Etats-UnisNationalNews Etats-Unis

Evénement – Le Courrier des Amériques : un nouveau journal gratuit en français partout aux Etats-Unis !

C’est un petit événement : la communauté française (et francophone) aux Etats-Unis va pour la première fois avoir son journal gratuit sur l’ensemble du territoire américain ! C’était déjà le cas en Floride (avec « Le Courrier de Floride« ), mais à partir du 1er octobre 2020 Le Courrier des Amériques sera distribué gratuitement tous les mois dans les endroits fréquentés par les francophones aux USA (écoles, restaurants, consulats, chambres de commerce, centres culturels et linguistiques etc…).

Le journal a plusieurs objectifs :

– Vous apporter des infos importantes sur les changements dans la société américaine, et ce à tous les niveaux : business, lois, famille, culture, politique, fiscalité, et ce d’une manière journalistique, en publiant des infos vérifiées (ce qui n’est pas un luxe par les temps qui courent !).

– Créer des liens entre les expatriés en leur présentant les initiatives des uns et des autres.

– Servir de support aux associations et institutions.

Accompagnez-nous :

– Vous pouvez faire circuler cet article sur Facebook.

Vous pouvez vous abonner en cliquant ici

– Vous pouvez réserver vos publicités et devenir nos partenaires – cliquez ici

Une communauté en croissance… malgré la crise du covid-19

La présence française n’est pas nouvelle, et le témoin d’une belle amitié et affection transatlantique, mais elle a beaucoup progressé. Plus de 2 millions de personnes parlent français aux Etats-Unis :

– Près de 500 000 Français (1), avec un nombre d’écoles qui s’est démultiplié ces dernières décennies.

– 200 000 expats québécois, une bonne partie de la communauté haïtienne, beaucoup d’Africains, de Suisses, Belges…

– Des centaines de milliers d’Américains francophones dans le Maine et en Louisiane, avec une progression notable dans ce dernier Etat.

– Sans oublier le million de Snowbirds québécois de Floride (qui reste 6 mois de l’année).

Pourquoi lancer spécifiquement un journal imprimé ?

Nous sommes partisans du « média global » : plus un média peut avoir de lecteurs, mieux c’est, et quel que soit le support. C’est mieux pour nous, mais aussi pour nos annonceurs publicitaires. 

Notre site internet est une référence pour la communauté francophone, mais il nous paraît important de pouvoir être vus partout, y compris et surtout dans les endroits où les gens se déplacent et donc AUSSI en dehors de la « jungle internet ». Le journal apporte indéniablement une structuration supplémentaire à une communauté, en y créant du lien entre ses membres.

La communauté française après le covid-19

Nous espérons que vous apprécierez notre initiative. Bien évidemment, comme toutes les communautés à l’étranger, les Français des Etats-Unis vont sans nul doute souffrir de la crise économique suivant l’épidémie de coronavirus, à commencer par tous les commerces qui peinent à payer leurs loyers après des mois d’inactivité, mais aussi les secteurs liés au tourisme. Mais la présence francophone avait acquis une telle importance qu’il faut rationaliser le petit recul qu’elle va connaître. Et puis, les analystes semble s’accorder pour dire que le pays dans lequel nous vivons, les USA, sera l’un des moins touchés par la crise économique naissante.

Nous pensons donc qu’il nous faut tous aller de l’avant, et que la communauté continue de se structurer, de se relancer et de gagner en visibilité. C’est aussi pour cela que voici… Le Courrier des Amériques !

Le Courrier des Amériques ne sortira que le 1er octobre, mais nous avons bien évidemment déjà beaucoup de lecteurs sur :

Site internet

Page Facebook

Groupe Facebook

Chaîne Youtube (commune avec Le Courrier de Floride)

– 1 – Ce sont 150 000 français qui sont officiellement inscrits dans leurs consulats, mais les mêmes autorités françaises estiment (avec raison) la présence réelle de leurs concitoyens aux Etats-Unis au moins au triple du nombre d’inscrits.


PUBLICITES :

Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page