Actualités à Miami et en FlorideEtats-UnisNews Economie Entreprise

Les arnaques aux investissements de Français continuent aux USA

Il y a eu des réactions suite à notre article du mois de décembre à propos d’une plainte de la S.E.C contre un Français de Floride suspecté d’avoir arnaqué 250 Français (les victimes résident en France) (1) lors de ventes de maisons à Détroit (Michigan). Durant le mois de janvier 2023 Le Courrier des Amériques a été contacté par une femme dévoilant qu’elle même et « une trentaine de personnes » supplémentaires se déclarent victimes d’un autre agent immobilier français à Détroit et que ce groupe actuellement « cherche un avocat français aux Etats-Unis ». Le problème dans ce genre de dossier, ce sont les taux d’honoraires des avocats aux USA qui sont souvent supérieurs aux montants que les victimes peuvent espérer récupérer si elles ont gain de cause (et si l’escroc n’a pas réussi à dissimuler tout ou partie de l’argent).

Nous avons beaucoup de lecteurs canadiens durant l’hiver, donc commençons par rappeler qu’eux aussi sont concernés puisque certains s’étaient fait arnaquer dans les ventes de terrains dans le Dakota-du-Nord il y a quelques années.

Cette femme qui nous a contacté assure que, dans son dossier, elle a acheté une maison à Détroit et, « ils n’ont jamais rénové la maison comme convenu et maintenant ils me réclament plus de 13000$ pour la remettre en état, et si je ne paie pas ils disent que la maison n’est pas louable. Hier un agent immobilier que j’ai mandaté est allé visiter ma maison et il a eu la surprise de trouver un locataire qui paie 800$ de loyer à une autre LLC que la mienne. Il a vérifié et la maison est bien au nom de ma LLC. »

D’autres personnes victimes de différents dossiers nous ont aussi contacté, et nous encourageons les autres à le faire : contact@courrierdesameriques.com

Autres infos :

Malgré le fait que “Le Courrier des Amériques” n’a jamais enquêté sur ces affaires dans la « Rust Belt » du nord des USA, des faits ont été portés à notre connaissance par des témoins ou par les plaintes en justice, (ou celle de la S.E.C), mais il est aussi possible de publier des observations intéressantes :

– Le Courrier a tout de même de son côté contacté les avocats français de New-York pour avoir la confirmation d’une intuition : une personne se déclarant « avocat de victimes » n’est pas un vrai avocat. Son site internet est toujours en ligne.

Un ami du journal nous signale qu’il y a aussi « une fausse avocate française d’immigration dans l’ouest des USA depuis plusieurs années »… Tant qu’à faire…

– Dans l’un des principaux dossiers d’arnaques à Détroit, l’un des sites internet utilisé durant des années pour hameçonner les victimes est toujours en ligne et référencé dans les premiers du classement des recherches sur Google… le nom de l’agent immobilier a simplement changé à l’intérieur du site.

– A notre connaissance (sans spécialement faire de recherche), six sociétés différentes de personnes basées en sud Floride vendaient encore de l’immobilier dans la Rust Belt au début de la crise de la Covid. Il ne s’agit pas ici de dire que qui que ce soit est malhonnête, mais de faire quelques constats. Entre autres points communs : toutes ces personnes étaient des « spécialistes en investissement ». Quatre avaient l’air d’être de très jeunes « spécialistes ». Ces six entreprises-là de « spécialistes » ont toutes arrêté leurs activités, sauf une qui laisse encore parfois penser qu’elle est sur ce marché, mais qui semble tout de même avoir levé le pied….

Deux de ces « spécialistes en investissements » se sont apparemment fait revendre ces dernières années des « médias » (pour un visa E-2 ?) par d’autres Français de Floride. Etant nous même un média, et ne pouvant pas être « juge et partie », nous n’en avions alors pas parlé (1). Ces deux « médias » ont à un moment ou à un autre été présentés par leurs propriétaires comme était « média français numéro 1 aux Etats-Unis » ou quelque chose de ressemblant. Mais aujourd’hui force est de constater que ces « médias » acquis par des « spécialistes en investissements » ont été de tellement bons investissements… qu’ils n’ont plus aucune activité visible depuis de nombreux mois (à date du 24 janvier 2023).

Ampleur des dossiers : dans la (seule) affaire que nous avons traité en décembre, il y a 250 victimes avérées (les deux personnes qui se renvoient la faute ne nient pas que les 250 sont bien des « victimes »). Et, par delà les victimes, nos lecteurs ayant pris connaissance de l’affaire pensent eux aussi que ces affaires sont « graves ». En revanche, pour le moment il y a très peu de réactions publiques de responsables français locaux aux Etats-Unis.

Conseil : Les personnes qui investissent aux Etats-Unis doivent impérativement connaître elles mêmes le marché local. Comme vous pouvez le voir, il y a un certain nombre d’escrocs sur ce marché (et pas que des Français), mais aussi des amateurs qui se font passer pour des « spécialistes ».

Précision : s’il y a des escrocs dans la communauté française aux Etats-Unis, rappelons qu’il s’agit toutefois d’une extrême minorité : il n’y a pas un plus grand pourcentage d’escrocs que dans une ville de France. A notre connaissance, il faut surtout se méfier des biens vendu à très peu cher.

Autre perspective : Par delà les arnaques, les investissements aux Etats-Unis sont souvent basés sur une croyance en l’augmentation constante de la valeur des terrains et des biens. Or, puisqu’en ce début d’année la tendance semble tourner à la baisse (sauf en Floride ou au Texas), ceux qui ont investi l’an passé risquent de se retrouver, dans un grand nombre d’Etats, propriétaires de terrains et/ou de biens avec une valeur moindre qu’au moment de leur achat… Et, même si ce n’est que temporaire, ces « investisseurs » qui n’y connaissent rien risquent donc de se manifester bruyamment ! 

1 – Si quelqu’un pouvait faire un article sur les faux médias francophones en Floride ça arrangerait beaucoup de monde…

Voir aussi :

– Notre article du mois de décembre est ici : https://courrierdesameriques.com/2022/12/17/immobilier-a-detroit-plainte-contre-un-francais-de-floride-par-la-sec-securities-and-exchange-commission/

USA : Attention aux ventes de terrains ou de maisons à pas cher


PUBLICITE :

 

Chez Vincent Restaurant à Fort Lauderdale

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds