Actualités à Miami et en FlorideEtats-Unis

Comment rencontrer et se marier avec des Américain(e)s

Nous recevons des milliers de courriels chaque mois nous demandant comment immigrer aux Etats-Unis. La solution la plus facile… c’est le mariage, alors voici quelques éléments de réponse pour ceux qui sont intéressés par cette voie-là !

C’est quoi le dating ?

Le dating, ça veut dire que tu rencontres quelqu’un, mais pas que la relation va forcément aller plus loin. En France par exemple, aller dîner avec une personne ça dénote souvent qu’il y a déjà une petite alchimie qui est passée entre les deux personnes. Mais d’un continent à l’autre, les différences dans le mode d’approche s’estompent depuis quelques temps, puisque, comme chacun le sait, les rencontres débutent de plus en plus, par des discussions sur internet, qui peuvent ensuite avoir pour seconde étape un dîner, et donc un « dating », qu’on soit dans un pays ou dans un autre.

Et le dating débouche sur….

C’est là qu’il peut y avoir plus de différence : aux USA le dating débouche la plupart du temps sur… du dating. Les Américains – et surtout les Américaines – ne finissent pas forcément dans votre lit dès le premier soir, suite à une soirée arrosée. D’ailleurs l’ivresse est souvent ici très maîtrisée, surtout dans les grandes villes (il y a de plus en plus de bars sans alcool à New-York ou ailleurs). Précision importante : il est arrivé récemment que le Ministère des affaires étrangères français prévienne sur son site internet les Français qui partent aux Etats-Unis : ce n’est pas parce que vous avez un début de relation agréable avec quelqu’un que vous avez le droit de « toucher »… au contraire ça peut se terminer très rapidement au poste de police avec une déportation dans votre pays d’origine à la clé. Et s’il y a un message sur le site du ministère, vous imaginez bien que ce n’est pas par hasard. La différence de comportement est très importante. Et elle peut être d’autant plus surprenante que les jeunes Américain(e)s peuvent paraître parfois très sauvages.

Par ailleurs, aux Etats-unis la police et la justice traitent sérieusement les accusations d’agressions sexuelles, surtout par un étranger. Ne pensez pas que ça n’arrive qu’aux autres : un « futur président français » (dont les initiales sont « DSK ») a lui aussi fini en prison aux USA pour des raisons du genre.

Sans aller jusqu’à ces extrémités, il faut donc faire attention à son comportement, son « body langage » et la manière dont il peut être interprété : les Français, par exemple, sont la plupart du temps jugés – non comme des obsédés – mais effectivement comme « un peu trop entreprenants ». Ici, on érotise moins. 

Là où ça devient aussi compliqué pour les hommes… c’est que si on attend de vous de ne pas aller trop loin… il faut savoir qu’on attend aussi de vous de faire le premier pas !

Le dating sert ainsi à se connaître avant d’aller plus loin ; on n’entre pas dans une relation de manière précipitée, fusionnelle, passionnelle… à moins d’y avoir été invité (ça peut arriver parfois) !

Cette phase de « dating » induit même que vous ne serez pas obligatoirement la seule personne avec qui votre « date » va s’entretenir. Pour que votre relation devienne exclusive avec lui/elle, il vous faudra quelques temps avant d’officialiser la relation, et ainsi devenir « girlfriend » et « boyfriend ». Tant que ça n’a pas été écrit en public sur un réseau social : vos relations n’existent pas !

En tout cas, la bonne nouvelle c’est qu’on peut constater que depuis les années 2010, les applications de rencontrent ont permis de démultiplier les possibilités.

Les différences culturelles générales

Les Canadiens savent que leurs voisins Américains sont très différents. En revanche les Français l’ignorent trop souvent et s’arrêtent aux apparences. Par delà les codes de la rencontre et du dating, un Américain est très différent d’un Européen à beaucoup de niveaux. Et, si vous pensez que vous allez imposer aux US vos normes politiques, culturelles et comportementales…. évitez de perdre du temps à faire le voyage. Et n’allez pas penser non plus que ces différences sont superficielles. Il faut vraiment être souple.

Autre problème : l’Amérique n’est pas du tout semblable d’un bout à l’autre du pays. Certains endroits sont très cosmopolites, comme New-York, mais si vous êtes dans une petite ville de Virginie Occidentale ou chez les Mormons en Utah… ça ne sera pas pareil.

La langue (et votre accent) n’est en revanche nulle part un problème, bien au contraire, ça a son charme. La nationalité non plus. Les Français ne sont plus considérés comme des bourreaux des cœurs comme c’était le cas au XXe siècle, mais être Français ou Canadien aux Etats-Unis est loin d’être un désavantage. Mais si vous souhaitez une relation sérieuse, vous ne pouvez pas penser vous intégrer aux USA sans avoir un niveau d’anglais « minimum », c’est évident.

Un écart s’est cependant creusé entre les sociétés sécularisées de ces pays francophones, et des comtés américains où la culture religieuse est toujours très présente. Il y a des Etats où la majorité des habitants va à l’office protestant ou à la messe chaque dimanche. Bien sûr, même dans les endroits très religieux, les jeunes ont des codes de rencontres qui ont évolué depuis le XXe siècle. Mais….jaugez bien la personne que vous rencontrez. Si vous vous intéressez juste à un type de relation superficielle ou à un flirt estival, vous intéressez peu de monde (et pas que chez les personnes qui pratiquent une religion). Les relations aux Etats-Unis débouchent souvent sur des plans de vies qui passent la plupart du temps par le mariage et la création d’une famille. Ce n’est plus forcément le cas en France ou au Canada.

Puisqu’on parle de religion… il faut savoir que ce n’est pas forcément exactement la même chose que dans votre pays. Ici ça peut être parfois très traditionaliste ou, à l’opposé, relativement superficiel. Par exemple se dire « irish » et « catholic » ou « Italian » veut dire qu’on a été élevé dans des familles et communautés spécifiques, non-protestantes, mais ne veut pas dire qu’on est à 6 heures tous les matins à l’église catholique italienne du quartier.

Autre info : avec le temps les Américaines sont de plus en plus sophistiquées (ça peut aller jusqu’à la chirurgie plastique à l’adolescence etc…). Les hommes (américains), eux, sont traditionnellement beaucoup plus « cool » au niveau vestimentaire lors des phases de dating. Mais ça a tendance à changer là aussi. Par ailleurs, ce n’est pas parce que vous croisez un Américain cool lors d’un « dating » que vous ne le croiserez pas en costume trois pièces le lendemain…

Si par exemple vous sortez à Miami, vous verrez que les jeunes latinos sont très habillés et ne lésinent pas avec les marques de luxe… entraînant souvent derrière eux les autres communautés.

Les signes extérieurs de richesse

En général, aux Etats-Unis, les signes extérieurs de richesse peuvent être exhibés… mais en quantité limitée. A part pour ceux qui basent leur relation là-dessus (si c’est le cas… on vous souhaite bien du plaisir pour la suite de votre vie !).

Mais oui, il faut le savoir, dans un grand nombre d’endroits les Américains vivent en « ghetto de riches ». Plus une personne est adhérente d’un « country club » de luxe et plus elle est « normale » (et à tendance à déprécier ceux qui n’ont pas son standing). Bien évidemment nous ne vous conseillerons pas d’entrer dans de tels systèmes, mais c’est vrai que ça existe et qu’il faut le savoir.

Nos conseils : 

Vous apportez votre différence, c’est très bien, mais ayez aussi des passions communes. Il y a des passerelles entre personnes qui pratiquent de mêmes expériences culturelles, religieuses, politiques, associatives ou bien évidemment en fonction des orientations sexuelles. Il y a d’ailleurs aujourd’hui un nombre infini de sous-catégories d’apps de « dating ». Par exemple CatholicMatch a une liste de Noirs catholiques américains que vous pouvez rencontrer s’il s’agit de votre communauté et/ou votre cible sociale. Si vous procédez ainsi, vous aurez déjà des points communs avec bien des personnes, que vous ne manquerez pas d’enrichir par vos conversations. C’est valable pour les Musulmans, les Juifs, les Gays, les bikers, les riches, etc… (pas les pauvres par contre)  ! 

Dans tous les cas, si vous souhaitez avoir une relation sérieuse avec un(e) Américain(e), prenez tout de suite la rencontre et les instruments de rencontre, comme les apps – au sérieux, et organisez-vous. C’est important pour réussir, mais aussi parce que ni vous, ni les personnes avec qui vous discutez, n’ont envie de relations à distance qui se traduisent par des pertes de temps.

Quelles chances de réussites ?

Isabelle Driel
Isabelle Driel

Ca dépend de votre but. Comme dit précédemment, les Américain(e)s souhaitent souvent avoir des relations assez traditionnelles. Donc si votre but dans la vie est de fonder une famille stable, vous avez certainement fait le bon choix avec un(e) Américain(e) (même si le divorce existe ici aussi). S’il s’agit d’une relation à distance, il faut savoir que ça peut rapidement devenir chronophage et couteux. Mais les mariages entre Américains et Français/Canadiens sont de moins en moins rares avec la multiplication des rencontres sur le web. Comme dit en introduction, c’est donc une excellente manière pour s’installer aux Etats-Unis : il existe un visa (le K-1) pour les fiancés.

Sachant tout cela, on ne vas pas non plus vous tenir la main : à vous de jouer ! Les apps de rencontres sont trop nombreuses pour être mentionnées. Disons qu’elle vont souvent comprendre dans leurs noms des mots comme « date », « match », « single »… Pour les Françaises qui souhaitent rencontrer des Américains, l’une de vos concitoyennes, Isabelle Driel, a écrit en décembre 2021 un « Trouver l’amour aux États-Unis. Une étude de l’homme américain et des codes du dating à l’usage de l’Européenne paumée ». www.isabelledriel.com

Les différents visas pour les Etats-Unis : quels sont-ils et comment ça marche ?


PUBLICITE :

Réussir aux USA / Expatriation / Sophie Chatonet et Christina Deckert

Jeffrey Marathas avocat d'immigration et d'affaires aux Etats-Unis

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page