Actualités à Miami et en FlorideEtats-UnisNews Etats-UnisNews Floride

Covid : La Floride a-t-elle eu une meilleure politique que les autres Etats ? Les études démontrent que…

Aux Etats-Unis, la politique sanitaire dépend des Etats, et non pas du pouvoir fédéral. Ce qui explique que les deux présidents (Trump et Biden) de cette « ère du Covid » ont eu du mal à se faire entendre, surtout dans les Etats qui n’étaient pas de leur couleur politique. C’est un peu triste… mais c’est ainsi. Ca explique les différences de politiques contre la Covid… et ça permet de les comparer.

Les Etats ont tous à peu près réagis de la même manière au début de la Covid, par des confinements plus ou moins stricts. Puis, vers le milieu du printemps 2020 ou le début de l’été, ça a commencé à varier. Les gens ont été forcés ou incités (ou pas du tout) à porter des masques ; les écoles ont rouvert plus ou moins vite ; tout comme l’organisation de la vaccination etc… Alors qu’il n’y a plus de vagues pandémiques aussi graves qu’en 2020-21, on peut ainsi aujourd’hui commencer à dresser des bilans. Les études commencent à sortir, et pas forcément avec les résultats que les mass médias envisageaient…

S’intéresser à la Floride est de ce point de vue assez intéressant, puisque le gouverneur DeSantis a tout fait pour préserver les libertés des individus et des entreprises, alors que d’autres Etats comme la Californie ou New-York prenaient au contraire le plus grand nombre de mesures contraignantes possibles, en les maintenant sur la plus longue durée.

On mentionnera en premier une étude du comité Unleash Prosperity notant les Etats sur le nombre de morts, l’impact sur l’économie et sur l’éducation. On retrouve le New Jersey en pire position, suivi par New-York, mais aussi Californie, Illinois et Washington, DC. En tête des Etats qui s’en sortent le mieux, on trouve Utah, Nebraska, Vermont et Floride.

L’Etude est intéressante car elle ne campe pas uniquement sur les aspects sanitaires : l’économie et l’éducation ayant également des impacts sanitaires (on va y revenir).

Néanmoins l’étude n’est pas assez détaillée et l’institut a des liens avec les conservateurs (1).

Et le résultat est….

Le Washington Post a pour sa part des positions extrêmement favorables aux Démocrates, donc il est plus intéressant de voir si, eux, donnent aussi raison à la politique mise en place en Floride, qui est à peu près contraire à tous les messages qu’ils ont fait passer durant la pandémie. Et, oui, ils donnent raison à la Floride, un peu en traînant des pieds… mais, ils le font, en publiant une étude de Justin Fox pour Bloomberg, comparant la Floride avec la Californie (2).

Ce qui est intéressant, c’est le rééquilibrage qu’ils réalisent entre l’âge de la population, pour pouvoir comparer ce qui est comparable. En effet, il y a beaucoup plus de personnes âgées de plus de 65 ans en Floride (3). Si la Californie avait eu la même moyenne d’âge que la Floride, il y aurait eu un tout petit peu moins de décès en Californie qu’en Floride. La dernière phrase de l’article (ce qu’on appelle généralement « une conclusion ») est : « Si vous comparez simplement les performances de la Floride avec celles d’autres États, la Californie en particulier, son approche n’a pas l’air mauvaise du tout. »

Mais, comme le rappelle l’étude précédente, la Floride a eu cette politique souple tout en protégeant les libertés individuelles, l’économie et en scolarisant beaucoup plus ses enfants, c’est à souligner.

Pour revenir au (sinistre mais incontournable) « comptage des morts », l’étude publiée par le Washington Post va plus loin. Durant la pandémie, la criminalité a augmenté aux Etats-Unis. Or, « si la Californie avait connu le même pourcentage d’augmentation des décès par accident et homicide chez les moins de 45 ans de mars 2020 à août 2021 que la Floride, 1 889 vies californiennes auraient été sauvées ». Car la Californie n’a pas eu le même pourcentage d’augmentation des crimes : le sien a été beaucoup plus élevé. (4)

Le Courrier mentionnera les futures études qui ne manqueront pas d’arriver, mais pour le moment, ce qu’indiquent ces publications, c’est que les disparités concernant les taux de mortalité ne sont pas forcément dues à une politique plus intelligente de la part du gouverneur de Floride, mais seraient peut-être surtout dues au hasard (5). Et donc, que les politiques très restrictives des grands Etats démocrates n’auraient pas servi à grand chose. Le clivage est très partisan, mais il ne faut pas que les tenants du « laisser vivre » se réjouissent trop vite : si on compare les pays (au lieu des Etats), les résultats sont quand même beaucoup plus favorables (en nombre de décès) à certains pays comme le Canada ou l’Australie, plutôt qu’aux USA…

– 1 – https://nypost.com/2022/04/11/ny-handled-covid-19-lockdown-poorly-florida-among-best-study/

– 2 – www.washingtonpost.com/business/california-versus-florida-a-covid-reckoning/2022/05/07/6e37a27c-ce06-11ec-b7ee-74f09d827ca6_story.html

– 3 – Et cette tranche de population ne peut pas du tout être comparée avec les autres en terme de mortalité.

– 4 – Il est a noter que cette criminalité mortelle touche surtout les pauvres, tout comme le manque d’éducation ou l’arrêt de l’économie les pénalise plus que les autres.

– 5 – En ne faisant pas grand chose contre la Covid ; en n’appliquant pas de principes de précautions aussi stricts que les autres Etats, le gouverneur DeSantis ne pouvait pas savoir que ça n’allait rien changer.


PUBLICITE :

Global Yachts World LLC GYW

Scl Bouchard

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds