Actualités à Miami et en FlorideEtats-UnisNews Etats-UnisUncategorized

Que se passe-t-il au sujet de l’avortement aux Etats-Unis ?

La Cour suprême des Etats-Unis pourrait laisser les Etats décider du droit à l’avortement, comme c’était le cas avant 1973. Les partisans et opposants sont en conséquence mobilisés sur le sujet.

La situation actuelle :

Actuellement, le droit américain sur l’avortement est divisé en deux parties : d’une part, avec l’arrêt Roe VS Wade de 1973, la Cour Suprême a établi l’avortement comme un droit fédéral (pour tous les Etats), durant la période de développement du fétus jusqu’à ce qu’il soit viable, et même jusqu’à sa naissance dans le cas où la santé de la maman est menacée.

D’autre part, pour le délai durant la viabilité du fétus, ce sont les Etats qui peuvent statuer librement de la date maximum d’avortement et des modalités requises.

Pourquoi parle-t-on en ce moment d’une « interdiction de l’avortement » ?

Ce n’est pas exactement ce dont il s’agit (voir plus bas). Depuis la présidence de Donald Trump, la Cour Suprême des Etats-Unis est désormais à majorité conservatrice, et elle pourrait donc juger en faveur d’une politique « pro-life » (défendant la vie des fétus). Dans cette perspective, certains Etats ont provoqué des conflits afin qu’ils remontent les juridictions jusqu’au plus haut niveau : le jugement de la Cour Suprême, afin qu’elle change les conditions d’avortement aux USA.

Qu’y a-t-il de nouveau aujourd’hui ?

La Cour Suprême pourrait bien avoir déjà voté pour annuler Roe VS Wade. Le site internet Politico a publié un « brouillon », provenant d’une fuite (probablement des autres juges) (mais qui est difficilement contestable) ; brouillon dans lequel le juge Samuel Alito expliquerait ainsi la décision : « Roe avait terriblement tort depuis le début. Son raisonnement était exceptionnellement faible et la décision a eu des conséquences dommageables. Et loin de provoquer un règlement national de la question de l’avortement, Roe et Casey ont enflammé le débat et approfondi la division. » Cette annulation de Roe VS Wade pourrait se dérouler durant le mois de juin.

Que risque-t-il de se passer ?

Une annulation de Roe VS Wade aurait à priori pour conséquence de faire incomber la législation sur l’avortement aux Etats, et plus au niveau fédéral. Chaque Etat serait donc libre d’avoir sa propre réglementation sur le sujet. Les Etats conservateurs abaisseraient donc la durée légale maximale de l’avortement, ou bien, pour certains, ils pourraient interdire l’avortement (au moins dans les cas ne relevant pas de l’urgence médicale ou de viols etc. Certaines personnes pro-life distinguent« avortement de confort » et les urgences).

En pratique, si Roe Vs Wade était abrogé, il y aurait effectivement plus de contraintes dans des dizaines d’Etats.

L’opinion publique :

Elle est analysée de différentes manières.

– Les pro-life et les pro-choices : au fil des années et des époques, les courbes se croisent entre ceux qui sont en premier lieu en faveur de la vie du bébé, et ceux qui sont en faveur de la liberté de choix. La question divise l’opinion en deux.

– Ensuite, les écarts se creusent en fonction du sexe des personnes interrogées, de leur âge ou de l’Etat dans lequel elles habitent, et également au niveau du moment de la grossesse durant lequel l’avortement pourrait être pratiqué.

– Les Américains sont clairement en majorité contre le fait d’abroger Roe VS Wade. Mais d’un autre côté ils ne sont pas du tout favorables à ce que l’avortement puisse être pratiqué « en toutes circonstances » (seul un tiers d’entre eux le souhaite).

Mise à jour 26 mai 2022 :

L’Etat de l’Oklahoma vient aujourd’hui d’interdire totalement l’avortement, sauf exceptions (médicales…). Article du New-York Times ici

Les sondages :

https://news.gallup.com/poll/1576/abortion.aspx

www.pewresearch.org/religion/2022/05/06/americas-abortion-quandary/

https://fivethirtyeight.com/features/where-americans-stand-on-abortion-in-5-charts/


PUBLICITE :

Voltaire Design

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds