Visiter le Grand Staircase-Escalante National Monument, en Utah

Grand Staircase-Escalante National Monument (GSE) est une zone géographique du sud de l’Utah avec un grand nombre de sites à visiter, surtout pour les randonneurs !

Pourquoi ce nom de « grand escalier »

Dans les années 1870, le géologue Clarence Dutton a conceptualisé cette région comme un immense escalier montant du fond du Grand Canyon vers le nord, le bord de la falaise de chaque couche formant des marches géantes. Dutton a divisé ce gâteau fait de « couches de l’histoire de la Terre » en cinq étapes à partir des roches les plus jeunes (les plus hautes) : les roches « roses », « grises », « blanches », « vermillon » et « chocolat ».

Près de Cannonville
Près de Cannonville

Qu’est-ce qu’un « monument national »

Il y a plusieurs différences entre un « parc national » et un « monument national ». Déjà, un parc est « parqué » : son périmètre de visite est délimité et structuré (avec une entrée payante etc…). Le parc a aussi la plupart du temps une vocation ludique, récréative. Ce n’est pas forcément le cas d’un « monument national », terme qui désigne une zone d’intérêt qui peut être scientifique, historique etc…

Que fait-on à GSE

Grand Staircase Escalante (7 689 km² ) est immense, et il comprend des zones touristiquement intéressantes, d’autres qui le sont moins, des villages etc… Tout est ouvert 24/7 et gratuit.

Grand Staircase Escalante est longé au nord par la magnifique route Scenic Byway 12. Les touristes internationaux passent par ici lors de la visite des parcs nationaux de l’Utah, car le village d’Escalante est entre les parcs de Bryce Canyon (à l’ouest) et Capitol Reef (à l’est).

Escalante est un petit bourg, mais qui accueille beaucoup de touristes et dispose donc de tous les équipements nécessaires.

La particularité de tous les sites à visiter à Grand Staircase est qu’il faut… avoir de bonnes jambes pour y accéder, et parfois aussi une bonne voiture pour rouler sur les pistes qui y mènent : c’est bien moins accessible que les parcs nationaux.

Les amoureux du désert qui connaissent déjà la région peuvent venir une semaine résider à Escalante pour y pratiquer tous les sentiers.

Si vous ne pouvez pas faire trop d’exercice, alors vous ne pourrez visiter que Willis Creek Canyon, Devil’s Garden ou encore Escalante Petrified Forest State Park. 

Site internet du monument national : www.blm.gov/programs/national-conservation-lands/utah/grand-staircase-escalante-national-monument

Vue sur les canyons
Vue sur les canyons

LES GRANDS SITES A VISITER DANS LE GSE :

Les sites que nous mentionnons sont généralement à une distance raisonnable de la ville d’Escalante.

Hole in the Rock Road

Cette piste de 100km relie le village d’Escalante à la rivière Colorado (qui est aujourd’hui le « lac Powell » car un barrage a depuis lors été construit). Elle n’est pas un « grand site » en elle même, mais elle est incontournable pour visiter plusieurs sites célèbres : les slots canyons suivants ; Zebra, Peekaboo, Spooky, Dry Fork Narrows, mais aussi les sites de Devil’s Garden et de Coyote Gulch. Voilà pourquoi on la mentionne en premier. En cas de pluie, il faut obligatoirement un véhicule à quatre roues motrices pour pratiquer la piste Hole in the Rock, et ce où que vous alliez, car les sables se transforment en boue orange inextricable. Et même avec un 4X4 les boues peuvent être un handicap. Autrement, s’il ne pleut pas ce jour-là, vous pouvez l’emprunter en voiture normale, mais ce n’est pas conseillé car vous roulerez doucement et vous n’êtes pas à l’abri de dérapages dans le sable etc… Un SUV semble le minimum.

peinture de Lynn Griffin
Peinture de Lynn Griffin

En 1879, une équipée de 250 pionniers de l’Eglise des Saints des Derniers Jours (plus connus sous le nom de « Mormons »), décident d’inaugurer cette piste comme raccourci afin de traverser la rivière Colorado en quelques jours. Le voyage leur prendra en réalité six mois, pour une des expéditions les plus emblématiques des pionniers de l’ouest américain. Ils trouvèrent effectivement un « trou dans la roche » de la falaise pour descendre vers le Colorado, mais ils durent réaliser des travaux de terrassement colossaux afin de pouvoir y passer puis de faire traverser leurs chariots sur des radeaux. 

Coyote Gulch :

C’est certainement le lieu le plus emblématique de Grand Staircase Escalante, et l’un des plus beaux canyons de l’Utah, mais son accès est très difficile : 27 kilomètres au total à marcher, sur de la roche et sans fléchage, avec en plus une descente assez vertigineuse dans le canyon : Coyote Gulch se mérite et est plutôt réservé aux sportifs. Il est possible d’y camper mais il faut un permis. Précision (superflue) la route d’accès à Coyote Gulch est dans Grand Staircase, mais le canyon n’en fait pas partie).

Coyote Gulch (Coyote Natural Bridge)
Coyote Gulch (Coyote Natural Bridge) (Crédit photo : Jason Corneveaux (CC BY-NC-ND 2.0))

Devil’s Garden

Un site rempli d’étranges roches entre lesquelles vous déambulerez en 15 à 30 minutes : contrairement aux autres endroits à visiter, celui-ci est très facile (mais son accès par la piste nécessite comme les autres un véhicule (ou une météo) adapté).

Metate Arch au Devil’s Garden.
Metate Arch au Devil’s Garden. Crédit photo : Brian W. Schaller – Own work, FAL, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=56770872

Zebra Slot Canyon

Très beau slot canyon zébré de rose, assez court mais avec plusieurs handicaps pour le pratiquer. Généralement ceux qui doivent choisir préfèrent aller vers Peekaboo/Spooky, car dans les deux cas il y a un long chemin d’accès, mais le fun dure plus longtemps dans les canyons en question. Ce qui n’enlève rien à la beauté de Zebra ! Comptez 3 à 4 heures pour la visite.

Zebra Slot Canyon
Zebra Slot Canyon (crédit photo : The Dye Clan, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=53600294 )

Pee-ka-boo Slot Canyon, Spooky Slot Canyon et Dry Fork Narrows

C’est un des « must see » de Grand Staircase Escalante, car ce n’est pas « trop » difficile. Attention, qu’on s’entende bien : les non-sportifs ne devraient vraiment pas y aller. Les personnes ayant trop de surpoids ne pourront pas non plus passer les points les plus étroits de Peekaboo et de Spooky. Il vous faut trois à quatre heures pour pratiquer les canyons si vous ne vous arrêtez pas.

Vous allez visiter trois canyons. Une nouvelle piste a été créée débutant par Dry Fork Narrows. Cette piste est plus facile que l’ancienne (qui existe toujours, notamment sur les applications). Durant la première partie, environ trente minutes, vous marchez dans le désert et descendez vers les canyons. C’est le plus facile à l’aller, mais si vous partez le matin, alors sachez qu’il vous faudra remonter vers le parking peut-être aux environs de midi, ce qui peut être assez « chaud » dans le désert ! Dans les canyons, en revanche, c’est plus tempéré (surtout le matin avant que le soleil n’ait pu y pénétrer).

Notre vidéo de Pee-ka-boo Slot Canyon, Spooky Slot Canyon et Dry Fork Narrows :

Dans les canyons vous ne pouvez pas vous perdre, mais sinon, en dehors, les chemins sont entièrement balisés de cairns de pierre. Surtout ne les enlevez pas et n’en rajoutez pas. Laissez les rangers faire le job !

Attention : il y a trois ou quatre endroits qui s’appellent « Pee-ka-boo » dans le sud de l’Utah. Celui-ci est généralement mentionné comme « Peekaboo & Spooky ».

Valeur touristique : il s’agit d’un endroit magnifique, concurrent pour sa beauté d’Antilope Canyon. Sauf qu’ici, c’est gratuit !

Nos photos du désert entre le parking et Dry Fork Narrows :

(dans l’ordre chronologique)

Dry Fork Narrows

C’est le plus facile des trois canyons, et il est déjà assez beau. Les trois canyons sont de toute façon avec des esthétiques assez complémentaires, comme vous pouvez en juger sur les photos. A la sortie de Dry Fork Narrows vous vous retrouvez à un carrefour. Ici commence pour vous une boucle qui va vous ramenez au même endroit. Attention, il est important que vous empruntiez cette boucle dans le sens des aiguilles d’une montre, c’est à dire que vous débattiez par Peekaboo et finissiez par Spooky, avant de revenir à Dry Fork Narrows. Pourquoi ? Parce que dans certains endroits les personnes trop grosses ne peuvent pas passer. Alors imaginez si les visiteurs ne jouaient pas le jeu et devaient croiser d’autres personnes au milieu des canyons ?

A ce carrefour que nous mentionnions, à la sortie de Dry Fork Narrows, vous trouverez une boite en métal contenant un cahier et stylo pour laisser vos impressions.

Nos photos de Dry Fork Narrows :

Pour nos galeries de photos, cliquez sur la première et vous les verrez en grand sur votre écran.

Pee-ka-boo Canyon

Il est absolument magnifique, notamment le début du canyon, avec par exemple une double arche rose. Il y a plusieurs handicaps, le plus difficile étant de monter dans le canyon : ça glisse un peu sur la paroi. Quand vous aurez fait ça, le reste vous paraîtra plus facile, même s’il y a quelques passages techniques. Cette entrée du canyon est assez visible, avec une grande faille dans la roche (un canyon, quoi !).

Une fois sorti du canyon, vous tournez à droite et suivez les cairns.

Nos photos de Peekaboo Slot Canyon :

(dans l’ordre chronologique)

Spooky Gulch Slot Canyon

En arrivant de Peekaboo, après 10 ou 15 minutes de marche dans le désert, vous descendrez dans une vallée de sable. L’entrée du canyon est à droite de la vallée. Spooky débute par une jolie marche sur du sable rose et tout va bien… jusqu’à ce que ça devienne très étroit. Il y a trois ou quatre endroits où il faut vraiment se contorsionner et rentrer le ventre, sans parler de votre sac-à-dos qui vient de devenir un sac-à-main ! A la sortie, vous suivez le chemin qui vous permet en 10-15 minutes de terminer la boucle et vous ramène face à Dry Fork Narrows (l’endroit avec la boite en fer). 

Nos photos de Spooky Gulch Slot Canyon :

(dans l’ordre chronologique)


Autres endroits 

(Qui ne sont pas le long de Hole in the Rock Road) :

Calf Creek Falls

Alors, déjà, les falaises autour sont incroyables, comme toute la route entre les villages de Boulder et Escalante. Le chemin pour aller à cette belle chute d’eau longe la Fremont River sur 9,4km. Il y a deux chutes : la « lower » (38 mètres de haut) puis la « Upper » qui est un peu moins fréquentée. Vous pouvez nager aux deux endroits. Difficulté : si la distance semble convenable, il faut savoir que vous marcherez souvent dans le sable, et parfois assez profond, ce qui ralentit la vitesse (comme quand on marche sur une plage). La difficulté est considérée comme « modérée ». Le chemin est très beau, donc on n’y va pas uniquement pour les chutes.

Lower Calf Creek Falls
Lower Calf Creek Falls (crédit photo : By Greg Willis from Denver, CO, usa – Lower Calf Creek Falls, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=24312379 )

Willis Creek Narrows

Voici un canyon étroit qui est praticable par absolument tout le monde. S’il est facile à visiter, son parking n’est néanmoins pas facile d’accès. Le village le plus proche est Cannonville et il vous faudra prendre une piste du nom de Skutumpah Road, très jolie, mais durant environ 10km (au moins 20 minutes de piste) et avec des passages très sablonneux. En cas de pluies il vous faudra vraiment au minimum un SUV. Sinon ça passe avec une voiture « normale » quand c’est sec, mais ça doit dépendre des années : des gens se plaignent de l’état de la route sur internet.

Il y a au moins 20mn de piste pour accéder à Willis Creek Narrows
Il y a au moins 20mn de piste pour accéder à Willis Creek Narrows

Le canyon de Willis Creek Narrows fait 4km en tout, mais au bout de 2km vous en aurez vu l’essentiel (de ses parties étroites en tout cas) et vous pouvez alors rebrousser chemin : on vous l’a dit, il est facile. Il peut toutefois y avoir un ruisseau à traverser, peu profond, mais qui nécessite tout de même de se mouiller les pieds. Ces deux premiers kilomètres sont composées de deux tronçons de canyon. Entre les deux vous continuerez de marcher dans le lit de la rivière mais, ainsi, ne croyez pas que c’est fini après le premier tronçon : le meilleur reste à venir !

Dès le début de la piste on est déjà dans l'ambiance (panneau criblé de trous de balles !)
Dès le début de la piste on est déjà dans l’ambiance avec ce panneau (criblé de trous de balles !)indiquant qu’on ne peut pas passer quand c’est mouillé !

Valeur touristique : il y a bataille entre les canyons à Escalante ! Alors, certes, ce n’est pas Peekaboo… mais c’est différente et joli dans son genre. Les falaises sont d’ailleurs par endroits bien plus grandes qu’à Peekaboo. Si c’est votre seule possibilité de visiter un slot canyon à Escalante, alors vous ne regretterez pas d’être venu à Willis Creek Narrows. Nous on l’a trouvé beau et photogénique. Le mieux c’est de regarder nos photos !

Notre vidéo sur Willis Creek Narrows :

Nos photos de Willis Creek Narrows :

Kodachrome Basin State Park

C’est un parc aux vallées orangées, comme son voisin de Bryce Canyon, et il offre ainsi une alternative si vous avez déjà visité les parcs nationaux. Kodachrome Basin ne fait pas partie du « monument national » mais est juste à côté (de Willis Creek).

www.stateparks.utah.gov/parks/kodachrome-basin/

Kodachrome Basin State Park
Kodachrome Basin State Park (crédit photo :DimiCalifornia – Own work, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1975693 )

Escalante Petrified Forest State Park

Ce parc situé dans le Monument National protège de superbes arbres fossilisés. Juste à côté il y a aussi la Grosvenor Arch.

www.stateparks.utah.gov/parks/escalante-petrified-forest/

Cosmic Ashtray (The Volcano)

Ce cendrier cosmique est difficile d’accès : il vous faudra probablement un 4X4 et rouler plusieurs heures juste pour visiter un cendrier rempli de poudre orange. Si vous aimez les lieux originaux et difficiles d’accès : celui-ci est pour vous. Ne descendez toutefois pas tout seul (ou sans corde) dans « le Volcan », autrement il peut être difficile d’en sortir et vous finiriez comme un vulgaire mégot !

Cosmic Ashtray (The Volcano) près d'Escalante en Utah
Cosmic Ashtray (The Volcano) près d’Escalante en Utah (crédit photo : John Fowler from Placitas, NM, USA – Cosmic Navel, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=92697929 )

Anasazi State Park

Ce n’est pas du tout dans le monument national, mais si on ne le mentionnait pas ici… on ne le mentionnerait pas. Ce n’est pas loin, c’est le long de la Scenic Byway 12, à Boulder, et donc il y a de fortes chances que vous rouliez devant l’entrée. Ce petit site abrite un musée sur le peuple Anasazi, des ruines de pueblos, et une reproduction d’un pueblo. Certes ce n’est pas grand (c’est même trop petit) mais ça vous permet tout de même de mettre un peu de culture dans votre voyage, trop peuplé de roches et pas assez des humains et esprits qui ont marqué cette si belle région !

www.stateparks.utah.gov/parks/anasazi/

Hell’s Backbone Grill

Généralement dans nos guides de voyage on met nos restaurants favoris. Dans le sud de l’Utah on ne les mets pas car… il n’y a franchement pas grand chose d’intéressant. Il y a des restaurants, mais beaucoup de choses banales, et un grand nombre d’attrape-touristes. En fait, Hell’s Backbone Grill est la seule vraie bonne adresse qu’on ait trouvé entre Moab et Zion National Park. Mais c’est vraiment bien, avec cuisine à base d’aliments provenant de leur propre ferme, le tout restant dans l’esprit américain : ça tombe bien, on est là pour ça !

www.hellsbackbonegrill.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.


PUBLICITE :

Investir dans l'immobilier / Gestion de biens à Orlando

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds