (ou des marécages des Everglades) sont vendues à des Français, et il est toujours étonnant que des « pigeons » croient être devenus « propriétaires aux Etats-Unis » sans jamais y avoir mis les pieds. Mais non seulement ça arrive souvent et, quand on regarde leurs profils, certaines victimes ont vraiment les moyens de spéculer, et elles avaient ainsi cru acquérir plusieurs maisons en misant des centaines de milliers de dollars. 

Aujourd’hui, selon les longues enquêtes publiées le 13 mai 2020 par Nice Matin et Médiapart, ces personnes sont nombreuses à douter de l’existence des maisons, et en tout cas qu’elles en soient les réelles « propriétaires », tels qu’elles étaient jusqu’à maintenant persuadées de l’être : « 315 Azuréens, Varois, Corses, et Marseillais très virtuellement propriétaires de 1050 maisons dans le comté de Wayne » (1), raconte le quotidien Nice Matin (Il suffit de cliquer sur une publicité pour lire gratuitement l’intégralité du contenu de leur article) (l’article de Médiapart est toutefois plus complet, notamment au niveau des noms, pour 1€ seulement…).

Un système « d’escroquerie » comme la « pyramide de ponzi » est ainsi évoqué dans les deux médias comme une hypothèse possible afin de comprendre où l’argent aurait disparu : une sommes globale qui avoisinerait les 50 millions de dollars !!!

Ce qui est certain, c’est que ces Français n’ont pas misé leur fortune dans la ville la plus réputée des Etats-Unis : elle est passée d’1,8 million d’habitants dans les années 1950 à seulement 677000 aujourd’hui : une ruine totale provoquée par le passage à la robotisation des trois entreprises majeures américaines de l’automobile : Ford, GM et Chrysler. Pourquoi ces Français ont-ils ainsi acheté dans « la ceinture de rouille », une ville loin d’être la plus brillante des Etats-Unis (2) ? « Pour les convaincre (il) leur distribuait la luxueuse plaquette de promotion de trente-cinq pages vantant les mérites de ce placement« , ensuite, « la formule proposée comprenait le recours à une société américaine (…) pour la gestion des biens« . Cette société appartient à un autre Français bien connu en Floride. « A partir du 14 janvier, le site est devenu inaccessible« , témoigne sur Médiapart une certaine Fabienne, une cliente lésée. Puis, le 20 avril dernier, la société basée en France est mise en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Grasse (Alpes Maritimes).

Les victimes ont donc commencé à réaliser qu’il en était terminé de leur american dream.

Contactés par Mediapart, les ex « partenaires » leur ayant vendu ces maisons, le Français de Floride et celui de la Côte d’Azur, se renvoient la balle en s’accusant alors mutuellement « d’escroquerie ». Oh surprise puisque, selon Médiapart, l’un des protagonistes avait déjà été condamné pour de tel faits par la justice de Miami ! Celui établi en France peut se dire surpris mais… il confesse être venu 35 fois à Détroit, et il est également propriétaire de plusieurs sociétés établies dans le centre de Miami (et il n’a jamais dû entendre parler de Google où il aurait pu se renseigner sur son associé)…

Les lecteurs du Courrier seront beaucoup moins surpris, puisque dès 2015 le journal évoquait de telles escroqueries : une demi-douzaine d’escrocs français sont forts connus et en toute liberté en Floride (ce qui est très peu, il faut le noter, pour la taille de la communauté française). Et le journal évoquait aussi les escroqueries du Dakota-du-Nord qui fonctionnaient à peu près sur le même principe avec, là aussi, des noms connus en Floride.

Il est pathétique que des centaines de personnes puissent ainsi se faire déposséder et parfois par des individus (soi disant) recherchés par la police française, mais vivant en toute impunité sous le soleil de la Floride.


– 1 – Wayne c’est le comté où est située la ville de Détroit.

– 2 – Il y a toutefois, comme partout, de vraies bonnes affaires immobilières à réaliser à Détroit, et il y a des agents immobiliers français honnêtes qui y travaillent. Le tout c’est d’éviter de confier son portefeuille au premier venu !).


MISE A JOUR :

Dans la première version de cet article nous avions publié le lien vers un site internet se présentant comme étant celui de victimes de cette escroquerie. Nous l’avons enlevé pour plusieurs raisons :

– Ce site semble désigner des personnes qui ne sont pas mentionnées dans les enquêtes de Médiapart et Nice-Matin.

– Il utilise à ces fins des photos qui ne semblent pas lui appartenir.


Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer