Actualités à Miami et en FlorideElection Présidentielle aux Etats-UnisEtats-UnisNews Politique

Les Trumpistes Michael Whatley et Lara Trump prennent la tête du Parti Républicain

Le Parti Républicain se sera (plus ou moins) refusé à Donald Trump durant huit ans, mais là les choses s’accélèrent. Le leader républicain au sénat, Mitch McConnel (très peu trumpiste) a déclaré qu’il ne se représenterait pas en novembre. A la Chambre des Représentants, après un début de mandature assez centriste avec Kevin McCarthy, celui-ci a été chassé par la minorité Trumpiste et c’est finalement le (plus compatible avec Trump) Mike Johnson, élu de Louisiane, qui s’est emparé du marteau.

Cette fois, Donald Trump avait demandé la démission de Ronna McDaniel, présidente du Comité national républicain (la direction du parti), même si c’est pourtant lui qui l’avait mise en place. Trump ayant gagné la primaire, elle a dû démissionner et est remplacée par deux trumpistes : Michael Whatley et Lara Trump, qui est la propre belle-fille de Donald Trump.

Le parti est en fait depuis 8 ans divisé entre d’une part les élus centristes et néo-conservateurs (qui sont souvent les mêmes) et d’autre part les partisans de Trump, plus radicaux, et qui formaient jusqu’à présent une minorité. Cette minorité est cependant incontournable pour former la majorité à la Chambre.  Mais jamais jusqu’à présent la majorité n’a totalement admis l’immixtion des Trumpistes (on peut peut-être parler de « nationalistes » dans leur monde. Les résultats des Primaires confirment néanmoins que l’électorat républicain préfère la ligne trumpiste à celle des modérés.


PUBLICITE :

Dominique Delcourt / Lafayette Group

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page