LivresNews Sorties Loisirs

L’invitation américaine : le premier roman de Sophie Landrieux

Voici un roman avec l’expatriation aux Etats-Unis en toile de fond !

L’invitation américaine est le premier roman de Sophie Landrieux, auteure également de Chroniques de l’Amérique au quotidien. Dans ce roman, son héroïne Marianne quitte Paris pour aller vivre à Atlanta pendant une année universitaire. Dans le cadre de son projet de recherche sur Chateaubriand et le Voyage en Amérique, Marianne va visiter de nombreuses villes de l’Est américain, mais aussi des sites uniques, comme les Chutes du Niagara.

L’invitation Américaine est en vente ici sur Amazon.com

L’invitation américaine : le premier roman de Sophie Landrieux

Entretien avec Sophie Landrieux :

CDA : On dirait que l’Amérique vous inspire ?

Effectivement. Après l’écriture de mon essai qui parle des différences culturelles entre la France et les Etats-Unis, j’ai utilisé ma connaissance et mon amour des Etats-Unis pour créer le cadre de mon roman. C’est pour cela notamment que mon héroïne habite, tout comme moi, à Atlanta. Cela fait maintenant presque onze ans que je vis aux Etats-Unis ! Je crois que le fait de vivre à l’étranger développe la curiosité et la créativité. L’expatriation m’a aussi donné le temps de mener à bien ce projet.

CDA : L’invitation américaine est-elle un roman d’une expatriée pour les expatriés ?

Mon roman s’articule autour du thème de l’expatriation de l’héroïne et le lecteur pourra ainsi suivre les émotions et les phases de l’expatriation, souvent résumées par une courbe en U. Cependant, l’expatriation n’est que la toile de fond de ce roman. Tous les amateurs de romans d’amour devraient apprécier L’invitation américaine. Ce livre n’est pas réservé aux expatriés !

CDA : Vous parlez de Chateaubriand, de recherches universitaires, ce livre ne risque-t-il pas d’être un peu obscur pour le grand public ?
Sophie Landrieux
Sophie Landrieux

Pas du tout. Le milieu universitaire est souvent utilisé comme cadre de romans. Les recherches de Marianne ne sont pas présentées en détail – le lecteur curieux trouvera à la fin du livre des références s’il souhaite approfondir cet aspect. Le roman utilise Chateaubriand et son Voyage en Amérique comme un fil conducteur pour faire voyager Marianne et, avec elle, les lecteurs. Des extraits choisis de Chateaubriand sont insérés dans le texte du roman, ce qui est l’occasion de découvrir que Chateaubriand ne manquait pas d’humour.

Voici par exemple ce qu’il a écrit à propos de Philadelphie, New York et Boston : « L’aspect de Philadelphie est froid et monotone. En général, ce qui manque aux cités des Etats-Unis, ce sont les monuments et surtout les vieux monuments. Le protestantisme qui ne sacrifie point à l’imagination, et qui est lui-même nouveau, n’a point élevé ces tours et ces dômes dont l’antique religion catholique a couronné l’Europe. Presque rien à Philadelphie, à New York, à Boston, ne s’élève au-dessus de la masse des murs et des toits. L’œil est attristé de ce niveau ». On peut dire qu’il ne mâchait pas ses mots. Rappelons que son voyage remonte à 1791 et qu’il serait fort surpris s’il retournait dans ses villes, New York notamment !

CDC : Après ce roman, avez-vous d’autres projets ?

J’aimerais prendre le temps de promouvoir ce roman et, qui sait, d’avoir la chance, tout comme mon héroïne, d’aller dans les villes du Voyage en Amérique, pour présenter mon livre. Pour le reste, je travaille à mon deuxième roman…


L’invitation américaine est un roman d’amour qui offre une plongée saisissante dans le monde universitaire américain d’aujourd’hui, la vie en expatriation et l’œuvre de Chateaubriand.

Jeune universitaire française spécialiste du romantisme, Marianne obtient un poste de professeur invité aux États-Unis afin d’étudier l’ouvrage Voyage en Amérique de Chateaubriand. Le temps d’une année universitaire à Georgia Global Campus, Marianne va découvrir la vie en expatriation.
En retraçant les pas de Chateaubriand en Amérique, l’ambitieuse Marianne est confrontée à des dilemmes intimes et va perdre beaucoup d’illusions. Arrivera-t-elle à faire taire ses démons intérieurs et surmonter un drame familial ? Choisira-t-elle de privilégier l’amour ou sa carrière ? La France ou les États-Unis ? Est-elle prête à retrouver le bonheur au risque de se perdre ?

Sophie Landrieux :

Universitaire française, l’auteur habite depuis plus de dix ans aux États-Unis. Elle a écrit de nombreux ouvrages et articles de gestion, ainsi qu’un essai intitulé Chroniques de l’Amérique au quotidien publié aux éditions Phénix d’Azur et sur amazon pour la version électronique.

Tags
Show More

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !

Close