Actualités à Miami et en FlorideCommerces / EntreprisesImmobilierNews Economie Entreprise

Immobilier en Floride : le point de vue de Frédérique Carré sur les changements du marché

Agent immobilier à Orlando, Frédérique Carré a vu son activité changer ces dernières années. La pandémie Covid-19 a secoué de nombreux secteurs, et l’immobilier en Floride n’a pas été épargné. Elle nous explique ces évolutions sur le marché et dans son métier.

La pandémie Covid-19 a eu des effets sur les habitudes de vie et les activités professionnelles. Selon Frédérique Carré, agent immobilier francophone à Orlando avec Premier Sotheby’s International Realty, le secteur de l’immobilier aux États-Unis n’y a pas échappé. Mais contre toute attente, le coronavirus n’a pas affecté ce marché en Floride. Au contraire, il a accentué l’attrait des acheteurs pour le Sunshine State !

Raisons de cet engouement ? Le peu de restrictions sanitaires imposées, l’activité sociale et économique quasi-normale en Floride ont séduit les Américains confinés dans les États du nord-est du pays ou de Californie. « Ils ont aussi découvert le télétravail, et la liberté d’exercer leur activité depuis n’importe où. Pourquoi payer le prix fort à New-York, quand on peut avoir plus de surface, le soleil toute l’année et moins de taxes ailleurs ? ». Certains ont alors déménagé en Floride, et cet afflux a fait exploser la demande immobilière, à l’achat comme à la location.

Pandémie : effets sur l’immobilier en Floride

Le premier impact a été sur l’inventaire, c’est-à-dire le nombre de biens en vente. « Entre février et juillet 2020, les vendeurs ont craint d’être contaminés par le virus en mettant leur propriété en vente, et rien n’a bougé. Leur comportement a eu deux effets : raréfier les biens sur le marché et augmenter les prix. Depuis, l’inventaire n’a jamais été aussi bas, et c’est un vrai problème aux Etats-Unis ».

Autre point majeur, les investisseurs des autres États sont arrivés avec des salaires élevés ou des liquidités importantes, avec la possibilité de payer cash, quel que soit le montant affiché. Cette tendance a aussi amplifié les prix, et installé une crainte chez les propriétaires : ne pas retrouver d’habitation dans leur budget en cas de vente. « Nous sommes alors tombés dans un cercle vicieux, sans savoir comment en sortir ! ».

Dans le même temps, les acquéreurs floridiens recherchaient désespérément un bien accessible. « Certains de mes clients ayant visité plusieurs dizaines de maisons durant des mois, ont fini par changer leurs plans. Ils ont acheté plus petit, se disant qu’ils verraient plus tard pour la grande maison avec piscine ! Malgré cela, ils ont parfois dû payer 100 000$ au-dessus du prix pour signer. Aujourd’hui, quand une propriété est bien placée sur le marché, elle part en 24h, parfois dans l’heure, et au prix affiché au minimum ».

Agent immobilier : un métier chamboulé 

Frederique Carré, Agent immobilier à Orlando en Floride
Frederique Carré, Agent immobilier à Orlando en Floride

Côté métier, les agents immobiliers ont dû revoir leur façon de travailler. « Sans pouvoir se déplacer, discuter en face à face avec nos clients, faire des visites ou signer des contrats, nous avons dû revoir nos méthodes de travail pour continuer à répondre aux demandes ». Dans ce contexte, un concept a pris son envol : investir à distance !

Frédérique Carré souligne l’importance des moyens et outils de communication. « La visio-conférence a été cruciale pour gérer les dossiers et rester proche des clients ». La nouveauté, c’est la visite virtuelle. « J’ai vendu la moitié de mes biens en 2021, sans avoir les acheteurs à mes côtés, en faisant visiter via Zoom ou WhatsApp ! ». Résultats : 63% des biens se vendent actuellement à distance. « La qualité des photos, des vidéos, des plans 3D est donc primordiale, et montre d’ailleurs le professionnalisme d’un agent ».

Sur le plan administratif, plusieurs documents révélateurs de la situation ont vu le jour, notamment l’escalation addendum. « Il indique le montant supplémentaire que le client est prêt à verser, au cas où il y aurait d’autres acheteurs intéressés sur le bien visé ». Lors d’un emprunt, si la somme consentie dépasse le montant du bien, l’acheteur doit s’engager auprès du vendeur (via addendum) à payer la différence en cash à la signature. « D’où l’importance de travailler avec un agent professionnel, adossé à une compagnie reconnue, qui est au fait de toutes les évolutions réglementaires ».

Avenir de l’immobilier en Floride

« La hausse des taux d’intérêts amorcée actuellement est probablement le seul levier permettant de stopper cette surenchère ». Cependant, avec la fermeture des frontières, les Américains ont pris conscience de l’intérêt d’acheter une maison en Floride pour leurs vacances, mais aussi pour la louer et la rentabiliser. « L’immobilier en Floride a donc encore de belles années devant lui ! ».

Frédérique Carré
Premier Sotheby’s International Realty

Téléphone : +1 (407) 417 3983 

Email : frederique.carre@premiersir.com

www.frederiquesellsflorida.com

www.facebook.com/frederique.carrefossati

Restaurant Français à Aventura en Floride

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds