Agenda des sorties à Miami et en FlorideCinémaCinéma : les sorties de films aux Etats-UnisEtats-UnisNationalNews Etats-UnisNews Sorties Loisirs

Emily in Paris : une série américaine remplie de clichés peu sympathiques sur les Parisiens

L’histoire : une firme de Chicago spécialisée dans le marketing pharmaceutique acquiert une société française spécialisée dans le marketing de luxe. Ils devaient en conséquence envoyer une employée américaine, Emily, avec sa chef de service, mais cette dernière se retrouvant enceinte, c’est seule qu’Emily va devoir affronter une équipe de Français qui, jusqu’à présent, se passait bien des conseils marketing d’une jeune américaine.

Emily in ParisC’est Darren Star, créateur de « Sex and the City » qui est aux manettes de la série, et c’est donc un peu une ambiance « sex dans une autre city », et en l’occurence à Paris. En tout cas au niveau champagne la série est tout à fait orgiaque, avec de la mousse partout. Ca rappelle (en très caricatural) le monde d’avant, celui où on pouvait être très très proche des gens sans attraper de virus… C’est un point dérangeant de plus pour cette série vu l’ambiance actuelle (plutôt portée sur la distanciation sociale et le port du masques) : Netflix aurait pu attendre quelques mois avant de la distribuer.

Ceci dit, ce n’est pas le point le plus négatif d’Emily in Paris. Ni le fait qu’Emily ne peut pas marcher trois mètres in Paris sans se retrouver in front of La Tour Eiffel ! Ni le fait qu’elle habite une « chambre de bonne » où tu peux loger une équipe de football (américain). Non, le pire, c’est sûrement que les Parisiens y sont des caricatures de snobs fainéants et échangistes fumant cinq paquets de cigarettes par jour. Bon ça a fait rire les membres français du Courrier des Amériques ; personne n’a eu de crise d’apoplexie dans notre rédaction. Ce qui est surtout sinistre, c’est qu’Emilie et les « valeurs américaines » sont en contrepartie portées au pinacle, comme étant d’une réelle et évidente supériorité. On n’est pas les seuls à l’avoir ressenti comme ça, les Français se sont déchaînés (notamment sur Twitter) contre ses clichés. La chaîne américaine NBC News (par exemple) dénonce elle aussi « l’exceptionnalisme américain » : « Alors qu’Emily in Paris a été présentée comme une comédie romantique, son véritable objectif est l’avancement de carrière de la star, étroitement lié à ses vertus nationales. Le personnel français du bureau de Paris, stéréotypé cynique et paresseux, n’est pas à la hauteur de l’énergie et du savoir-faire américains d’Emily. Chaque épisode présente au spectateur un revers commercial qui amène Emily à d’abord faire la moue avant de proposer un argumentaire éblouissant ou une publication sur les réseaux sociaux qui va tout résoudre« .

Bon en revanche si vous êtes fans de mode, alors là c’est vraiment la série à regarder !

– 1 – Ingénieux, les Québécois ont réussi à traduire le titre « Emily in Paris » en « Emily à Paris » (il faudra qu’ils envoient leur traducteur aux Français !!!) 😉

Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page