Capitol Reef National Park : reflet des splendeurs de l’Utah

Capitol Reef n’est pas le parc national le plus visité des « Mighty Five » (les 5 parcs nationaux de l’Utah), et pourtant, ses parties les plus facilement accessibles sont très belles. Il est vrai, toutefois, que l’ensemble dénommé « Cathedral Valley » est aussi célèbre que difficile à visiter : il faut un 4X4 et au minimum sept heures de piste. Ceci dit… ça vaut le coup d’en louer un avec ou sans guide, et puis même sans visiter Cathedral Valley, Capitol Reef a d’autres atouts très faciles d’accès. En plus, le parc est le point de départ (ou d’arrivée) de la route Scenic Byway 12, que vous devez emprunter pour aller à Bryce ou Zion.

Le site internet de Capitol Reef : https://www.nps.gov/care/index.htm

Notre vidéo sur Capitol Reef :



Torrey : un village avec tous les services

Quand il y a un parc national quelque part, vous pouvez être certain que le village d’à côté est entièrement équipé pour le bien-être et les besoins des touristes. C’est petit, mais effectivement il y a tout ce qu’il vous faut à Torrey aussi bien pour dormir, manger, que pour vous équiper. Pas plus. C’est à quelques minutes de voiture de Capitol Reef.

Fruita : une oasis dans les canyons de l’Utah

Fruita est le cœur de Capitol Reef, là où se trouve le Visitor’s Center et un grand nombre de visites.

Bien avant que les pionniers Mormons ne plantent leurs vergers de Fruita, des peuple autochtones avaient déjà colonisés (entre l’an 700 et l’an 1300) les rives de la Fremont River, et ils sont toujours désignés aujourd’hui sous l’appellation de Fremont Indians ou Fremont People. Ils avaient la particularité d’être sédentaires mais, finalement, au milieu du désert et des montagnes, il est sans doute assez rationnel de rester habiter là où il y a de la vie !

Outre qu’ils ont planté les premières cultures (de maïs) on retrouve encore des maisons semi-troglodytes et surtout des pétroglyphes sur les falaises.

Les Mormons arrivèrent pour leur part vers 1875, et les vergers de Fruita ont été créés par une communauté qui n’a jamais dépassé 10 familles, mais qui disposaient d’une école-église et différentes structures aujourd’hui transformées en musée par le National Park. Vous pouvez vous déplacer de l’une à l’autre en voiture, c’est à côté du Visitor’s Center.

Il y a une chose que tout le monde fait à Fruita : aller cueillir (c’est gratuit quand il y en a) les fruits des vergers, et acheter les fameuses tartes aux fruits vendues au musée. Elles sont absolument délicieuses !

Galerie photo de Fruita :

Anasazi State Park

Pour rester sur le volet historique, à une heure au sud de Capitol Reef, dans le village de Boulder, vous trouverez aussi un Anasazi State Park. Ok, ça n’a rien à voir, mais si on n’en parlait pas ici, alors on n’en parlerait pas tout court (et ce serait dommage). Les Anasazi se sont développés à peu près au même moment que les Fremont, et ont disparu également à la même époque, peut-être pour des raisons climatiques. Le State Park livre de nombreux éléments sur leurs cultures et il abrite en son sein les fondations d’un pueblo et également une reproduction. C’est de notre point de vue un peu petit et les cultures autochtones (dites « indiennes ») mériteraient beaucoup plus. Mais d’un autre côté… ça existe, et on est heureux de pouvoir vous en parler.

www.stateparks.utah.gov/parks/anasazi/

A propos de Boulder

Il est assez rare de trouver un bon restaurant dans le sud de l’Utah : il y en a quelques uns, mais pas suffisamment pour qu’on ne vous le mentionne pas quand on en trouve un très bon, et en l’occurence Hell’s Backbone est le meilleur qu’on ait trouvé sur la route des Mighty Five : ils cuisinent avec leurs produits à eux et on a adoré aussi bien le goût que la créativité !

www.hellsbackbonegrill.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les pétroglypes de Capitole Reef

Ils sont en bordure de route à 5 minutes de Fruita. Le premier ensemble, près du parking est le plus facile à contempler. Ils sont emblématiques des pictogrammes des environs : dépeignant la vie d’une famille locale large d’épaules et rehaussées de cornes qui les font parfois ressembler à des robots !

Cassidy Arch ou Hickman Natural Bridge ?

La première arche, nommée en l’honneur du bandit Butch Cassidy, originaire de la région et qui revenait s’y cacher, est un peu plus difficile d’accès qu’Hickman Bridge. Mais Cassidy Arch est l’une des seules du sud Utah sur laquelle vous pouvez marcher… Faites votre choix. S’il ne fait pas trop chaud ou trop froid vous pouvez faire les deux. Ou si vous avez plus d’une journée pour visiter la région de Fruita.

Photos du chemin menant à Hickman Natural Bridge :

La route scénique

Elle part derrière le musée et vous pouvez la parcourir en voiture sur 13 kilomètres.

Goosenecks Overlook

Un beau point de vue auquel vous accédez en cinq minutes de marche.


Cathedral Valley

Un commentaire disait sur internet : « si ce n’était pas si difficile d’accès, Cathedral Valley serait l’endroit le plus visité de l’Utah ». Et c’est vrai que ces paysages immenses sont sidérants. On a gardé le meilleur pour la fin : Cathedral Valley est grandiose.

La Upper Valley de Cathedral Valley
La Upper Valley de Cathedral Valley

Pas facile d’aller à Cathedral Valley

Donnons tout de suite des précisions sur les handicaps. Il vous faudra en premier lieu traverser la rivière Frémont, qui ne doit pas dépasser les 12 centimètres de profondeur en temps normal. Sauf que les pluies la font gonfler régulièrement, notamment durant l’été. La piste forme ensuite une boucle de 93 kilomètres, mais vous n’aurez pas à retraverser dans l’eau à la fin (sauf si vous la faites à l’envers, ce qu’on vous déconseille pour ne pas avoir de mauvaise surprise à l’arrivée en fin de journée).

Pour traverser le Fremont : serrez sur la droite de la rivière sur 15 mètres, puis traversez quand vous êtes face à (l’autre côté de) la route.

Donc, si la rivière est gonflée, il vous faut un 4X4. Et s’il pleut beaucoup sur Cathedral Valley vous devez aussi avoir un 4X4 pour passer d’une part les sables transformées en boues, mais aussi les torrents « temporaires » qui traversent un peu partout votre route jusqu’à temps que les monts se soient débarrassés de toute cette eau dont un désert de sait que faire !

Si la Fremont River ne gonfle pas, et qu’il n’y a pas d’intempéries ce jour-là, un solide véhicule comme un SUV peut suffire à passer partout. Néanmoins, il vous faudra plutôt neuf heures si vous ne pouvez pas aller trop vite. En tout cas, si vous voulez éviter les incidents, on vous conseille de louer un véhicule adapté.

Nous y sommes allés un 10 juillet, et nous n’avons pas vu plus de 10 autres véhicules durant toute la journée. Embarquez de l’eau et de la nourriture, car si vous tombez en panne ça va mettre du temps avant que vous soyez secourus.

Si vous parcourez la route dans le sens des aiguilles d’une montre, voici les étapes auxquelles vous arrêter.

Bentonite Hills

Avant même d’entrer dans le parc national, vous verrez ces étranges monts grisâtres de chaque côté de la route, avec des stries couleur brique. Arrêtez vous pour les contempler.

Lower South Desert Overlook

Environ 10 minutes de marche pour arrive à un sidérant point de vue sur le désert à perte de vue, avec déjà d’étranges cathédrales de pierres.

Lower Cathedral Valley Overlook

Lower Cathedral Valley est la partie la plus célèbre, avec les « temples de la Lune et du Soleil ». C’est là aussi que vous terminerez la journée, quand vous sera en bas, au pied des cathédrales. Pour le moment vous êtes en haut. SI vous voulez accéder à ce point de vue, ça vous prendra 3km aller-retour. SI vous ne le faites pas, vous apprécierez quand même votre itinéraire. Mais le point de vue est sublime.

Upper South Desert Overlook

Vous êtes désormais à l’autre bout du désert que vous avez initialement vu. Ça vous prend 5 minutes de marche d’accéder à ce point de vue, donc ça vaut (vraiment) le coup !

Upper Cathedral Valley Overlook

C’est la première fois que vous voyez cette partie de la vallée et les cathédrales qui y sont abritées. Cinq minutes de marche.

Morrell Cabin Overlook

Les cowboys l’ont utilisé quand ils bougeaient leur bétail, des années 1930 à 1970. On y trouve encore des canettes de métal transpercées de plombs : un jeu comme un autre quand on n’a pas la télévision ! 800 mètres de marche pour accéder au site, qui n’est pas incontournable, mais qui vous permet de changer d’ambiance !

Cathedrals Trail

Gravissez au moins les 70 premiers mètres du sentier et vous arriverez sur un point de vue délirant face aux mêmes cathédrales mentionnées juste au-dessus.

Gypsum Sinkhole

Il faut rajouter 1500 mètres de piste pour arriver au parking de ce trou provoqué par l’érosion et que les touristes viennent souvent voir.

Temples of the Sun and The Moon

Temples of the Sun and The Moon avec Glass Mountain au premier plan
Temples of the Sun and The Moon avec Glass Mountain au premier plan

Vous voici donc au pied des superstars de Cathedral Valley : Le temple du Soleil (le grand) et le Temple de la Lune (le petit).

Mais, tant qu’à finir en beauté les étrangetés géologiques, ne manquez pas juste avant la stupéfiante « Glass Mountain » : une mini-colline de crystal enfoncée ici tel un météorite. D’ici il y a un très beau point de vue sur les Temples of the Sun and The Moon.


PUBLICITE :

Pizzeria et restaurant à Miami : La Pizza 1789

Scl Bouchard

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds