Etats-UnisNationalNews Etats-UnisNews Floride

Jacques Brion : « Il faut réformer l’Assemblée des Français de l’Etranger »

Entretien avec Jacques Brion, qui est conseiller des Français de l’étranger et Vice-Président du Conseil Consulaire de la circonscription de Miami. 

Rappelons que les prochaines élections consulaires se déroulent le 29 mai et que les Français de Floride, pour voter à cette élection (comme aux autres), doivent être inscrits via le site internet de leur consulat.


Le Courrier des Amériques : Le jeudi 18 février, Jean-Baptiste Lemoyne – ministre en charge des Français de l’étranger – est venu à la rencontre des élus des Etats-Unis par visioconférence. Vous lui avez posé deux questions… 

Jacques Brion : La première portait sur le sujet qui aura été ma priorité ces 6 dernières années : l’enseignement du et en Français en Floride et en particulier à Miami.

Ma seconde question portait sur l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE).

Le Courrier des Amériques : L‘AFE ? Qu’est-ce que c’est ? 

Jacques Brion : C’est bien là le problème, personne ne connait cette assemblée de 90 personnes élues parmi et par les 500 Conseillers Consulaires du monde entier et censée nous représenter auprès des administrations françaises lors de grand messes parisiennes lourdes et coûteuses. En 6 ans, elle n’aura rien apporté aux femmes et hommes de terrain que nous sommes ; rien.

Le Courrier des Amériques : Que proposez – vous ?

Jacques Brion : Que les 500 Conseillers Consulaires sans exception constituent la nouvelle AFE, que les membres et instances de cette AFE moderne communiquent à l’aide des moyens technologiques les plus récents (visioconférences notamment compte tenu de l’éloignement physique, plateforme d’informations et d’échanges dédiée, etc), plus économiques et efficaces.

Ainsi, cette réforme de l’AFE permettrait les échanges d’expériences entre ses membres et pourrait constituer un groupe plus fort et plus uni qui fasse entendre clairement la voix des Français de l’étranger au niveau national.

Le Courrier des Amériques : Vous croyez que cette réforme a des chances d’aboutir ?

Jacques Brion : J’y crois. C’est inéluctable. J’ai d’ailleurs reçu de très nombreux témoignages de soutien de la part de mes collègues et la presse a commencé à s’emparer du sujet.  

Pour communiquer avec Jacques Brion : Jacques.brion.ccm@gmail.com 


PUBLICITE :

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page