VOTRE JOURNAL

Ce que Le Courrier offre de plus que ses concurrents à ses annonceurs publicitaires

Quelques mois après son lancement en 2013, Le Courrier devenait le premier média francophone de Floride. Voici quelques petites comparaisons utiles pour les annonceurs publicitaires.

Ce que Le Courrier offre par rapport aux blogs sur internet :

– Le Courrier édite un journal imprimé et distribué en sud Floride : nous ne sommes pas « seulement » sur internet ». Ainsi, nous n’attendons pas (pas seulement) que les lecteurs viennent à nous dans la jungle du web : nous allons vers eux en déposant le journal là où ils se rendent, en nous mettant sur leur passage.

Et par rapport aux autres journaux et magasines imprimés :

– Nous sommes les seuls réellement distribués sur l’ensemble des lieux francophones des trois comtés de sud Floride. A Miami, par exemple, nous sommes tout seuls. Dans les commerces du comté de Palm Beach : nous sommes tous seuls aussi (sauf à de très rares occurrences). Dans 80% des endroits francophones où nous distribuons sur les trois comtés, nous sommes le seul journal francophone présent.

– Seuls distribués sur les événements : En 2022, par exemple, nous avons été présents sur une cinquantaine d’événements (généralement les plus gros) canadiens et français, et – à part le notre – nous n’avons vu qu’un seul journal francophone être distribué, et ce à seulement deux occasions. Nous sommes aussi partenaires de différents événements. Nous sommes les seuls à systématiquement faire des galeries photos de reportage sur les événements francophones où nous nous rendons, ce qui est aussi apprécié.

– Notre site internet est le plus consulté. Les sites de comparaison sur internet (Similarweb (qui est gratuit), ou Ahrefs, Semrush…) nous donnent tous en tête des journaux de Floride. Ils nous estiment généralement à 70 000 visiteurs uniques par mois (nous en avons bien plus), mais ils assurent que les autres en ont moins de 5000 pour l’un, et autour de 15000 pour l’autre… Autant dire qu’ils n’existent pas.

Regardez sur Similarweb : www.similarweb.com/fr/website/courrierdesameriques.com/#overview

– Notre page Facebook Le Courrier de Floride est la seule réellement active des médias francophones en Floride. La page qui nous suit le plus près à quatre fois moins de followers que nous et aucune activité par exemple en 2021 ou 2022. Quand elle avait de l’activité, cela ne provoquait aucun « engagement » Facebook (nombre de likes + commentaires + partages. Nous avons de nombreuses captures d’écran des stats publiques de Facebook sur plusieurs années ici.

Certains de nos concurrents (médias imprimés) assurent qu’ils sont « premiers sur Facebook » alors qu’ils n’ont même plus de page Facebook à leur nom (vérifiez !).

Nous avons le plus grand groupe Facebook de Snowbirds (regardez le nombre sur la page car il évolue très vite) (plus de 50 000 en décembre 2022). Un groupe est encore pour le moment plus important que le notre en nombre de membres (car il avait été créé six ans avant le notre, et avec notre collaboration), mais notre groupe est le plus grand des groupes publics, ce qui signifie qu’en plus de nos dizaines de milliers de membres, nous avons 1 million de personnes à lire les messages chaque mois (un peu moins durant l’été).

Les statistiques de notre groupe Snowbirds sur 60 jours du 20 octobre (donc hors saison) au 20 décembre 2022
Les statistiques de notre groupe Snowbirds sur 60 jours du 20 octobre (donc hors saison) au 20 décembre 2022

Notre succès n’est pas du tout dû à la technique

Et, quand on parle de « succès », on va rester modeste. Nous ne faisons pas de « miracle ». Nous sommes un « média communautaire francophone en Floride », mais… nous sommes de très loin le plus gros de ces petits médias. Notre succès n’est pas dû à la technique : Quand vous allez sur notre site internet et que vous voyez des reportages sur l’actualité en Floride, parfois de l’actualité très chaude, mais aussi sur les sujets qui intéressent les touristes (visites, loisirs) et que vous ne voyez pas ces articles dans les autres médias… vous savez alors pourquoi les lecteurs nous suivent nous… et pas les autres.

De même, Google indexe des milliers de nos pages, tout comme Google Actualité. Ca nous rapporte environ un tiers de nos lecteurs internet. Mais Google ne peut indexer que les articles qui ont été écrits. Quand vous voyez un catalogue de publicités qui ressemble à une pizza… vous savez que rien de ces pubs ne sera indexé dans Google.

Ce que nous offrons de plus que les autres à nos annonceurs, c’est ce que nous offrons à nos lecteurs : des articles nombreux, qui sont très souvent longs (sinon ils ne sont pas indexés dans Google) et de qualité. Parfois aussi des vidéos : nous sommes aussi n°1 des médias francophones américains sur notre petite chaîne Youtube où nous avons déjà 200 vidéos.

La grande majorité de nos lecteurs sont des francophones du Canada, vu qu’ils sont très majoritaires à s’intéresser à la Floride. Nous rédigeons des articles pour eux, mais aussi beaucoup pour les Français, qui sont certes moins nombreux à fréquenter la Floride (ou y habiter), mais tout de même en nombre important. Pour les Français nous sommes le seul journal imprimé disponible. Sans oublier les Haïtiens francophones, autres nationalités européennes…

Pour en savoir plus sur nos solutions publicitaires et tout ce qu’elles comportent de positifs pour nos clients : voir cette page

En conclusion :

Avant de signer un contrat publicitaire, regardez tous les paramètres qui comptent et ne vous laissez pas compter des sornettes. L’un de nos concurrents se présente à ses nombreux annonceurs publicitaires comme « numéro 1 sur internet », alors qu’il n’a plus de page Facebook depuis des mois, et a zéro article sur sa « home page ». Imaginez comment Google référence un « média » avec zéro article sur sa page principale ? (Nous avons bien évidemment plusieurs centaines d’articles NOUVEAUX sur la notre, comme tout média normal.)
Et, quand un média n’existe pas dans Facebook ni Google, où est-ce qu’il existe ? En général ces deux réseaux sont pourvoyeurs de 70% des lecteurs des médias… 🙂

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds