Actualités à Miami et en FlorideEtats-UnisNews Politique

Floride : écrasante réélection des républicains Ron DeSantis (gouverneur) et Marco Rubio (sénateur)

Les grands noms du Parti Républicain sont en train de faire le plein en Floride ce soir. La victoire s’annonce très importante pour le gouverneur sortant Ron DeSantis, qui compte des millions de voix d’avance sur son opposant démocrate, l’ex-gouverneur (à l’époque républicain) Charlie Crist. DeSantis, Rubio et Maria Elvira Salazar ont tous plus de 10 points d’avance sur leurs opposants alors qu’environ 80% des bulletins sont dépouillés (et même 20 points d’avance pour DeSantis !).

Ron DeSantis avait été mis en place il y a 4 ans grace à un (seul) tweet du président Trump qui l’avait fait prendre la tête des sondages. DeSantis bénéficie ce soir pleinement de sa politique « libertaire » durant la crise de la Covid. Il fut le gouverneur à réagir le plus vite aux Etats-Unis contre les confinements et mesures jugées « liberticides » par les trumpistes. Il est ainsi devenu « champion de la liberté » non seulement en Floride, mais aussi chez les militants républicains des autres Etats. En Floride, ses initiatives politiques durant la pandémie ont séduit au-delà de son propre camp. « Nous avons résisté comme une sentinelle de liberté quand l’insanité s’emparait du pays et du monde ! » a déclaré ce soir DeSantis en référence à ces positions. « Après quatre ans les Floridiens ont rendu leur verdict : la liberté est ici pour rester ! (…) Nous n’avons pas simplement gagné, nous avons redessiné la carte politique ! » Il a aussi largement rappelé dans son discours de victoire les combats contre le « wokisme ».

Sa popularité en fait depuis la pandémie un potentiel présidentiable, et chacun a pu observer depuis quelques temps une petite distance avec son ex-mentor (et désormais voisin de Floride), Donald Trump… Il y a en effet désormais concurrence chez les présidentiables en Floride ! Le style très calme de DeSantis tranche avec celui du tempétueux ex-président ! D’ailleurs, si Trump a appelé à voter pour DeSantis, hier, il a aussi sorti la boîte à menaces. « Je ne sais pas s’il va concourir (à l’élection présidentielle). Je pense que s’il concoure il pourrait se faire vraiment mal. » Et, si DeSantis se lançait, « Je pourrai vous dire des choses sur lui qui ne seront pas vraiment flatteuses – J’en connais plus sur lui que tout autre excepté, peut-être, sa femme » a déclaré l’ancien président sur Fox News Digital.

Vu les scores républicains ailleurs aux Etats-Unis, on peut même dire que DeSantis (avec le gouverneur du Texas Greg Abbott) sont les grands gagnants au sein de leur parti.

Il est ainsi au moins un endroit sur la planète où le fait d’avoir appliqué durant la crise de la Covid une politique inverse à celle du Canada ou de la France est plébiscité par les électeurs. Les résultats comparés en nombre de décès avec des Etats plus stricts comme New-York ou la Californie montrait que la Floride s’en était bien sorti, même sans appliquer de règles strictes (voir cet article).

Donald Trump était venu soutenir Marco Rubio à Miami dimanche dernier.
Donald Trump était venu soutenir Marco Rubio à Miami dimanche dernier (crédit photo : Facebook de Marco Rubio)

La Floride était auparavant un « swing state » (Etat indécis) et il semblerait que ce soit terminé. Les latinos de Miami semblent avoir provoqué un changement radical dans cette aire urbaine. On sentait qu’ils votaient de plus en plus républicain, mais cette fois-ci, Cubains en tête, ils ont fait basculer le comté de Miami-Dade. C’est donc une autre raison de ce ras-de-marée électoral en faveur de DeSantis. Les larges réélections ce soir du sénateur (républicain) Marco Rubio pour un troisième mandat (un poids lourd du Parti Républicain), ou encore de la représentante Maria Elvira Salazar, donne la couleur de la Floride : rouge, et pour longtemps.

Côté Démocrate, à noter au niveau symbolique en Floride l’élection au poste de représentant d’Orlando de Maxwell Frost, qui devient ainsi à l’âge de 25 ans le premier membre de la «génération Z» à entrer au Congrès des Etats-Unis.


PUBLICITE :

Raynald Michel dentiste à Fort Lauderdale

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds