Guide de Pensacola et de ses belles plages de Floride

Bienvenue dans un des plus beaux endroits de Floride, qui est ainsi composé : la vieille ville de Pensacola, épousant la forme des bayous du littoral, avec des îles barrières, certaines naturelles, d’autres aménagées pour le tourisme, comme Pensacola Beach. Mais elles sont moins orientées vers le tourisme de masse que Destin et Panama City Beach.

Pensacola, Pensacola Beach et Fort Pickens sont reliées par un ferry qui vous permet de visiter les trois endroits en bateau : www.pensacolabaycruise.com


Voir aussi :

Notre guide complet de la Panhandle de Floride

Notre guide complet de la Floride


Notre vidéo de Pensacola et de ses plages :


Pensacola (ville)

Dire que la ville est ancienne est un pléonasme : il s’agit de la première implantation espagnole en Floride, en 1559, soit six ans avant la création de la première ville (St Augustine). C’est Don Tristan de Luna qui fut le premier conquistador à poser le pied ici, sur ce qui allaient devenir (beaucoup plus tard) « les Etats-Unis ». Pensacola demeura espagnole jusqu’à la vente de la Floride aux USA (1821), excepté une éphémère conquête des Français venus en voisins depuis la Louisiane (1719-1722), des Britanniques (1763-1781). La ville fut aux mains des Confédérés en 1861, alors que les troupes américaines s’étaient repliées au Fort Pickens. Mais dès 1862 Pensacola fut reprise par les armées de l’Union. Une grande partie de la ville a malheureusement brûlé lors de cette ultime bataille.

Le cimetière St Michael’s (près de Seville Square) est un musée à ciel ouvert :

Aujourd’hui, Pensacola (surnommée « P-Cola ») abrite 40 000 habitants, y compris dans la base militaire « NAS Pensacola » (Naval Air Station). C’est ici que s’entraînent les Blue Angels, escadron de démonstration de la Navy.

A l’intérieur de la base se trouvent le phare de Pensacola, et un important musée de l’aéronavale : www.navalaviationmuseum.org

Un avion de la patrouille Blue Angel à l'entrée de la base aérienne
Un avion de la patrouille Blue Angel à l’entrée de la base aérienne

Avec son musée d’art, un orchestre symphonique, un théâtre… la petite Pensacola a tout d’une grande. Elle exhibe des charmes qui – toutes proportions gardées – la font un peu ressembler à d’autres belles villes du sud, avec un zeste de Charleston et un brin de Nouvelle-Orléans : elle est définitivement sudiste, beaucoup plus calme que ses voisines, et c’est un luxe !

On appréciera : le parc de Seville Square avec ses petits musées d’histoire, et encore la longue Palafox Street avec ses merveilleux restaurants, mais aussi, tout au bout, sa jetée sur le bord où les habitants vont assister au coucher de soleil sous l’oeil bienveillant du conquistador Tristan de Luna.


Où dîner dans un cadre sympa à Pensacola : 

Trois cadres différents (mais il a des dizaines d’autres restaurants très bien) :

The Wine Bar on Palafox

Hub Stacey’s (Seville Square)

Jaco’s (Palafox / port)


Ressources :

– Site internet de l’office de tourisme : www.visitpensacola.com

– Musée d’art : www.pensacolamuseum.org

– Musée d’histoire : www.historicpensacola.org

– le Sam’s Fun City et son parc aquatique Surf City : www.samsfuncity.com

Notre galerie photo de Pensacola Ville :

Fêtes à Pensacola et plage :

La Great Gulfcoast Arts Festival, le Seafood Festival, Crawfish Festival, le King Mackerel and Cobia Tournament, Florida Springfest, Gracefest (a Christian music festival), Lobsterfest, University of West Florida Festival on the Green, The Diesel Dee Diesel Dyow Attempts, the Bushwhacker Festival and the Bill Fishing Tournament. Independence Day et Blue Angel Weekend attirent aussi beaucoup de monde à Pensacola Beach.

L’été et l’hiver, il y a des concerts gratuits chaque jeudi.


Pensacola Beach

Pensacola Beach est très différente de ses voisines Destin ou encore Panama City Beach : elle est plus petite, avec des animations concentrées autour de son pier mais, évidemment, c’est très sympathique, et d’autant plus que l’endroit est plus calme qu’ailleurs sur la Panhandle. Aussi bien côté mer que coté baie il y a néanmoins toutes les animations touristiques nécessaires.

Plage Panhandle Floride

– Zoo of Northwest Florida (www.thezoonorthwestflorida.org) et le centre Fast Eddie’s Fun (karting, mini golf, « bataille d’eau »…).

– Pour le Spring Break : ww.springbreakpanamacity.com/


Gulf Islands National Seashores

Cet immense espace national naturel protégé est établi sur des îles et îles-barrières de Floride et du Mississippi. Il est notamment présent autour de Pensacola, que ce soit à la sortie de Navarre Beach, au Fort Pickens ou à Perdido Key.

La plupart des espaces sont payants, mais le billet d’entrée permet ensuite d’aller partout pendant une semaine. Demandez une carte en achetant votre billet. A l’est de Pensacola il y a par exemple la belle plage d’Opal Beach.

Le site internet du parc : www.nps.gov/guis/index.htm

Photos : la route entre Navarre Beach et Pensacola Beach


Fort Pickens

Geronimo au Fort Pickens
Geronimo au Fort Pickens


Tout le site de Fort Pickens (aussi bien les bâtiments que les routes et plages) font partie du Gulf Islands National Seashore (voir ci-dessus). Il faut donc acheter (ici ou ailleurs) un billet d’entrée du parc pour pouvoir y accéder. Demandez une carte en achetant votre billet. 
Fort Pickens est un ouvrage militaire en forme de pentagone qui fut terminé en 1834 et est la principale défense de la baie de Pensacola. Impossible d’approcher de la ville sans être sous le feu de ses canons. En 1947 il fut désarmé et le site (très beau) se visite désormais. Il est d’architecture assez complexe, et l’une de ses salles était reliée par des câbles sous-marins faisant des kilomètres à des centaines de mines barrant l’entrée de la baie. En cas d’invasion du fort, certains passages à l’intérieur étaient remplis de ces même mines afin de faire effondrer l’édifice sur les envahisseurs. Deux jours avant la Sécession de la Floride, le 8 janvier 1861, les troupes américaines fuirent Pensacola pour venir se réfugier dans le Fort Pickens. Elles n’en furent jamais délogées même si le 9 octobre suivant un millier de Confédérés débarquèrent afin de prendre d’assaut le fort. Mais ils furent repoussés et 90 Sudistes y perdirent la vie.
Fort Pickens fit encore tristement partie de la Grande Histoire en octobre 1886. Afin d’isoler les guerriers amérindiens capturés à l’ouest, on en emprisonnait à l’ouest. Le chef apache Geronimo et certains de ses guerriers y furent détenus jusqu’en mai 1887.
 
Le site de Fort Pickens comprend le vieux fort, mais aussi des batteries militaires parsemées le long de la baie, et qui se visitent aussi. Il y a des plages tout autour, aussi bien côté baie que côté Golfe du Mexique. Notre préférée est Langdon Beach, c’est une des plus belles plages de Pensacola. Le site comprend également des circuits de randonnées.
Le bâtiment des mines, près de l’entrée du fort, vous donnera les informations nécessaire et une carte du fort.
 

Photos de Langdon Beach à Fort Pickens :


 

Perdido Key

La dernière étape de notre voyage est à l’extrême ouest de la Floride : ensuite vous entrez en Alabama. Perdido Key, « l’île perdue », comprend à la fois un village balnéaire, mais aussi un State Park (il y en a d’ailleurs plusieurs autres tout autour) et une partie du Gulf Islands National Seashore.

Gulf Island National Seashore à Perdido Key

Encore une fois, que vous soyez à Navarre Beach, à Fort Pickens, à Perdido Key ou ailleurs : le prix d’entrée vous permet d’aller visiter tous les sites durant une semaine. Demandez une carte et les dépliants de présentation en achetant votre billet.
Le « sentier découverte » n’est pas le plus intéressant qu’on ait vu en Floride (sauf si c’st le premier que vous parcourez !). En revanche la plage est très belle, et le long de la route vers le nord vous avez des petites entrées
jusqu’à son terminus. Rien que la route vaut le déplacement : vous roulez dans le sucre !
Gulf Islands National Seashores
Gulf Islands National Seashores

Voir aussi :

Notre guide de Destin (en Floride, à l’est de Pensacola)

Notre guide de La Louisiane (à l’ouest)

Notre guide complet de la Panhandle de Floride

Notre guide complet de la Floride



 

Le Guide de la Floride 2019-2020Vous pouvez naviguer dans Le Guide de la Floride à l’aide du menu principal, ou bien lire sur internet notre guide-magazine, ou encore le télécharger sur tablette (pratique pour voyager) (ou bien aller chercher la version papier chez les commerçants francophones de Floride !)

Pour préparer votre voyage, nous vous conseillons en premier lieu de lire cette page sur nos conseils aux touristes francophones avec quelques adresses utiles à connaître.

 
Liens directs : – Croisières  – Logement   – Transports  – Carte
 

– PAGE PRINCIPALE DU GUIDE –


bouton facebookVous voulez discuter avec les francophones qui habitent en Floride? Likez-nous sur Facebook : ils y sont déjà ! POUR TOUTES LES INFOS D’ACTUALITÉ (SORTIES LOISIRS…), VOUS POUVEZ TÉLÉCHARGER NOTRE JOURNAL MENSUEL QUI EST EN HAUT DE LA COLONNE DE DROITE.