Actualités à Miami et en FlorideCroisièresEtats-UnisNationalNews Etats-UnisNews Sorties Loisirs

L’industrie de la croisière va devoir s’adapter pour redécoller

Non seulement les croisières ont été anéanties par la pandémie, mais en plus leur image a pâti du comportement d’une des compagnies majeures du secteur, dont les navires se sont transformés en incubateurs gigantesques à coronavirus. Certains de ses bateaux avaient même pris la mer en mars alors que toute la planète se doutait déjà que la pandémie allait être grave. L’opinion publique avait très mal reçu ces provocations commerciales.

Suite au confinement, les compagnes géantes du secteur ont ensuite de mois en mois annoncé repousser la reprise de leurs activités, avec une certaine impatience, ce qui est compréhensible, mais aussi ce qui peut être pris comme de l’insouciance : enfermer dans un même endroit des milliers de personnes pour des loisirs ne semblait vraiment pas être la priorité sanitaire de l’année 2020 ! Techniquement elles peuvent reprendre la mer aux Etats-Unis, puisque le CDC (autorité en charge de pandémies) en a autorisé la reprise à l’automne. En décembre, MSC maintenait encore que la reprise de ses croisières au départ de Miami allait être réalisée le 1er janvier. Mais, au même moment, elle annonçait arrêter de nouveau ses bateaux circulant en mer Méditerranée. Autres exemples : Carnival repousse tous ses départs au 28 février 2021, et Disney jusqu’en mars.

C’est à se demander si les compagnies reprendront vraiment avant qu’une grande partie de la population ait été vaccinée et qu’en conséquence la pandémie de coronavirus commence véritablement à refluer. (On n’en est plus très loin !) D’autant que ceux qui passent le plus de temps en croisière sont ceux qui ont le plus de temps : les retraités, dont les plus âgés sont précisément les personnes étant « à risque » avec la covid-19.

En tout cas, que les croisières reprennent ou pas avant la fin de la pandémie, les compagnies avaient démultiplié les systèmes de sécurité afin que le virus ne circule pas à bord : des batteries de mesures vraiment incroyables, mais dont on ne sait pas, au final, si elles serviront contre le coronavirus ! Norwegian vient encore d’annoncer un nouveau système révolutionnaire de filtration d’air pour ses navires.

Si la croisière a connu en 2020 sa pire année, il faut rappeler que c’est après avoir battu tous les records, et avec des perspectives de croissance importantes : 32 millions de passagers étaient attendus cette année en croisière contre 30 millions la précédente. Le secteur cherche donc les meilleures manières de se relancer. Outre l’adaptation aux nouvelles réalités sanitaires, l’avenir de la croisière, pourrait être de s’ouvrir à des segments jusqu’alors un peu ignorés au profit de « la masse ». A commencer par des cibles plus « jeunes », avec des ambiances « cool » ou encore un développement supplémentaire des croisières thématiques.

 

David Willig Avocat Floride

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page