Les agents immobiliers français à Washington DC et les realtors dans les Etats limitrophes

Vous avez envie de vous acheter un bel appartement à Georgetown (Washington DC), une plantation de tabac dans en Virginie ? Une maison dans une jolie « suburb » (banlieue) du Maryland ? Bienvenue dans la capitale américaine !

Mais ici comme ailleurs aux Etats-Unis, il vous faudra passer par un « realtor », c’est à dire un agent immobilier, qui dépend d’un « broker » (l’agent immobilier propriétaire de l’agence). Et si c’est un local commercial que vous souhaitez acquérir, alors il vous faut passer par un « business broker » (courtier commercial).


Voir aussi :

Notre Guide de l’investissement et de l’immobilier aux Etats-Unis


Le vocabulaire et les termes employés dans l’immobilier aux Etats-Unis


Voici de bonnes raisons pour prendre un agent immobilier français à Washington, DC : 

– Il parle votre langue, donc ni lui, ni vous, n’aurez de problème de vocabulaire lié aux subtilités de l’immobilier.

– S’il a une bonne réputation dans la communauté, il tiendra à la garder et il travaillera pour vous bien mieux qu’un autre.

– Il connaît les différences entre le marché du District de Columbia et le marché français (ou de votre pays francophone d’origine, quel qu’il soit !).

– Il saura vous conseiller sur les aspects internationaux de l’opération : fiscalité, particularités lors de la revente, mise en gestion locative depuis l’étranger.

– Il est souvent habitué aux investissements purs de la part de Français, Suisses, Belges, Québécois… (qui achètent soit pour mettre en location, soit pour faire du flipping (rénovation puis revente), et dans ce cas il peut vous proposer des services clé en main pour gérer toute l’opération.

Que ce soit pour acheter une maison à Washington, un condo en Virginie ou un appartement dans le Maryland, si vous voulez que l’Amérique vous appartienne, contactez un realtor français à Washington, DC !


Voir aussi :

Notre Guide de l’investissement et de l’immobilier aux Etats-Unis

Le vocabulaire et les termes employés dans l’immobilier aux Etats-Unis


Bouton retour en haut de la page
Fermer