Actualités à Miami et en FlorideElection Présidentielle de 2020 aux Etats-UnisEtats-UnisNationalNews PolitiquePrimaires et élections américaines de 2020

Donald Trump accuse les Démocrates de vouloir « voler l’élection ». Joe Biden conteste.

Donald Trump ne semble pas du tout sur la voie de concéder sa défaite si son adversaire se voit accorder la majorité des délégués. En tout cas à 19h (côte est) ce soir, le président sortant a assuré dans une conférence de presse que ses adversaires tentaient de « tricher ». Il n’y a pas pour le moment de cas flagrants de tricheries massives à avoir été portées à la connaissance du public, mais en tout cas, sur le principe, le président Trump dit ce soir « avoir des preuves » et il conteste le fait que les Démocrates puissent inverser la tendance et remporter légalement au finish les derniers Etats pivots. Ces Etats semblaient jusqu’à présent lui être attribués par les décomptes électoraux, mais la tendance est proche de s’inverser, et ils détermineront le nom du vainqueur. Des procédures judiciaires ont été lancées par les équipes de Trump dans les différents Etats contestés.

Sur un ton calme, en lisant son texte (car il doit faire très attention aux mots employés) Donald Trump a donné la tendance lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche : si une victoire était accordée à Joe Biden, il semblerait qu’il ne la concède pas, ou en tout cas pas avant d’avoir fait jouer des procédures.

Donald Trump : « Nous devons essayer de conserver l’intégrité des votes. Nous avons gagné si nous comptons les bulletins légaux. Ils peuvent gagner si on compte les bulletins illégaux. Après avoir souligné tous les progrès électoraux, M. Trump a assuré que « On gagnait partout largement quand nos résultats ont commencé mystérieusement à baisser. Nos observateurs ont été contenus à l’extérieur des bâtilments, et ce n’est pas facile d’observer dans ces conditions. Ils ont même essayer d’utiliser des jumelles, mais à l’intérieur ils ont mis du papier sur les fenêtres.« 

Le président a assuré que des observateurs auraient aussi été interdits en Géorgie et à Détroit.

« Ils sont corrompus et il semble qu’ils soient en train de trouver les bulletins qui leur manque. Nous sommes toujours en tête, mais ils trouvent des nouveaux votes à leur avantage. Nous avons gagné la Pennsylvanie de beaucoup, et aujourd’hui ils retrouvent des bulletins.

En Géorgie on a gagné de beaucoup. Et maintenant on arrive à moins de 2 points. (…)

Ils essayent de voler l’élection, et nous ne pouvons pas laisser ça arriver. Les Démocrates n’ont jamais penser qu’ils pourraient gagner légalement cette élection. C’est pour ça qu’ils ont appelé à voter par la poste, afin de pouvoir ajouter des bulletins. En Pennsylvanie ils en acceptent arrivés trois jours après l’élection qui ne comportent aucune marque de la poste.

Nous voulons une élection honnête et des votes honnêtes. Nous avons beaucoup de preuves et il y aura beaucoup de contestations, et peut-être que ça se terminera à la plus haute Cour du pays. J’avais prévenu que ça risquait d’arriver. On ne peut pas être disgraciés. On ne peut pas accepter ça dans notre pays.« 

Il se pourrait qu’en conséquence le président Trump demande à la justice de faire rejeter tous les votes arrivés et/ou comptés après le 3 novembre.

Lors d’une autre conférence de presse en Géorgie, par exemple, le représentant républicain Vernon Jones a montré aussi sa détermination : les Républicains ne semblent pas non plus vouloir céder au niveau local.

Rappelons que Joe Biden, souhaite au contraire que « tous les bulletins soient comptés« , et il a pris la parole à plusieurs reprises pour rappeler sa confiance dans le processus.

Cette situation de blocage met le pays dans l’embarras, mais aussi possiblement dans une situation où les esprits commencent à s’échauffer.

Résultats provisoires de l'élection présidentielle aux Etats-Unis ce mercredi soir
Résultats provisoires de l’élection présidentielle aux Etats-Unis ce jeudi soir

Le vainqueur de l’élection présidentielle est celui qui remporte 270 délégués dans les Etats. Les comptes officiels en donnent pour le moment 264 à Joe Biden et 214 à Donald Trump, en attendant ainsi les résultats dans les 5 derniers Etats, mais certains de ces Etats pourraient seulement terminer de compter les votes dimanche et même jusqu’au 12 novembre !


PUBLICITE :

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page