Actualités à Miami et en FlorideNews Sorties LoisirsSnowbirds

Notre Dossier Spécial « Snowbirds en Floride » 2022-2023

Bienvenue aux Snowbirds pour cette nouvelle saison… et il va y avoir beaucoup de nouveaux, puisque c’est la première fois en trois saisons qu’il n’y a (quasiment) plus de mesures en place pour limiter les déplacements. Voici nos articles pour les Snowbirds :

Articles que nous avons placé sur d’autres pages :

Snowbirds : conseils et astuces quand on quitte le Québec

Snowbirds : les choses auxquelles penser quand on quitte sont domicile de Floride

L’auto-train d’Amstrack vous emmène avec votre auto entre Washington (DC) et Orlando (Floride)

– Visiter ou séjourner en Floride en motorisé : conseils et bons plans pour les véhicules récréatifs (RV)

Covid : la Floride a-t-elle eu une meilleure politique d’autres Etats ? La réponse est…

Histoire des communautés québécoises en Floride… avant les Snowbirds

Notre Guide de voyage complet et gratuit de la Floride

Nous avons ici un groupe Facebook où échangent 50.000 Snowbirds de Floride

Nous avons aussi à votre disposition ici un groupe Facebook pour communiquer en cas d’ouragan en Floride


Menu de cette page Spécial Snowbirds 2022-2023 :

Vous pouvez cliquer sur les liens pour aller directement aux articles suivants qui se trouvent sur cette présente page :

Editorial (et messages importants, notamment sur la pandémie, la désinformation sur la Floride etc…)

Exemples de désinformations et légendes sur la Floride

Pandémies : qu’est-ce qui est réellement plus dangereux en Floride par rapport au Québec ?

Pandémie : Quelles mesures actuelles à la frontière USA/Canada ?

– Quels produits de consommation ont augmenté en Floride ?

Que faire pour se distraire quand on est en Floride ?

– Les associations auxquelles les Snowbirds peuvent adhérer en Floride

Snowbirds en Floride
(crédit photo : Visit Florida)

Editorial :

(avec quelques messages importants) :

Bienvenue aux Snowbirds pour cette saison 2022-2023 !

par Gwendal Gauthier, directeur du Courrier des Amériques.
par Gwendal Gauthier, directeur du Courrier des Amériques.

La Floride : quelle aventure ! Quel monde parfois difficile à comprendre, avec des villes qui disparaissent au gré des ouragans, une monnaie parfois hautaine, et des politiciens qui ne s’y prennent pas tout à fait de la même manière qu’au Canada en matière de pandémie, c’est le moins qu’on puisse dire ! Mais la Floride c’est un Etat qui a aussi eu, par exemple, la générosité de distribuer ses vaccins à tous les retraités étrangers durant l’hiver 2020-2021, de très longues semaines avant qu’ils soient disponibles au Canada.

Alors, observons un petit retour en arrière nécessaire afin de tirer un bilan car… parfois l’histoire se répète, et il convient de ne pas répéter à l’infini les mêmes erreurs !

Ici, la Covid fut une aventure pour tous les Snowbirds, avec un départ de Floride fin mars 2020 d’à peu près tous ceux qui pouvaient marcher, courir ou rouler :  en une petite semaine seulement il n’y avait plus un seul Snowbird sous le soleil.

La suite, la voici : La Floride a eu une approche libérale et libertaire de la pandémie, et les statistiques montrent qu’il y a eu quasiment autant de décès (au prorata de l’âge de la population) que dans les Etats les plus stricts, comme la Californie. Il faut être objectif : les Etats-Unis ont eu plus de décès que le Canada, ça c’est certain.

Mais, ainsi, la Floride ne s’en sort donc pas si mal, et ça souligne à quel point les médias de masse Canadiens se sont trompés : ils laissaient deviner qu’un cataclysme était en cours, en raison d’une indiscipline systémique. Au contraire, si les Floridiens ont été moins confinés que les autres, c’est justement parce que les autorités ont fait confiance à leur « auto-discipline », et avec un certain succès. Certes, les jeunes ont assez rapidement repris la direction des clubs et des « pool parties ». Mais en règle général ça s’est plutôt bien passé : les gens faisaient attention.

Plusieurs vagues de covid ont atteint le continent américain ici, en Floride, et les médias étrangers (Canadiens, Français…) en ont parlé… C’est bien normal. Ce qui ne l’est pas, en revanche, c’est qu’ils n’ont jamais parlé des moments où il y avait moins de covid en Floride qu’ailleurs aux USA, et parfois même moins qu’au Québec. C’est ainsi. Et c’est dommage. Nous qui habitons en Floride, nous avons réagi (et nous continuerons de rappeler ces réalités).

Pour préciser notre ligne, au Courrier des Amériques, nous refusons tout « essentialisme » : de considérer que tel peuple est par essence plus bête qu’un autre. Les points de vues sont différents, et il faut apprendre à les comprendre et à les respecter. Avant de distribuer les bons et les mauvais points, nous avons donc attendu les analyses comparées, et elles sont arrivées. Nous les avons citées dans cet article de mai 2022 avec les sources :

Covid : La Floride a-t-elle eu une meilleure politique que les autres Etats ? Les études démontrent que…

Par delà les « stats », dans la réalité tous les retraités qui ont voulu se protéger de la covid pouvait aussi bien le faire ici en Floride que dans les autres pays.

De même on a parfois vu à la télé un hôpital qui débordait pendant quelques heures. Mais dans la réalité ça n’a pas été plus loin et même les personnes qui attendaient un moment à l’extérieur étaient pris en charge par le personnel. Il n’y a, en fait, pas eu de situation qu’on puisse qualifier de « hors norme » en Floride.

Les Snowbirds ont malheureusement été montrés du doigt dès l’automne 2020, comme d’ailleurs d’autres catégories de population (des enfants juifs dénoncés par les médias parce qu’ils allaient à l’école au Québec !!!). S’il est, en réalité, une population qui a été disciplinée, ce sont bien les retraités Canadiens qui viennent passer l’hiver en Floride, et y compris ceux de l’hiver 2020-21. Ils étaient à ce moment-là peut-être 20% de la totalité d’une année normale, mais ils respectaient aussi bien leur propre sécurité que celle des autres. Ils ne méritaient pas d’être amalgamés aux trois jeunes idiots que le Journal de Montréal a photographié sur la plage de Playa del Carmen (Mexique) restés célèbres sous le nom de « touristatas ». Dès lors, ce sont tous les voyageurs et Snowbirds qui ont été victimes de la suspicion et des dénonciations, et bien évidemment des mesures comme la fermeture des frontières terrestres, des quatorzaines etc. Elles n’étaient pas toutes mauvaises ces mesures, car le gouvernement canadien a – à ce moment-là – aussi commencé à exiger des tests PCR (sept mois après des pays comme la France !!!). Mais il reste une pratique gouvernementale curieuse de mettre des mesures en place suite à une telle couverture du JDM… Montrer du doigt les voyageurs, fermer à moitié la frontière, c’était très exagéré. La conséquence a été matérialisée par des milliers d’insultes distribuées (notamment sur les réseaux sociaux) à de pacifiques retraités totalement responsables, sans que personne n’ose venir les défendre. La société n’en a été qu’un peu plus divisée.

Nous on peut vous dire quelque chose avec certitude : quand les Snowbirds Canadiens étaient en Floride… ils ne donnaient la Covid à aucune personne restées au Québec ! Mieux : ceux de l’hiver 2020-21 sont retournés vaccinés au Québec où pas grand monde, à l’époque, ne l’était.

En conclusion, on sera d’accord pour dire que l’adage « on n’est jamais trop prudents » est à prendre en compte quand arrive un nouveau danger inconnu. Mais, vis-à-vis des Snowbirds, les limites ont été dépassées durant la crise de la Covid. Il n’y a pas de fatalité à tomber soit, d’un coté, dans la politique de la peur, soit, de l’autre, dans le conspirationnisme. On peut réellement se passer de ces deux tendances et s’en porter très bien.

Gwendal Gauthier


Légendes entendues sur la vie (et la mort) en Floride :

« Plusieurs régions ont été dévastées par l’ouragan Ian »

C’est faux. Les destructions côtières se sont déroulées dans le village de Fort Myers Beach, les îles de Sanibel, Matlatcha et Pine Island. Bonita Springs a aussi été bien touchée, mais il n’y a pas de destructions systématiques dans les autres endroits. Il y a eu des inondations importantes dans certains quartiers de Naples et Daytona Beach.

Ouragan Ian : « En Floride les plages sont dévastées, les assurances vont augmenter, il y a des pénuries, on expulse les étrangers pour mettre les réfugiés américains à la place etc etc… »

Si vous croyez les médias qui vous racontent ça… 

« L’hiver dernier il y a eu des pénuries dans les magasins » :

Faux. Il y a eu quelques marques fabriquées en Chine (par exemple) qui étaient en rupture de stock temporaire. Ca n’a eu aucune conséquence sur la vie aux Etats-Unis (mais ça a fait parler dans les médias du Canada). Il n’est donc pas journalistiquement honnête d’en faire une généralité.

« Avec l’augmentation du coût de la vie aux USA et celle du taux de change il va y avoir moins de Snowbirds »

L’inflation touche tout le monde occidental, y compris le Canada. Pour le taux de change, on a déjà vu de fortes variations. Ca oblige les voyageurs qui ont peu de budget à faire attention et à ajuster leurs frais. Mais la différence de niveau de vie n’est pas déroutante. Les statistiques sur le coût de la vie en Floride sont changeantes en fonction des tarifs de l’énergie, et notamment l’essence qui cet été a fait des bonds dans les deux directions opposées. Ca a évidemment un impact sur l’évolution du coût de la vie, mais qui peut être maîtrisé si vous ne roulez pas 300 kilomètres tous les jours.

Sur le point précis de l’augmentation des loyers et locations en Floride, effectivement c’est problématique, et pas uniquement pour les touristes. Ca pourrait inciter les moins fortunés des locataires à rester un mois de moins…

A noter, sur le volet monétaire, que le dollar américain devrait continuer d’être fort. Reste à savoir si le dollar canadien va le suivre.

« Avec la Covid on est en plus danger aux Etats-Unis qu’ailleurs »

La manière de se protéger d’une pandémie est la même aux USA qu’ailleurs. Dans le cas (extrême) d’une hospitalisation, les services médicaux américains sont très performants. Il faut toutefois être assuré.

« On pensait acheter, mais l’immobilier va être trop cher »

On vous le dit depuis 2013 qu’investir en Floride c’est un bon placement, et ceux qui nous ont écouté peuvent juger à quel point on avait raison : ils ont fait un X2 ou X3 sur leur bien immobilier. Aujourd’hui, oui c’est plus cher, mais on va vous dire la même chose : ça va continuer d’augmenter, donc ne perdez pas de temps ! Par ailleurs, pour les parcs 55+ d’appartements ou de maisons usinées les tarifs n’ont pas augmenté tant que ça, et ils sont toujours assez accessibles.


Snowbirds en Floride
Snowbirds en Floride (crédit photo : VisitFlorida)

Pandémies : qu’est-ce qui est le plus dangereux en Floride par rapport au Québec ?

En Floride la liberté est un principe sacré. Ici, les gens bien informés font attention durant les pandémies, et personne ne cherchera à vous contaminer volontairement. Néanmoins, les Floridiens font en général beaucoup moins attention que les Canadiens. Dès le début de l’année 2021, ici les rapports humains sont très rapidement redevenus exactement les mêmes qu’avant la pandémie, en tout cas pour la majorité des habitants (car certains font plus attention que d’autres, notamment s’ils ont la santé fragile). 

Donc, si vous vous mettez dans des situations extrêmes, comme par exemple en allant danser sur les tables avec les jeunes dans les bars d’une avenue commerçante, s’il y a une pandémie grave qui passe par là, alors vous vous mettez en situation de risque. Mais, plus simplement, si vous sortez beaucoup, faites attention aux rencontres. Par exemple, aller à la plage ou nager dans la mer ne sont pas des gestes qui permettent d’attraper une vague de pandémie. Mais si vous discutez sur la route, rentrez dans des groupes de personnes ou bien touchez à tous les objets d’une boutique de plage avant d’essuyer votre bouche avec la main…

La liberté, ça veut dire que ceux qui ne veulent pas faire attention à la Covid (ou à une autre maladie) ne sont pas obligés d’y faire attention. Ca ne vous oblige aucunement à faire pareil qu’eux.


Pandémie : Quelles mesures actuelles à la frontière USA/Canada ?

Pour entrer au Canada, toutes les exigences fédérales à la frontière en matière de dépistage, de quarantaine et d’isolement ont pris fin le 1er octobre 2022. Ce qui ne veut pas dire qu’elles ne seront pas réinstaurées si la pandémie évoluait de manière jugée suffisamment négative par le gouvernement. L’utilisation de l’app ArriveCan n’est plus, non plus, exigée tout comme les ports du masques dans les trains et avions.

Toutefois, si vous avez des symptômes de la Covid, vous devriez vous abstenir de voyager. Le gouvernement du Canada encourage d’ailleurs ses ressortissants à mettre à jour les doses de rappel de leur vaccination.

Néanmoins, les Etats-Unis exigent toujours des étrangers de plus de 18 ans qu’ils soient vaccinés afin de pouvoir accéder à leur territoire (sauf les personnes bénéficiant d’une dérogation). Depuis le 12 juin 2022 il n’y a plus besoin de test virologique négatif pour passer la frontière américaine.

Snowbirds en Floride


Quels produits de consommation ont augmenté en Floride ?

Outre le prix des loyers et la production industrielle, il y a un impact réel sur le consommateur au niveau des produits de base. L’index des prix à la consommation a augmenté de +8,2% aux USA entre septembre 2021 et septembre 2022, et il continue sa course.

– Les produits pétroliers ont des tarifs très changeants aux Etats-Unis et y compris en Floride.

– Le coût de la nourriture a en moyenne augmenté de 27% en Floride entre février 2020 et septembre 2022. La première année de pandémie n’a pas connu une si grande augmentation que ça par rapport à l’année qui vient de s’écouler.

– Les fruits et légumes frais ont augmenté de 14% dans les magasins de Floride entre janvier 2019 et septembre 2022. L’agriculture américaine a connu plusieurs problèmes différents. L’ouragan Ian pourrait va un impact négatif sur les productions de fruits : il est passé sur des champs d’agrumes, melons, fraises… Les jus d’oranges ont déjà augmenté….

Mais l’un des greniers des Etats-Unis a été particulièrement touché l’été dernier par les pénuries d’eau. La raréfaction précoce des neiges dans la Rocheuses ont fait que les rivières se sont taries, et l’eau arrivait en bien moindre mesure vers l’agriculture californienne dès la fun juin. Par exemple l’essentiel des amandes vendues aux USA viennent de là-bas, et on sait que la production aura été très largement diminuée, pour la raison évoquée, cette année.

– Comme pour les produits pétroliers, la guerre en Ukraine a un impact sur les cours des céréales, par exemple.

Comme dans beaucoup de pays, certaines marques, au lieu (ou en plus) de baisser leur prix, ont diminué la quantité de produits dans l’emballage. Il convient d’y faire attention (et, à notre avis, il faut même boycotter les marques qui osent faire ça a leurs clients).

En faisant attention aux prix (par exemple en évitant les sachets d’amandes à 10$) il est possible de maîtriser un peu le prix de son panier en Floride.

A l'intérieur d'un magasin Costco
A l’intérieur d’un magasin Costco à Deerfield Beach

Que faire pour se distraire quand on est en Floride ?

Informez-vous !

– Sur ce journal ou sur notre site internet vous trouverez le calendrier des activités. On ne peut pas vous remettre ici la liste des milliers d’idées que nous avons déjà publié dans le journal, mais en revanche vous pouvez retrouver tous nos articles sur notre site internet avec toutes les villes et sites touristiques, et toutes les activités à faire durant l’année : www.courrierdesameriques.com/la-floride-guide-de-voyage/

Regardez aussi dans le menu du site internet, il y a des catégories pour vous aider à trouver des idées qui vous intéressent.

Et si vous avez un petit budget, sachez qu’il y a vraiment la possibilité de faire de visites et de se distraire gratuitement. Un billet pour des rencontres sportives, par exemple, peut être assez peu cher en Floride comparé au Canada (notamment pour la LNH). Si vous n’êtes jamais allé voir les autres sports : essayez durant l’hiver d’aller voir pourquoi les autres apprécient basket ball, soccer ou football ! Notre partenaire Canam Golf a des billets peu chers aussi bien pour les matchs que pour le golf.

Plage de Crandon Park sur l'île de Key Biscayne à Miami en Floride
Plage de Crandon Park sur l’île de Key Biscayne à Miami en Floride

Echangez et rencontrez !

Les groupes Facebook que nous mettons à votre disposition vous permettent de recherchez des personnes qui apprécient les mêmes activités que vous, ou bien qui vous aideront à trouver des idées de divertissements ! Notre groupe « Les Snowbirds Québécois en Floride (et tous les Canadiens Français) » a déjà 50 000 membres, mais il est aussi le plus grand groupe public de Snowbirds francophones sur Facebook, car en saison c’est près d’un million de personnes viennent chaque mois consulter le groupe. Autant dire que, si vous avez un message à faire passer… c’est possible !

Vous pouvez aussi consacrer du temps comme bénévole dans une association américaine et/ou francophone, par exemple afin d’aider votre prochain, ne l’oubliez pas.

Sortez !

Attention : ne passez pas non plus trop de temps sur internet ! Après vous être informés, et avoir échangé, sortez quand même un peu de chez vous, organisez des fêtes et sortez au restaurant ! Après ces années de pandémie, vous savez que les temps de liberté ne sont pas forcément un luxe… il faut en profiter ! Découvrez donc des activités que vous n’avez jamais pratiqué avant ! Investissez un peu : un kayak par exemple vous permet d’aller naviguer dans les différentes rivières, de changer de paysages régulièrement et de faire de l’exercice physique !

Prenez des langues

L’anglais (ou l’espagnol) pourront vous permettre d’accéder à bien plus que des activités : la découverte de nouvelles personnes dans les environs, et toutes les richesses qu’elles ont à vous apporter. Certaines associations dispensent en français des cours de langues gratuitement, notamment dans les quartiers haïtiens, ou bien les associations des grands parcs de Snowbirds. Demandez leur de vous joindre à eux !


Les associations auxquelles les Snowbirds peuvent adhérer

Vous pouvez les aider… et elles peuvent vous aider : les assos servent à plein de choses, mais surtout à créer un lien indispensable entre les hommes et femmes de bonne volonté !

Bien évidemment, l’Association Canadienne des Snowbirds doit être mentionnée en premier, car pour seulement 25$, vous pourrez accéder à de nombreux avantages : informations, assurances, avocats, possibilité de poser des questions à des permanents, programme d’échange de devises permettant de faire des économies etc… www.snowbirds.org

Ensuite, au niveau local, il y avait auparavant des associations accueillant les Snowbirds un peu partout dans le sud de la Floride. En 2021, deux associations avaient des activités publiques : les Diplomates (femmes) et le Club Richelieu de la Floride du Sud. Mais ça devrait reprendre ailleurs aussi, et si ce n’est pas le cas, alors ça veut dire que votre aide est la bienvenue pour redonner de l’élan au Club Canadien Français de Lake Worth ou à St Petersburg.

Journée du Québec 2018 du Club Richelieu à Pembroke Park en Floride
Journée du Québec 2018 du Club Richelieu à Pembroke Park en Floride

Il y a aussi les associations de communauté, dans les pars de condos ou de maisons, qui pour leur part ont souvent maintenu une dynamique durant la pandémie, notamment pour les obligations administratives. Mais, de même, vous pouvez les aider à reprendre de la vitesse cette année !

Si vous êtes à Miami, vous pouvez rejoindre l’asso française Miami Accueil qui, comme son nom l’indique, vous accueillera même si vous êtes Canadien !

Et si vous n’êtes pas encore retraité, il existe aussi une dynamique Chambre de Commerce Canada-Floride.

Pour les contacts : voir notre page sur les associations de Floride en cliquant ici


PUBLICITE :

Rivard Insurance Assured Partners
Rivard Insurance Assured Partners

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds