Visiter New-York City : guide de voyage complet et gratuit

Bienvenue sur la Grosse Pomme ! Il faut un minimum de 3 jours pour visiter New-York un petit peu (mais comptez vraiment au minimum 5 jours si vous avez le temps, et une dizaine si vous pouvez vous le permettre). Bienvenue sur notre guide de voyage où vous allez apprendre tout ce qui est important pour des vacances parfaites à New-York !

 

Le site de l’office de tourisme de New-York : www.nycgo.com

Sorties : www.nyc.com/events/ ou www.eventguide.com/newyork/

Visiter New York City : les différents boroughs (quartiers)
Visiter New York City : les différents boroughs (quartiers)

MENU – GUIDE DE NEW-YORK CITY

Voici en premier notre « tableau de bord » que vous trouverez sur toutes nos pages afin de naviguer d’une section à l’autre. Sur notre carte Google vous trouverez un itinéraire et les points d’intérêts principaux.

Vous êtes sur Le Courrier des Amériques, le journal des francophones aux Etats-Unis. Vous pouvez lire notre journal dans la colonne de droite du site (ou bien pour les appareils mobiles, en dessous de cet article).


VOIR LA PAGE PRINCIPALE DE NOTRE GUIDE DE NEW-YORK


Les cinq « boroughs » de New-York :

Si c’est votre premier séjour à NYC, concentrez vous sur les deux premiers.

Manhattan, Brooklyn, Bronx, Queens, Staten Island


Choix Thématique :

Comprendre les transports en commun (bus, métro, bateau)Les Musées – Fêtes et événements à New-York – Cuisine/restaurantsNew-York Romantique – Que faire à New-York avec des enfants – Balades à New-York – Où sortir le soir et la nuitLes musées – Les gratte-ciels de New-York – Shopping à NYCLe New-York des JuifsNoël et jour de l’an à NYC


En fonction du nombre de jours pour visiter New-York :

Visiter New-York en 1 jour, en 2 jours, 3, 4, 5, 6, 7, 8


Endroits incontournables à New-York :

Statue de la Liberté – Empire State Building – Central Park – Financial District World Trade Center / Ground Zero – Greenwich Village – Pont de Brooklyn – Zoo et jardins du Bronx – Broadway & Times Square – Le Met (Metropolitan Museum of Arts)Ferry pour Staten Island – Fifth Avenue


Autres endroits importants à New-York :

SoHo – Chinatown – Little Italy – Harlem  – Chrysler Building – Les Plages de New-York – Wall Street – Cathédrale Saint-Patrick – Prospect Park (Brooklyn) – Williamsburg (Brooklyn)DUMBO (Brooklyn) – Brooklyn HeightsLa High Line et West Chelsea – Little Island – Chelsea Market – Gallery District (galeries d’art à Chelsea) – Vessel – Museum of Natural HistoryNY Public Library et Bryant Park – Ellis Island – Grand Central – Rockefeller Center Yankee Stadium – 


Services pour les expatriés :

Agents immobiliers français à New-York, experts comptables français à New-York , avocats à New-York, assureurs français à New-York


En dehors de NYC :

Boston  – Chutes Niagarales meilleurs stations de ski – Philadelphie – Notre guide complet et gratuit des USA


Carte de New-York City :


Notre guide complet de New-York en vidéo :

Voici notre Guide de voyage en vidéo en 77 minutes. Comme vous pourrez le voir, c’est filmé et réalisé par nos soins, pas juste un « bidule pour touristes » fait en cinq minutes : merci de nous mettre un pouce bleu sur Youtube si vous appréciez les productions que nous mettons gratuitement à votre disposition !


CLIMAT 

New-York passe de températures souvent extrêmement négatives en hiver (parfois -30° à -40°), à un temps chaud en été, avec, occasionnellement, des ouragans ou des tempêtes de neige…


LA VILLE

NYC est découpée en 5 districts appelés boroughs, distincts qui portent le même nom que leur ancien comté pour Manhattan, le Bronx et le Queens, et différent pour Brooklyn (comté de Kings), et Staten Island (Comté de Richmond). Brooklyn et le Queens sont surtout des quartiers résidentiels, bien qu’il y ait pas mal de choses à voir (dont des musées) à Brooklyn, le Bronx (et son fameux zoo) était à la fin du XXe siècle un quartier pauvre, qui se rénove progressivement.

L’île de Manhattan (20 km / 3,2km) et ses rues célèbres (Wall Street, Park Avenue, 5th Avenue, Lexington, Madison ou Broadway) comprend en son sein un « oasis » nommé Central Park, un parc de 4 km sur 0,8km. Manhattan est le principal quartier de gratte-ciels de New-York.

La Big Apple, la « ville qui ne dort jamais », compte plus de 300 musées.

Visiter New-York City


LES TRANSPORTS A NEW-YORK :

– Il est très facile de trouver un taxi à NYC : ils sont jaunes et donc repérables. On les trouve absolument partout, surtout à Manhattan, et ils ne sont pas trop chers. Il vaut mieux abandonner l’idée d’une location de voiture pour visiter NYC. La circulation y est particulièrement infernale, et les parkings sont à un tarif prohibitif. Les parkings d’hôtels de Manhattan sont au même prix. Si vous arrivez à NYC en voiture, il est donc plus intéressant de prendre un hôtel avec parking gratuit en dehors de Manhattan.

– A Manhattan, il est facile de se repérer : les avenues sont dans le sens nord-sud (de la 1ère au Nord de Greenwich Village, jusqu’à la 218e, au nord d’Uptown) ; alors que les rues sont dans le sens est-ouest (de la 1ère sur l’East Side, jusqu’à la 12e sur l’Hudson). On donne souvent comme point de repère à NYC le nom du croisement entre la rue et l’avenue. On rajoute W ou E au numéro de la rue afin de signifier si l’adresse est à  l’Est ou à « l’West » de l’avenue.

– Les métros sont un peu plus compliqués qu’ailleurs : une même ligne n’allant pas toujours au même endroit. Il faut bien vérifier avant de monter dedans. Si la ligne est « express », cela signifie qu’elle ne désservira uniquement les principales stations. Si elle est « uptown » cela signifie qu’elle va vers le Nord ; « Downtown » = vers le sud, « East Side » et « West Side » signifiant bien évidemment qu’elle va vers l’est ou vers l’ouest…

Voici le plan (ne soyez pas effrayés) : www.new.mta.info/maps

Le « Fun Pass » est une carte de métro que vous payez à la journée, quel que soit le nombre de voyages que vous faites. Mais si vous restez une semaine, une carte à la semaine sera plus économique.

Le site internet du métro : www.new.mta.info

Transports en commun :

Il y a un circuit de navettes touristiques qui conduisent d’un point à un autre. Elles passent tous les quarts d’heures, et vous permettent de visiter la ville à votre guise, et de changer d’endroit quand vous le souhaitez après avoir visité tel ou tel quartier comme bon vous semble. Certains tours sont en français.

Guide de voyage à New-York City
Guide de voyage à New-York City

New-York compte 3 aéroports :

– Le JFK International Airport, situé dans le quartier de Jamaica dans le Queens, qui voit atterrir la plupart des avions en provenance d’Europe.

www.jfkairport.com

– Le Newark Liberty International (Newark, New Jersey) : pour les liaisons intérieures aux USA et internationales.

www.newarkairport.com

– Le LaGuardia Airport (situé dans le quartier de Flushing dans le Queens) : pour les liaisons intérieures aux USA uniquement.

www.laguardiaairport.com


Notre guide de voyage de New-York
Notre guide de voyage de New-York (crédit photo : Seamus Murray sur Flickr)

 

TOURISME A NEW-YORK

Les grattes-ciels sont l’un des symboles de la ville. On peut citer en premier lieu l’Empire State Building, sans doute le building le plus célèbre au monde, haut de 381 mètres.

Parmi les autre lieux fréquentés de la ville qui accueillent le plus de touristes, on trouve Times Square sur Broadway, Wall Street, la statue de la Liberté, le Brooklyn et son pont, la Cinquième Avenue ou encore Central Park, et Ground Zero, le lieu où se dressait le World Trade Center avant les attentats. Mais aussi SoHo ou Greenwich Village.

Depuis la libéralisation du cannabis, quand vous marchez dans la rue, vous en prenez plein la tête (y compris vos enfants)… apparemment le législateur n’avait pas pensé à cette nuisance…

Guide de voyage à New-York


Les « pass » pour visiter New-York

Ils constituent à la fois un avantage (une économie bien réelle sur son budget) mais aussi un inconvénient, car souvent les attractions doivent être réservées, et ça enlève ainsi de la souplesse à votre agenda. Il y a différents pass, qui vous conviendront plus ou moins, en fonction du nombre d’attractions et du nombre de jours que vous y consacrerez.

Tout est expliqué sur cette page


Les principales attractions de New-York :

Chaque année, le quatrième jeudi de novembre, se déroule la Macy’s Thanksgiving Day Parade, organisée par le grand magasin Macy’s, qui attire des milliers de spectateurs le matin de Thanksgiving.

De nombreux théâtres se trouvent le long de Broadway et plus particulièrement à Times Square, avec de nombreux commerces et endroits de sorties. Times Square est très connu pour ses panneaux publicitaires lumineux. Parmi les salles de spectacles les plus célèbres, on peut citer le Radio City Music Hall, le Carnegie Hall, le Lincoln Center ou le Madison Square Garden.

Plusieurs lieux mythiques rappellent la place que New York a joué dans l’histoire du jazz. Le plus célèbre d’entre eux, le Blue Note Club, a accueilli les plus grandes légendes du jazz et continue à proposer deux concerts quotidiens à une clientèle de plus en plus composée de touristes. Le quartier de Harlem, situé au nord de Manhattan, doit également son succès à son rôle fondamental dans l’histoire du jazz.

New York possède 113 km² de parcs et jardins dont le plus célèbre est Central Park, le poumon de la ville qui est le parc plus visité du pays – et environ 22 km de plages publiques. Les principaux autres parcs de la ville sont Riverside Park, Battery Park, Pelham Bay Park, Staten Island Greenbelt, Flushing Meadow Corona Park, ou encore Prospect Park. La ville possède aussi plusieurs zoos, parmi lesquels Central Park Zoo et (le plus grand) : le Bronx Zoo. En ce qui concerne les parcs d’attraction, Coney Island, située au sud de Brooklyn, comprend l’Aquarium de New York, des jeux d’arcades et des attractions foraines : grande roue, de vieilles montagnes russes en bois, ou encore des auto-tamponneuses…

Visiter New-York
Visiter New-York

L’ART A NEW-YORK

Le Metropolitan Museum of Art est le plus célèbre de Manhattan. avec ses deux millions d’œuvres, ses 130 000 mètres carrés et ses 4,5 millions de visiteurs annuels, le « MET » se place parmi les plus grands musées du monde.

Dans le domaine des sciences et des techniques, on trouve le New York Hall of Science, le Skyscraper Museum ou encore le Staten Island Institute of Arts & Sciences ; mais le plus prestigieux est l’American Museum of Natural History avec ses 32 millions de spécimen et d’objets, ainsi que son planétarium.

Enfin, de nombreux musées illustrent l’histoire et la diversité ethnique de New York : au nord de Manhattan se trouvent le Studio Museum in Harlem (culture afro-américaine), le Museum of the City of New York, the Hispanic Society of America et le musée du Barrio (culture hispanique et latino-américaine), le Musée juif de New York. Le New York City Fire Museum et le New York City Police Museum rendent hommage aux pompiers et aux policiers.

«L’école de New York» inaugure l’expressionnisme abstrait pendant la Seconde Guerre mondiale et il se divise en deux tendances principales : l’« Action Painting » et le « Colorfield Painting ». Les premiers représentants de ce courant artistique sont Willem de Kooning, Clyfford Still, Jackson Pollock, Mark Rothko ou encore Ad Reinhardt. Ces artistes sont suivis par une génération de femmes comme Joan Mitchell, Helen Frankenthaler et Lee Krasner. Viennent ensuite les artistes new-yorkais, du Pop Art comme Andy Warhol, Keith Haring ou Jean-Michel Basquiat et de l’art conceptuel comme Robert Morris, qui montrent la vitalité de New York dans le domaine de l’art contemporain.

Au cinéma (Il était une fois en Amérique…), dans la musique, les jeux vidéos… New-York est omniprésente (voir notre sélection de livres, films et disques dans la colonne de gauche). Bien des personnalités en sont issues : Woody Allen, né à Brooklyn, Martin Scorsese, né dans le Queens, Stanley Kubrick né dans le Bronx… Des acteurs et actrices célèbres comme Robert De Niro, Al Pacino, Sylvester Stallone, Scarlett Johansson Jennifer Aniston… Et d’autres encore dans la musique… Carole King, Lou Reed des Velvet Underground, Jennifer Lopez, chanteuse et actrice née dans le Bronx, Barbra Streisand, chanteuse, actrice, productrice et réalisatrice née à Brooklyn, Mariah Carey et Christina Aguilera toutes deux nées à Staten Island, la chanteuse de jazz Norah Jones née à Brooklyn…


SECURITE :

Comme à Paris : attention aux pickpockets un peu partout dans les endroits touristiques… Le soir, si vous ne connaissez pas alors mieux vaut ne sortir seul que à Manhattan, même si NYC est devenue une ville beaucoup plus tranquille qu’à la fin du XXe siècle.


HISTOIRE DE NEW-YORK

The Bowery, par Reginald March (1930à au Metropolitan Museum of Art de New-York
The Bowery, par Reginald March (1930à au Metropolitan Museum of Art de New-York

La City of New York (NYC), est la plus grande ville des Etats-Unis avec aujourd’hui plus de 8 millions d’habitants, cœur d’un ensemble urbain de plus de 25 millions de résidents.

Avant l’arrivée des Européens, le site de New-York était peuplé par les indiens Algonquins, dont le clan des Manates vivait sur l’île de… Manhatan.

C’est un navigateur italien (Giovanni da Verrazano) qui, missionné par le roi de France, François 1er, découvrit le site, qu’il baptisa Nouvelle-Angoulême. Il décrivit ainsi la découverte :

« Nous trouvâmes un site très agréable situé entre deux petites collines qui le dominaient. Au milieu, une très grande rivière courait jusqu’à la mer. Son embouchure était profonde; à marée montante, nous y avons trouvé huit pieds, et n’importe quel navire à pleine charge remonterait jusqu’au fond de l’estuaire. Ayant mouillé près de la côte en lieu bien abrité, nous ne voulions pas nous aventurer dans cette embouchure sans l’avoir reconnue. Remontant la rivière avec le petit bateau, nous pénétrâmes dans le pays que nous trouvâmes fort peuplé. Les gens sont presque semblables aux autres, vêtus de plumes d’oiseaux de couleurs variées. Ils venaient à nous gaiement, en poussant de grands cris d’admiration et en nous montrant l’endroit le plus sûr pour aborder. Nous remontâmes cette rivière jusqu’à une demi-lieue à l’intérieur des terres, endroit où nous vîmes qu’elle formait un très beau lac d’environ trois lieues de tour. Sur le lac allaient et venaient sans cesse de tous côtés environ XXX petites barques montées par une foule de gens, passant des deux rives pour nous voir. Tout à coup, comme il est fréquent dans les navigations, un coup de vent contraire se leva de la mer et nous contraignit à regagner le bord. Nous quittions cette terre à regret, en raison de ses avantages et de sa beauté, songeant qu’elle n’était pas dépourvue de ressources appréciables, car toutes les hauteurs semblaient pourvues de minéraux. Cette terre fut appelée Angoulême, à cause de l’apanage que Votre Majesté reçut lorsqu’elle était en moindre fortune, et le golfe formé par cette terre, Sainte Marguerite, du nom de votre sœur, qui l’emporte sur les autres dames par sa discrétion et son esprit. »

Beaucoup plus tard, en 1609, l’explorateur Anglais Henry Hudson cherchant à découvrir un passage vers les Indes sur la côte Est pour le compte de la Compagnie des Indes orientales, s’engagea dans le fleuve qui porte aujourd’hui son nom, qu’il remonta jusqu’à Albany. Grace à lui, les Hollandais s’installèrent dans la région et installèrent plus un commerce de fourrures au sud de Manhattan en 1614. Ils baptisèrent le lieu « Nouvelle Amsterdam », et achetèrent l’île de Manhatan aux Indiens quelques années plus tard, en 1926.

Les Anglais conquirent la colonie en 1664. Charles II avait quelques mois auparavant pré-conquis la Nouvelle-Amsterdam en la « donnant » en cadeau à son frère, le duc d’York. L’endroit fut logiquement rebaptisé New-York.

Un siècle plus tard, les tensions entre les habitants et les colons anglais furent plus vives que jamais, et une période de 10 années de troubles dura jusqu’en 1774. Après deux années de paix, les Américains se déclarèrent indépendants, et la Guerre d’Indépendance débuta. Les Brittaniques reprirent la ville durant l’été 1776, et New-York demeura entre leurs mains jusqu’à l’Indépendance.

Entre 1790 et 1820, NYC passa de 33 000 à 123 706 habitants. Elle devint ainsi la plus grande ville du pays alors qu’elle perdait son statut de capitale. L’immigration et la croissance continua jusqu’à la Guerre de Sécession, en 1861. Les NewYorkais qui ont des intérêts commerciaux avec les sécessionnistes ne veulent pas de la guerre. En 1863, quand Lincoln décrète la conscription à NYC, des milliers d’émeutiers provoquent les Draft Riots (émeutes de la conscription) qui firent 105 morts entre le 13 et le 16 juillet.

C’est à la fin du XIXe siècle que furent créés le Metropolitan Museum of Art, le Carnegie Hall, ou encore le New York Botanical Garden, qui commencèrent à donner son aspect de ville culturelle à NYC. En 1886, la statue de la Liberté offerte par la France fut érigée comme un symbole pour les millions d’immigrés européens qui ont débarqué ici afin de s’installer aux USA.

Des millions d’Irlandais et d’Allemands arrivent entre 1860 et 1880, puis, jusqu’en 1920, ce sera au tour des Italiens, Grecs, Polonais ou Russes de dominer l’immigration, et des Juifs qui fuient les pogroms. Au début du XXe siècle, 20 000 Noirs s’installent à Harlem. Entre 1940 et 1960, se sont des centaines de milliers de Portoricains qui s’installent… et ainsi de suite.

New York commençait dès la fin du XIXe siècle à pousser vers le haut, conquête architecturale, et sensation de puissance : la ville devint un important centre économique et décisionnel, autour de Wall Street, puis avec l’arrivée en 1949 du siège de l’ONU. Elle fut surnommée la Big Apple (la grosse pomme). Plus de 2 millions de touristes la visitent chaque année. Bien entendu, le port de NYC est très important.

Le 11 septembre 2001, les tours jumelles du World Trade Center, l’un des symboles de la ville, furent détruites par des fanatiques musulmans ayant détourné des avions de ligne et les ayant fait percuter les tours. Cet attentat terroriste qui a tué directement 2973 personnes (dont de nombreux pompiers, et sans compter les victimes des intoxications), a également traumatisé les USA et le monde entier.


LES SPORTS A NEW-YORK : 

Les principales équipes sont les :

– Yankees et les Mets pour le Baseball ;

www.mlb.com/yankees

www.newyork.mets.mlb.com

– Les Rangers et les Islanders pour le Hockey ;

www.nhl.com/rangers/

www.nhl.com/islanders

– Les Giants et les Jets pour le football Américain ;

www.giants.com

www.newyorkjets.com

– Les Kniks et les Liberty (féminin) pour le basket

www.nba.com/knicks/

www.liberty.wnba.com

– Les Red Bull pour le football/soccer

www.newyorkredbulls.com


DANS LES ENVIRONS DE NEW-YORK : 

Chutes Niagara, Boston, Philadelphie, les meilleurs stations de ski


PUBLICITE :

 

Selles de chevaux aux Etats-Unis

Bouton retour en haut de la page