Visiter Chicago : notre guide de la géante ville du Midwest

Vous voulez visiter Chicago, la grand ville de l’Illinois et du Midwest américain ? Bienvenue sur le guide de voyage le plus complet que vous pourrez trouver sur internet !

Première info si vous n’êtes jamais venu à Chicago : ce n’est pas pour rien que la ville est surnommée la « Windy City ». Durant l’hiver, des vents qui peuvent être extrêmement froids pénètrent dans le centre-ville après avoir survolé le glacial lac Michigan. Si le centre est formidable à visiter… mieux vaut bien choisir le moment de sa visite !


Voir aussi nos pages :

Menu de notre guide complet et gratuit des Etats-Unis

– Entreprises françaises à Chicago : assureurs, avocats, comptables, agents immobiliers


UN PEU D’HISTOIRE DE CHICAGO

Visiter Chicago

Les autochtones Potéouatamis dénomment ces marécages « sikaakwa« , ce qui signifie « oignon sauvage« . Le nom est déformé par les explorateurs Français en « Chécagou« . Le pont sur la Chicago River et d’autres monuments gardent d’ailleurs toujours aujourd’hui la mémoire de ces découvreurs, avec des statues du coureur des bois Louis Jolliet, et du père jésuite Jacques Marquette qui, en 1673, revenant d’une expédition sur le Mississippi, parvinrent à l’emplacement actuel de Chicago : ils furent les premiers « non-autochtones » à y traverser la rivière.

Hommage aux découvreur français sur le Desable Bridge de Chicago.
Hommage aux découvreur français sur le Desable Bridge de Chicago.
Statue de Robert Cavelier de la Salle à Chicago
Statue de Robert Cavelier de la Salle à Chicago

Neuf ans plus tard, René-Robert Cavelier de La Salle proclama la possession française sur tout le centre des futurs Etats-Unis sous le nom de « Louisiane », y compris le site de Chicago. Un fort Chécagou fut construit et occupé durant au moins l’année 1685. Le premier établissement civil fut pour sa part fondé par Jean Baptiste Pointe du Sable à la fin du XVIII siècle à l’embouchure nord de la Chicago River. Ce mulâtre (fils d’un père blanc et d’une mère noire) originaire de la colonie française de Saint-Domingue, construisit une première maison et épousa une Amérindienne. Durant la Guerre d’Indépendance américaine (1775-1783), la Virginie annexe le « Pays des Illinois », et la France vendra la Grande Louisiane en 1803, abdiquant toute influence sur le nord des Etats-Unis. Mais un très grand nombre de familles de Chicago sont ainsi d’origine française.

En 1833 Chicago compte 350 habitants. Sept ans plus tard il y en a déjà 4470. En 1860, un résident de Chicago devient le nouveau président des Etats-Unis, et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit d’Abraham Lincoln. C’est l’époque où la ville s’industrialise : elle assèche ses marécages pour s’étendre pus encore. Meubles, bois, sidérurgie, abattoirs etc… Dans les décennies suivant la Guerre de Sécession, un grand nombre d’Afro-Américains quittent le Sud pour les villes industrielles du Nord.

Un fameux "mugshot" de police du mafieux Al Capone
Un fameux « mugshot » de police du mafieux Al Capone

En 1900 il y a déjà près de 2 millions d’habitants. Les syndicats se structurent, et il y aura aussi des émeutes raciales comme en 1919 : la Ville est parfois incontrôlable. La période de la Prohibition (interdiction de la vente d’alcool entre 1920 et 1933) sera l’un de ce moments où Chicago gagnera des palmes tristement célèbres de « capitale du crime », avec notamment Al Capone, Franck Nitty ou John Dillinger en plus célèbres gangsters ou mafieux.

En parallèle de ses pauvretés et médiocrités, Chicago a toujours développé ses richesses urbaines et architecturales. Frank Lloyd Wright arriva à Chicago en 1889 et élabora un nouveau style d’architecture domestique, alors que les théâtres poussaient,  juste à côté des gratte-ciels les plus hauts du monde.

Chicago Theater
Chicago Theater (crédit photo : Choose Chicago Photo Courtesy of Choose Chicago)

La population afro-américaine donna naissance au jazz et au blues, distinctifs de la ville, mais aussi, beaucoup plus tard, à un couple présidentiel : Barack et à Michelle Obama. Il y a aujourd’hui près de 10 millions d’habitants aujourd’hui dans l’aire urbaine. Au XXIe siècle, Chicago a beau être la grand ville du Midwest, avec des habitants surement moins stressés qu’à New-York ou en Californie, elle est toutefois une grande ville cosmopolite comparable à celles des côtes américaines. La criminalité est de nouveau extrêmement importante à Chicago (mais pas dans les quartiers touristiques).

Un nombre important de personnalités sont originaires de la ville, aussi bien le comédien Harrison Ford, la vice-présidente Hillary Clinton, le basketteur Dwyane Wade ou l’écrivain Phillip K Dick, et même Walt Disney sont tous natifs de Chicago.


Que visiter à Chicago :

Chicago est une ville très touristique, qui peut se visiter en 4 à 7 jours. Notre guide de voyage vous propose ici de diviser d’une part les berges, d’autres part le centre, et puis ensuite quelques compléments. Mais les berges touchant le centre ville… bien évidemment vous pouvez aussi visiter la ville à votre manière, par exemple d’abord le nord de la Chicago River, puis le sud…


1 – Les berges du lac Michigan

Ces berges sont le lien naturel entre le lac et la ville. Vous pouvez par exemple louer un vélo et passer une journée à sillonner les berges du lac, du nord vers le sud : le Millennium Park, le Chicago Riverwalk (berges de la rivière) jusqu’au Navy Pier, puis dans le beau quartier résidentiel de Gold Coast, et enfin le Lincoln Park, avec son zoo gratuit, le tout en découvrant les différents points de vue sur la « skyline » de gratte-ciels, l’une des plus belles des Etats-Unis, propice à d’incroyables selfies ! Et s’il fait chaud, vous pourrez aller sur une des nombreuses plages sur les berges du lac !

Millenium Park

Millenial Park vu du ciel.
Millenial Park vu du ciel. (City of Chicago Photo Courtesy of Choose Chicago)

Il est dans le Loop dont nous parlons au chapitre suivant : le centre-ville. Au nord du parc vous avez le célèbre Art Institute, l’endroit le plus incontournable de Chicago, et vous êtes au niveau de la Willis Tower, plus haute tour de la ville). Ne manquez pas sur votre itinéraire la Buckingham Fountain (son et lumière à la tombée de la nuit à la belle saison), et encore la Crown Fountain (interactive), la Cloud Gate (sculpture en forme de haricot reflétant la skyline), le Lurie Garden etc.

Cloud Gate de Chicago
Cloud Gate de Chicago. (Adam Alexander Photography Photo Courtesy of Choose Chicago)

 

Crown Fountain de Chicago
Crown Fountain de Chicago : (crédit photo : Alhill42 – Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=98692865)

Chicago Riverwalk

Sur et sous les ponts de la Chicago River il y a vraiment des paysages urbains magnifiques au milieu des gratte ciels du cœur de ville. Les berges sont aménagées jusqu’au lac. Les mini-croisières en bateau sont très belles et instructives, permettant d’avoir d’autres points de vue sur la ville et un point de vue inégalable sur le phare. Elles partent du Dusable Bridge ou de Navy Pier.

Navy Pier

Construite entre 1914 et 1916, la jetée emblématique de Chicago est devenue un parc d’attraction dans les années 1990, comprenant des parcs, jardins, magasins, restaurants, musées, cinémas, une grande roue de 43 mètres de haut et, tout au bout, un monument historique : le phare de Chicago qui date de 1893 (mais qui ne se visite pas).

www.navypier.org

Gold Coast

Un très beau quartier, notamment dans le Astor Street District qui comprend y compris entre autres des maisons de ville du XIXe siècle.

www.choosechicago.com/listing/astor-street-district/

Gold Coast : 1224 Dearborn Street, Chicago
Gold Coast : 1224 Dearborn Street, Chicago – Crédit photo : Jennifer D. Ames – Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4918579

Lincoln Park

C’est à la fois le nom du parc, mais aussi d’un quartier sympathique qui le jouxte. Vous irez y visiter les boutiques du quartier Armitage and Halsted !

Dans le parc (en bord de lac) se trouvent entre autres un zoo et un jardin botanique, tous les deux gratuits, et le musée d’histoire de la ville de Chicago, mais aussi des cafés et restaurants sympathiques (pas uniquement fréquentés par les touristes).

www.chicagohistory.org

Old Town

Jouxtant Lincoln Park, Old Town fur le quartier d’accueil des immigrants allemands vers 1850, si vous aimez les belles maisons de l’époque victorienne, les rues et boutiques pittoresques, allez y faire un tour ! Prenez Wells Street comme point de repère, c’est l’artère la plus commerçante.

www.choosechicago.com/neighborhoods/old-town/

 


2 – Visiter Chicago : le centre ville


Le Loop

« Loop » en anglais ça veut dire « boucle », et en l’occurence le centre ville tient ce surnom en raison du vieux métro aérien qui y réalise une boucle. Il est surnommé « L », la plus courte manière de dire « Elevated Train » (train en hauteur).

Vous pouvez vous y promener durant une demi journée, toujours dominé par la forêt de gratte-ciels, faire les magasins, déjeuner, voir la sculpture « Untitled » de Picasso (1963), et encore le « Monument à la bête debout » de Jean Dubuffet (1984).

Galerie « photos d’ambiance » du Loop :


A voir aussi dans le Loop :

– La Quincy Train Station qui date de 1897 est la plus ancienne de la ville a toujours exister.

– The Rookery Building : merveille architecturale emblématique de la ville, avec son immense verrière. Il date de 1888 et son entrée est gratuite (il est fermé certains jours).

209 S. LaSalle St, Chicago, IL 60604

www.therookerybuilding.com

Rookery Building de Chicago.
Rookery Building de Chicago.

– La gare de « Union Station » date de 1925, elle a été immortalisée (en l’occurence on devrait plutôt dire « mortalisée ») dans le film Les Incorruptibles (1987) avec une célèbre scène de fusillade dans ses grands escaliers.

La scène de la fusillade dans les escaliers de marbre d'Union Station, avec Elliott Ness (Kevin Costner) dans le film Les Incorruptibles.
La scène de la fusillade dans les escaliers de marbre d’Union Station, avec Elliott Ness (Kevin Costner) dans le film Les Incorruptibles.

Marina City : des tours-garages surnommés « les épis de maïs ».

Marina Towers de Chicago
Marina Towers de Chicago (crédit photo : Choose Chicago Photo Courtesy of Choose Chicago)

– Le hall du 200 W. Madison (rempli d’œuvres d’art).

St. Peter’s Church (110 West Madison)

St Peter's Church dans le Loop de Chicago
St Peter’s Church dans le Loop de Chicago

C’est dans le loop que se trouvent les vieux théâtres comme le Nederlander Center (ex « Oriental » qui date de 1926) ou le Chicago Theater (1921) où tout le monde se prend en selfie devant les immenses lettres du mot « Chicago » rappelant les Années Folles et le temps de la Prohibition. Et avant d’y aller regardez la liste des spectacles (et fameuses comédies musicales) qui s’y déroulent !

Chicago Theater
Chicago Theater (crédit photo : Choose Chicago Photo Courtesy of Choose Chicago)

– Ne manquez pas Millenium Park et les berges du lac (voir plus haut)

– Les endroits mentionnés ci-dessous.

www.choosechicago.com/neighborhoods/loop/


Le Art Institute of Chicago

Art Institue of Chicago
Art Institute of Chicago (crédit photo : Adam Alexander Photography Photo Courtesy of Choose Chicago)

Il s’agit d’un des plus grands et fameux musées du monde, qui compte 300 000 œuvres d’art du monde entier, de l’Antiquité à l’époque moderne, avec notamment de très importantes collections d’impressionnistes et post-impressionnistes. Parmi les tableaux célèbres, on peut y voir Un dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte (1886) de Georges Seurat ; Rue de Paris, temps de pluie de Caillebotte, Sur la terrasse de Renoir, une des trois versions de La Chambre de Van Gogh à Arles, un célèbre Autoportrait (1887) de Van Gogh, et une trentaine de peintures de Monet. Et, bien entendu des pièces maîtresses de l’art américain, comme par exemple American Gothic (1930) de Grant Wood (qui est à Chicago ce que la Joconde est au Louvre) ou encore les Nighthawks (1942) d’Edward Hopper !

111 South Michigan Avenue  – Chicago, IL 60603

www.artic.edu


Chicago Cultural Center

Ce Palais du Peuple (il est surnommé « People’s Palace ») date de 1897 et se visite gratuitement. Il y a constamment des expositions d’art, mais rien que l’architecture de style néoclassique du bâtiment est remarquable, avec ses mosaïques et dames de verre.

78 E Washington St, Chicago, IL 60602

www.chicago.gov/city/en/depts/dca/supp_info/chicago_culturalcenter.html


La Willis Tower

Avec ses 527 mètres (en haut des antennes), l’ex-Sears-Tower fut lors de sa construction le plus grand bâtiment du monde. Elle est aujourd’hui le 2e plus haut des Etats-Unis (détrônée par le One Word Trade Center de New-York). Ca ne change pas grand chose quand vous êtes à son sommet : la vue est vertigineuse sur la ville et sur l’océan !!!!!

On ne peut pas aller à l’extérieur, mais sur une plateforme de verre au-dessus du vide : www./theskydeck.com

233 S Wacker Dr, Chicago, IL 60606


Magnificent Mile

Au nord de la Chicago River, l’avenue commerçante Magnificent Mile (qui est le surnom de la partie nord de Michigan Ave) s’étend depuis les bords de la rivière et la belle Chicago Tribune Tower, de style gothique (construite en 1925 sur le modèle de la Tour de Beurre de Rouen). L’avenir s’étend jusqu’à la mer, au nord, jalonnée de magasins plutôt luxueux.

Sur Magnificient Mile vous pourrez voir l’étrange Chicago Water Tower (château d’eau construit en 1869).

Water Tower de Chicago.
Water Tower de Chicago.(City of Chicago Photo Courtesy of Choose Chicago)

Et s’il n’y a pas trop de brumes, montez au sommet de l’époustouflante tour John Hancock Center qui dispose d’une vue incroyable sur la baie.

Au passage, regardez les décorations sculptées sur le pont Dusable Bridge, racontant l’histoire de Chicago et de ses pionniers.


Tintin en Amérique se déroule en partie à Chicago.
Tintin en Amérique se déroule en partie à Chicago.

 

Le West Loop

Comme son nom l’indique, cette autre « boucle » est à l’ouest du centre ville, et il s’agit du quartier historique des abattoirs. Ca rappellera quelque chose à ceux qui ont lu Tintin en Amériques (qui décrivait la période du début du XXème siècles, avec les abattoirs de Chicago, ses gangsters etc…). Un grand nombre d’entrepôts sont reconvertis en boutiques et surtout en restaurants. Restaurant Row et Fulton Market sont sur deux rues parallèles.

www.choosechicago.com/neighborhoods/west-loop/

Fulton Market District
Fulton Market District – Crédit photo : jpellgen (CC BY-NC-ND 2.0)

3 – Visiter Chicago : Que voir d’autre

– Les fans d’architecture apprécieront les constructions de Frank Lloyd Wright. Il y a des tours d’organisés pour le voir :

www.flwright.org/tours

Frank Llyod Wright Home and Studio
Frank Llyod Wright Home and Studio
(Photo Courtesy of the Frank Lloyd Wright Preservation Trust)

Il y a également à Chicago un gigantesque musée d’histoire naturelle, le Field Museum où vous verrez Sue (le plus grand squelette de tyrannosaure). Si vous aimez l’ambiance de la fin du XIXe siècle, le Driehaus Museum explore l’art, l’architecture et le design à l’intérieur de la Nickerson Mansion, qui date de 1883.

Field Museum
Field Museum (crédit photo Courtesy of Choose Chicago)

Comme vous l’aurez compris, l’industrie ce n’est pas rien à Chicago. Le Museum of Science and Industry est en conséquence fascinant : regardez le site internet, c’est très interactif et avec beaucoup de chose à voir. Vous pouvez également aller en ville le Shedd Aquarium, le Planétarium Adler

Museum of Science and Industry
Museum of Science and Industry (crédit photo : J.B. Spector, Museum of Science and Industry Photo Courtesy of Museum of Science and Industry)

Entre autres tours organisés en ville, de jour comme de nuit, il y a par exemple des visites sur les traces d’Al Capone etc…


Spécialités de Chicago :

Deep Dish Pizza de Chicago
Deep Dish Pizza de Chicago (crédit photo : L. W. Yang from Los Angeles, California, USA – Flickr, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2233527)

La Deep Dish Pizza

Contrairement à la fine pizza de New-York, la pizza de Chicago est cuite avec une épaisse garniture dans un moule, comme une quiche (sauf que c’est une pizza !).

Chicago-style hot dog

Là aussi ils arrivent à mettre beaucoup de chose à l’intérieur du hot-dog, mais jamais de ketchup !


Les « musiques noires » de Chicago

Muddy Waters
Muddy Waters (Crédit photo : Lionel Decoster – Own work, CC BY-SA 4.0)

La ville a connu une scène musicale particulièrement active dans la communauté afro-américaine, notamment pour le jazz, soul, gospel et blues. Et ça va jusqu’au rap, puisque par exemple Kanye West est également de Chicago.

Le blues de Chicago est une évolution de celui de Louisiane avec des instruments amplifiés : impossible autrement de se faire entendre dans les clubs de Chicago pour des gloires locales comme (entre autres) Howlin’ Wolf, Muddy Waters,Koko Taylor, Buddy Guy etc.

Les clubs de jazz et de blues sont incontournables : vous n’allez pas avoir de soirées pour tout faire !!!!!

Green Mill Cocktail Lounge de Chicago.
Green Mill Cocktail Lounge de Chicago. Crédit photo : Kenneth C. Zirkel – Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=83566460

The Green Mill est un club de jazz datant de 1907 ! Ce fut aussi un « speakeasy », ces bars clandestins du temps de la prohibition. Il était alors tenu par “Machine Gun” Jack McGurn, un associé d’Al Capone.

Vous avez une liste de speakeasies ici : https://secretchicago.com/chicago-speakeasies/

Citons un second club de jazz (mais il y en a plein d’autres) : Andy’s Jazz Club qui est pour sa part des années 1950.

Buddy Guy's Legends
Buddy Guy’s Legends (crédit photo : Choose Chicago)

Vous êtes sur les traces des Blues Brothers ? Ca tombe bien, pour le blues, Chicago ne manque pas de clubs, avec entre autres Buddy Guy’s Legend, The Bassment, Blue Chicago, House of Blues, Kingston Mines ou encore Rosa’s Lounge.

www.choosechicago.com/articles/chicago-music/explore-chicago-blues/

Kingston Mines
Kingston Mines (crédit photo : Abel Arciniega Photo Courtesy of Choose Chicago)

Les Sports à Chicago :

Il y a deux équipes de baseball : Chicago Cubs et Chicago White Sox. L’équipe de basket s’appelle Chicago Bulls, les hockeyeur sont les « Blackhawks« , et les Chicago Bears sont les footballeurs (américains) locaux !

Wrigley Field
Wrigley Field, où jouent le Cubs de Chicago. (crédit photo : Choose Chicago Photo Courtesy of Choose Chicago)

La francophonie à Chicago :

Consulat général de France :

205 North Michigan Avenue, Suite 3700

Chicago, IL, 60601-5970

Tel: +1 (312) 327 52 00

www.chicago.consulfrance.org


Consulat général du Canada

Two Prudential Plaza, 180 North Stetson Avenue, Suite 2400, Chicago, Illinois

Tel: 1-844-880-6519

www.international.gc.ca/country-pays/us-eu/chicago.aspx?lang=fra


French-American Chamber of Commerce – Chicago

205 N. Michigan Ave. – 37th Floor

Chicago, IL 60601

Tel.(312) 578-0444

www.facc-chicago.com


Alliance Française de Chicago

810 N. Dearborn Street

Chicago, IL 60610

Tel. 312-337-1070

Courriel : info@af-chicago.org

www.af-chicago.org


AFFC – UFEC: Association des Français et Francophones

P.O. Box 11492 – Chicago, IL, 60611

https://www.affcchicago.com/


French In Chicago (accueil, entraide, activités…)

www.facebook.com/francaisachicago/


Français du Monde-ADFE – Chicago

www.fdmchicago.org


Union des Français de l’Etranger (UFE)

www.ufechicago.org


Groupe Facebook avec beaucoup de monde :

www.facebook.com/groups/frenchinchicago


Guide de Chicago
Guide de Chicago (crédit photo : Adam Alexander Photography Photo Courtesy of Choose Chicago)

 


En espérant que ce guide de voyage vous aura permis de bien vous préparer à visiter Chicago : n’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous ou bien sur nos pages Facebook !


Voir aussi nos pages :

Menu de notre guide complet et gratuit des Etats-Unis

– Entreprises françaises à Chicago : assureurs, avocats, comptables, agents immobiliers


PUBLICITE :

 

 

Bouton retour en haut de la page