Actualités à Miami et en FlorideNews Science Environnement

Alerte : marée rouge en Floride

Ca faisait longtemps qu’il n’y en avait pas eu d’une telle ampleur et, aussi tôt dans l’année, ça ne laisse rien présager de bon pour la suite : les marées rouges sont de retour depuis quelques jours sur la côte ouest de la Floride entre Naples et St Petersburg, et ce n’est pas en train de s’améliorer.

M.A.J le 19 mars : au regard des cartes et des reportages mentionnés dans Google Actualités, il semblerait que la marée rouge diminue en intensité et le 16 mars sa présence n’était plus signalée à Sarasota, mais encore du côté de Tampa Bay et dau sud de Fort Myers. Ca diminue aussi à Naples ou sur Sanibel et Captiva.

Carte de la marée rouge au 19 mars 2023
Carte de la marée rouge au 19 mars 2023

Voir le détail et cartes de l’administration ici : www.myfwc.com/research/red-tide/statewide/

Et ici : www.myfwc.maps.arcgis.com/apps/View/index.html?appid=87162eec3eb846218cec711d16462a72

Il ne faut pas confondre avec les algues sargasses également présentes en ce moment sur la côte atlantique.

Marée rouge sur la plage de Dania Beach en Floride à la mi-octobre 2018
Marée rouge sur la plage de Dania Beach en Floride à la mi-octobre 2018

BON A SAVOIR : 

– Regardez aussi nos derniers articles sur les marées rouges pour connaître l’évolution de la situation.

– Il y a peu de danger pour les humains car, sauf à n’avoir aucun odorat, les humains n’approchent pas des plages en cas de marée rouge : elles sont jonchées de centaines ou de milliers de poissons morts.

– Les marées rouges ne sont pas sur toutes les plages en même temps.

– Quand il y en a, elles sont essentiellement concentrées dans le sud-ouest de la Floride, entre le Collier County et Sarasota (et parfois un peu plus au nord).

– Les courants peuvent éventuellement pousser les marées rouges à peu près partout : en septembre 2018 elles sont même arrivées (en faible quantité et durant deux semaines seulement) dans la région de Miami/Lauderdale/PalmBeach.

Il ne faut pas confondre les marées rouges de la côte ouest avec d’autres phénomènes d’algues : les marées « bleu-vert » qu’on trouve l’été autour de Stuart. Ou encore les sargasses qui posent un problème à toute la caraïbe.

Eaux du fleuve changées en sang, gouache de James Tissot, vers 1895-1900.
Eaux du fleuve changées en sang, gouache de James Tissot, vers 1895-1900.

QU’EST-CE QU’UNE MAREE ROUGE

Une « Marée rouge » (red tide en anglais) signifie qu’il y a une concentration subite de microalgues qui donne une teinte brune à une étendue d’eau. Ce phénomène est complètement naturel et se produit lorsque la température, les périodes d’ensoleillement et les courants marins sont propices. Il n’est pas nouveau, puisque plus de 300 espèces d’algues sont à l’origine des marées rouges à travers le monde, et au moins 80 sont toxiques. Une telle floraison ressemble même à la définition d’une des dix plaies d’Égypte : « Toutes les eaux du Fleuve se changèrent en sang. Les poissons du Fleuve crevèrent ; et le Fleuve s’empuantit, et les Égyptiens ne purent plus boire l’eau du Fleuve. » (La Bible – Exode 7, 20–21).

UN PHENOMENE ANCIEN EN FLORIDE

Dès le XVIème siècle les conquistadors espagnols notaient avoir vu de tels phénomènes sur la côte ouest de la Floride. Ici, la microalgue en question est la ‘Karenia brevis’ ou ‘microalgue de Floride’ car, si elle est présente partout sur le Golfe du Mexique, elle l’est surtout en Floride. Et cette algue y est ainsi constamment présente, depuis toujours, mais de manière quasi-invisible (pour la voir il faut généralement un microscope). Le premier problème (constaté par les conquistadors) c’est sa floraison subite et massive : les marées rouges, lors desquelles, en raison de leur trop forte concentration dans un volume d’eau, elles deviennent des algues toxiques. Le second problème apparu il y a quelques années,  c’est que ces marées rouges se produisaient de plus en plus souvent en Floride, sur un territoire toujours plus grand, et pour des durées de plus en plus longues

La raison des « red tides »  (la floraison à grande vitesse qui colore la mer) est à priori liée aux nitrates déversés par les fermes au nord du lac Okeechobee, qui entrent dans le lac puis s’écoulent vers les deux côtes, formant cette « red tide » à l’Ouest, et des « marées bleues » durant l’été vers Stuart et la Treasure Coast. Jusqu’à présent la plupart des scientifiques s’accordaient pour dire qu’elles semblaient se produire quand une concordance de courants et de vents les y aidait. Et ces dernières années c’est souvent après des tempêtes ou ouragans que les marées rouges se produisaient.

L’administration fédérale Trump, tout comme le gouverneur DeSantis après son élection, avaient décidé d’agir sur les déjections de nitrates autour du lac Okeechobee, contrairement aux précédentes administrations qui avaient été totalement inactives. Il faut croire que ça n’a pas été totalement suffisant…


PUBLICITE :

Expert Comptable aux Etats-Unis

Grande Loge Traditionnelle de France GTLF

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page