Actualités à Miami et en FlorideElection Présidentielle de 2020 aux Etats-UnisEtats-UnisNationalNews Etats-UnisNews PolitiquePrimaires et élections américaines de 2020

Pourquoi la politique de Biden sera déterminée par l’élection sénatoriale de Géorgie

Pour pouvoir pleinement gouverner, un président américain ne doit pas seulement gagner la Présidentielle, mais aussi le Congrès. C’est ce qui se produit généralement : la population d’un pays donne la plupart du temps une majorité à son président. Or, si les Démocrates ont cette fois réussi à conserver la Chambre des Représentants, lis n’est pas évident qu’ils puissent garder l’autre partie du Congrès : le Sénat. Pour le moment, il y a 50 sénateurs républicains élus contre 48 Démocrates, et le 5 janvier prochain, les deux derniers (des 100 sénateurs) seront élus dans l’Etat de Géorgie. Si les Démocrates gagnaient ces sièges, ils seraient alors à égalité de 50 contre 50, et dans ce cas c’est la voix de la vice-présidente qui serait prépondérante et donnerait la majorité aux Démocrates quand ce serait nécessaire.

Pour le moment les deux candidats républicains de Géorgie (qui sont tous deux sénateurs sortant) sont plutôt considérés comme gagnants. Les sondages (qui racontent strictement n’importe quoi aux Etats-Unis depuis 6 ans), donnent depuis novembre les candidats démocrates légèrement en tête.

Le président sortant, Donald Trump, est allé faire campagne sur place, et le président-élu, Joe Biden, a indiqué qu’il s’y rendrait aussi. L’enjeu est d’autant plus chaud que Trump a accusé les Démocrates d’avoir « truqué » les élections en Géorgie : là-bas la tension est donc à son comble.

En cas de victoire sur ces deux élections, les sénateurs démocrates pourraient ainsi assurer le président Biden de pouvoir gouverner absolument comme il l’entend. En cas contraire, s’il perdent ne serait-ce qu’une seule de ces deux élections, alors… Joe Biden serait obligé de trouver des compromis avec le sénat et ainsi de « gouverner au centre ». Certes, dans un grand nombre de domaines, la présidence américaine peut émettre des « exécutives orders » sans faire voter les lois par les chambres, mais, notamment sur la question des finances, le sénat peut constituer un blocage très important.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page