News FlorideUncategorized

Malgré un fort rebond du coronavirus, la Floride ne reconfine pas

4049 nouveaux cas en une seule journée, celle de samedi 20 juin, c’est à peu près le nombre de cas moyens que la France avait chaque jour en avril, au plus fort de la crise, et c’est la moitié de ce qu’avait New-York quand les choses y étaient également au plus mal : le rebond de l’épidémie de coronavirus est donc sérieux en Floride.

Tant la Maison-Blanche que le gouverneur de Floride excluent cependant un « reconfinement » ; alors que les dernières interdictions liées au premier confinement viennent juste d’être levées en juin dans la région de Miami. Certes, il a été démontré durant cette crise que le gouvernement fédéral avait peu de prises sur les décisions locales en matière de santé. Et même le gouverneur de Floride avait dû se résoudre à laisser les villes du sud (autour de Miami) décider par elles mêmes si elles allaient rouvrir ou pas.

Face à ce rebond, au niveau local, il y a déjà eu quelques réactions. En fin de semaine, la mairie du comté de Miami-Dade a par exemple décidé de réprimer les établissements contrevenant aux nouvelles règles sanitaires mises en place pour contenir l’épidémie. A Orlando et à Tampa, les autorités ont décidé d’imposer depuis samedi le port du masque dans les lieux qui accueillent le public (ce qui était déjà la règle à Miami). Mais pour le moment il n’y a pas plus de règles de prévues, et le « reconfinement », n’est pas donc pas évoqué.


Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, s’oppose avec la presse (dont le quotidien Miami Herald) sur la dangerosité de ce présent rebond. Le gouverneur a dans un premier temps indiqué que le rebond était simplement dû à un plus grand nombre de tests, et à une contamination importante des travailleurs agricoles. Mais le pourcentage du nombre de contaminés par tests effectués a au contraire augmenté. Par exemple pour la journée de samedi il était de 13,59% (alors qu’avant le rebond il était inférieur à 6%). Le nombre d’hospitalisations n’est pas pour sa part connu à l’échelle de la Floride mais, à celle de Miami, il est de nouveau à la hausse depuis le 11 juin. Or le sud de la Floride concentre la moitié de tous les cas de covid-19 dans l’Etat.

Depuis la fin de semaine dernière, le gouverneur DeSantis précise qu’un grand nombre de ces nouveaux cas sont détectés sur des personnes jeunes et asymptomatiques.

Certains médias importants (comme ici CNN) citent des études assurant que la Floride pourrait devenir « le nouvel épicentre du virus« . Dimanche et lundi le nombre de nouveaux cas avait toutefois un peu baissé, mais il est évidemment impossible de dire combien de temps va durer ce rebond : à l’échelle nationale une vingtaine d’Etats (dont un grand nombre du sud) provoque toujours une remontée réelle de l’épidémie.

Un pays comme la France a par exemple conditionné la réouverture de ses connexions aériennes le 1er juillet avec les pays « ayant maîtrisé le virus ». Neuf jours auparavant, il est difficile d’affirmer que ce sera le cas avec les Etats-Unis.


Voir aussi :

Notre mise à jour quotidienne sur l’épidémie en Floride

Rejoignez notre groupe Facebook d’entraide pour les francophones aux USA (que vous ayez besoin d’aide ou de conseils ou bien si vous pouvez en donner) (donc ça concerne tout le monde

Ça commence à devenir très dur pour certaines catégories d’entreprises françaises aux USA face à la crise du coronavirus

Voir nos différents articles et pages de conseils sur la crise du coronavirus aux USA

Coronavirus : la situation à Miami et en Floride sur le covid-19


PUBLICITE :

 

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer