Guide de Harlem, quartier de New-York City

Le quartier de Harlem, ancien village au nord de New-York, se situe et s’étend au nord de l’île de Manhattan, entre la Harlem River, l’East River et l’Hudson River, avec Central Park au sud. Le secteur central et occidental commence au sud avec la 110e rue et va jusqu’à la 155e rue au nord. Le quartier est subdivisé en trois quartiers : West Harlem, Central Harlem et East Harlem avec la Cinquième Avenue comme séparateur vertical et la 125e comme coeur.

East Harlem abrite pour l’essentiel le Spanish Harlem, au sud de la 116e Rue, avec ses communautés hispaniques dont de nombreux Portoricains.

En tout, Harlem est peuplée par 260 000 habitants.


Vous êtes sur Le Courrier des Amériques, le journal des francophones aux Etats-Unis. Vous pouvez lire notre journal dans la colonne de droite du site (ou bien pour les appareils mobiles, en dessous de cet article).


HISTOIRE DE HARLEM

En 1820, on dénombrait 91 familles à Harlem, une église, une école et une bibliothèque. Des bâteaux à vapeur reliait le village à New-York, puis une ligne de tramway en 1831 que vint renforcer le chemin le train en 1837. Pendant la deuxième moitié du XIXe siècle, l’arrivée massive dans le quartier de pauvreté immigrée depuis irlandaise, provoqua son déclin. En 1880, métro rapprocha Harlem du centre de Manhattan, et favorisa le développement immobilier de type banlieue. Mais de belles maisons brownstones, des villas bourgeoises et de beaux jardins y sont encore construits.  Mais l’offre est trop abondante, et les prix baissent et Harlem accueille de plus en plus de pauvres au début du XXe siècle. Le krach immobilier de 1904-1905 fit s’effondrer les prix des loyers et les Noirs y arrivèrent en masse, souvent en provenance du Sud.

Un premier mouvement artistique, la Renaissance de Harlem vit le jour dans les années 1920. Ainsi, l’activiste Marcus Garvey s’y installa en 1918, le musicien Duke Ellington en 1923 ou encore Louis Armstrong en 1924, pour ne citer que les plus connus. 

Guide de Harlem, quartier de New-York City
Guide de Harlem, quartier de New-York City (Crédit Photo : striatic pour Flickr.com)

En juin 1934, des boycotts furent organisés par la Citizens’ League for Fair Play22 contre le grand magasin Blumstein’s situé sur la 125e Rue. Le magasin accepta d’embaucher des Afro-américains. Fort de ce succès les protestations des Harlémites continuèrent, menées par d’autres leaders comme le religieux et futur membre du Congrès Adam Clayton Powell Jr.. Ce dernier chercha à changer les pratiques d’embauche dans d’autres magasins et à généraliser l’emploi des noirs, et des membres de groupes protestataires.

Malgré le départ de la plupart des écrivains, la création littéraire se poursuivit, notamment sous l’impulsion de Ralph Ellison (1913-1994) et de Richard Wright (1908-1960). L’American Negro Theater fut créé le 5 juin 1940 par l’écrivain Abram Hill et l’acteur Frederick O’Neal. Sidney Poitier et Harry Belafonte fréquentèrent son école. Dans les années 1940, des jam sessions furent organisées au Cecil Hotel.

Le Minton’s Playhouse était le nom du club qui se trouvait au premier étage de l’hôtel ; il fut actif de 1938 à 1970 et accueillit les plus grands noms du jazz de l’époque : Thelonious Monk, Charlie Parker ou encore Dizzy Gillespie. Ces derniers lancèrent le bebop au milieu des années 1940.

Le mouvement communiste pris de l’essor à Harlem dans les années 1930, et encore un peu dans les années 1940. Le 19 mars 1935, les mouvements activistes noirs déclenchèrent des émeutes qui firrent 4 morts et de lourds dégâts. La classe moyenne finit ainsi de quitter Harlem.

Après la Seconde Guerre mondiale, Harlem fait l’inverse des Etas-Unis : il s’enfonce dans la crise jusqu’à devenir un ghetto, et tout le quartier se délabre alors que les taux de chômage et de toxicomanie montent en flèche. Parallèlement, l’activisme et la lutte pour les droits civiques se développent, dont la Nation of Islam de Malcom X (photo), qui y est assassiné en 1965. Mais les émeutes continuèrent, et, dans les années 1970 et 1980, dès qu’un habitant en avait les moyens, il fuyait Harlem au plus vite. De nombreux immeubles étaient condamnés. Les taxis blancs avaient peut de s’y rendre, comme on le voit dans le film Taxi Driver de Martin Scorsese où Travis Bickle (interprété par Robert De Niro) se fait jeter des pierres sur son taxi par de jeunes noirs.

La 125e rue est aujourd’hui rénovée ; un axe moderne de Harlem avec ses nombreux commerces, et ses peintures murales très colorées, car, depuis la fin du XXe siècle, Harlem a connu d’importants changements à tous niveaux, et a été revitalisées. Comme tout ce qui est proche de Manhattan, et sa pénurie de logements, Harlem s’est embourgeoisée notamment grâce à la rénovation des brownstones.

Avec la mise en place de la politique de «tolérance zéro» dans les années 1990, la criminalité s’est effondrée, et Harlem est aujourd’hui un quartier sûr dans la journée, et ses grands axes sont calmes à la nuit tombée.

VISITER HARLEM

Harlem est très bien desservie par les lignes de bus et de métro.

Le centre commercial « Harlem USA » est l’un des principaux symboles de la Renaissance du quartier : On y trouve, entre autres, le Hue Man Bookstore, une librairie spécialisée dans la littérature afro-américaine et plein d’autres commerces et Starbucks.

Apollo Theater.
Apollo Theater. Guide de Harlem, quartier de New-York City (Crédit Photo : FLjenschapter3 pour Flickr.com)

L’Apollo Theater, qui a été rénové, reçoit la visite de 1,3 million de personnes chaque année, car, dorénavant, les tours opérators mettent Harlem au programme, notamment afin d’assister à une cérémonie Gospel le dimanche. www.apollotheater.org

Le Studio Museum in Harlem est le seul musée afro-américain reconnu par l’Association des Musées Américains. Situé au 144 West de la 125e Rue, il est ouvert depuis 1967 ; ses collections comprennent des objets et des peintures représentatifs de la culture afro-américaine.  www.studiomuseum.org

Fondé en 1923, le Museum of the City of New York retrace l’histoire de la ville à travers une collection variée d’objets et d’œuvres d’art. Il se trouve dans le secteur de Spanish Harlem, en bordure de Central Park. 1220 Fifth Av. www.mcny.org

Audubon Terrace regroupe un ensemble de musées et d’institutions culturelles installés au nord-est de Harlem

Plus de 700 bâtiments sont classés comme patrimoine historique et architectural à Harlem.

Le quartier est un résumé de l’histoire de l’architecture new-yorkaise. Le plus ancien bâtiment est la demeure d’Alexander Hamilton, construite en 1802 dans le style fédéral.

Deux ensembles de brownstones de la fin du XIXe siècle subsistent à Strivers’ Row et Astor Row.

Guide de Harlem, quartier de New-York City
Guide de Harlem, quartier de New-York City (Crédit Photo : FLjenschapter3 pour Flickr.com)

Le quartier historique de Mount Morris Park (photo) concentre des immeubles de styles néo-roman, néogrec et Queen Anne.

Dans les premières années du XXe siècle, les bâtiments du campus du City College of New York ont été construits en néogothique et sont l’œuvre de l’architecte George Browne Post. Avec le dynamisme du quartier dans l’Entre-Deux-Guerres, de grands ensembles résidentiels sont bâtis tels que les Dunbar Apartments (1926) ou les Harlem River Houses (1937). Le Claremont Theater Building, dessiné par Gaetano Ajello et ouvert en 1914, adopte quant à lui le style néo-renaissance.

Harlem est également réputé pour ses nombreux édifices cultuels qui illustrent une importante diversité d’architecture. Les plus connues sont de style néogothique : Mother Zion Church (1925), Abyssinian Baptist Church (1923). D’autres sont marquées par un certain éclectisme : All Saints Roman Catholic church (dessinée par James Renwick Jr en 1872), St. Thomas the Apostle church (1907).

Enfin, les clubs de jazz (Apollo Theater, Minton’s Playhouse), les maisons des musiciens ou d’écrivains (Langston Hughes) constituent autant de lieux de pèlerinage pour les passionnés de jazz, de gospel ou de littérature. www.harlemspirituals.com

James Baldwin (1924-1987) expose dans son oeuvre littéraire la pauvreté et la discrimination, comme par exemple dans Harlem Quartet.

Certains films retracent la période d’apogée du quartier dans les années 1920, comme le Cotton Club de  Francis Ford Coppola.

Vous pouvez louer des vélos (dont ceux de la Ville de NYC) pour faire le tour de Harlem vous même. Des «Heritage Tours» sont organisés dans le quartier, sur l’histoire de la lutte pour les droits civiques : www.harlemheritage.com

Pour les autres «tours» généralistes : www.welcometoharlem.com

Si vous visitez Harlem, profitez-en aussi pour aller voir la tombe du général Ulysses S. Grant, sur la rive ouest, l’un des plus grands personnages (et président !) des Etats-Unis d’Amérique.

Quelle cérémonie gospel choisir à Harlem ?

Il y en a beaucoup, avec par exemple des « mega-churchs » ou des plus petites. Regardez leurs sites internet et horaires :

  • Bethel Gospel Assembly.
  • Abyssinian Church.
  • First Corinthian Baptist Church.
  • Canaan Baptist Church of Christ. 
  • Salem United Methodist Church.
  • St Cecilia Church.
  • Times Square Church.
  • Brooklyn Tabernacle.

Nous ne les avons évidemment pas toutes faites : nous avons testé la Bethel Gospel Assembly, qui n’est pas la plus grande, mais nous n’avons pas DU TOUT été déçus. Regardez les conseils des voyageurs, car certaines églises interdisent les photos, séparant les touristes des locaux, ou bien nécessitent d’arriver plusieurs heures avant tellement il y a de monde à vouloir y aller. Nous n’avons rien vu de cela à Bethel. Rappelons toutefois aux touristes que vous joignez ici une communauté religieuse. Si vous assistez à une cérémonie, vous restez jusqu’à la fin : respectez le culte, le lieu et les personnes qui s’y trouvent.

www.bethelga.online.church

Photos à la Bethel Gospel Assembly :


Où déjeuner à Harlem 

Le célèbre club Cotton Club se trouve à Harlem. Nous avons testé « Jacob’s », un self service « soul food » beaucoup moins touristique, beaucoup plus authentique, et avec de la musique live durant le week-end. La plupart du personnel est Sénégalais, et parle donc français. 

www.jacobrestaurant.com


MENU – GUIDE DE NEW-YORK CITY

Voici en premier notre « tableau de bord » que vous trouverez sur toutes nos pages afin de naviguer d’une section à l’autre. Sur notre carte Google vous trouverez un itinéraire et les points d’intérêts principaux.

Vous êtes sur Le Courrier des Amériques, le journal des francophones aux Etats-Unis. Vous pouvez lire notre journal dans la colonne de droite du site (ou bien pour les appareils mobiles, en dessous de cet article).


VOIR LA PAGE PRINCIPALE DE NOTRE GUIDE DE NEW-YORK


Les cinq « boroughs » de New-York :

Si c’est votre premier séjour à NYC, concentrez vous sur les deux premiers.

Manhattan, Brooklyn, Bronx, Queens, Staten Island


Choix Thématique :

Comprendre les transports en commun (bus, métro, bateau)Les Musées – Fêtes et événements à New-York – Cuisine/restaurantsNew-York Romantique – Que faire à New-York avec des enfants – Balades à New-York – Où sortir le soir et la nuitLes musées – Les gratte-ciels de New-York – Shopping à NYCLe New-York des JuifsNoël et jour de l’an à NYC


En fonction du nombre de jours pour visiter New-York :

Visiter New-York en 1 jour, en 2 jours, 3, 4, 5, 6, 7, 8


Endroits incontournables à New-York :

Statue de la Liberté – Empire State Building – Central Park – Financial District World Trade Center / Ground Zero – Greenwich Village – Pont de Brooklyn – Zoo et jardins du Bronx – Broadway & Times Square – Le Met (Metropolitan Museum of Arts)Ferry pour Staten Island – Fifth Avenue


Autres endroits importants à New-York :

SoHo – Chinatown – Little Italy – Harlem  – Chrysler Building – Les Plages de New-York – Wall Street – Cathédrale Saint-Patrick – Prospect Park (Brooklyn) – Williamsburg (Brooklyn)DUMBO (Brooklyn) – Brooklyn HeightsLa High Line et West Chelsea – Little Island – Chelsea Market – Gallery District (galeries d’art à Chelsea) – Vessel – Museum of Natural HistoryNY Public Library et Bryant Park – Ellis Island – Grand Central – Rockefeller Center Yankee Stadium – 


Services pour les expatriés :

Agents immobiliers français à New-York, experts comptables français à New-York , avocats à New-York, assureurs français à New-York


En dehors de NYC :

Boston  – Chutes Niagarales meilleurs stations de ski – Philadelphie – Notre guide complet et gratuit des USA


Carte de New-York City :


Notre guide complet de New-York en vidéo :

Voici notre Guide de voyage en vidéo en 77 minutes. Comme vous pourrez le voir, c’est filmé et réalisé par nos soins, pas juste un « bidule pour touristes » fait en cinq minutes : merci de nous mettre un pouce bleu sur Youtube si vous appréciez les productions que nous mettons gratuitement à votre disposition !

PUBLICITE :

 

Bouton retour en haut de la page