Actualités à Miami et en FlorideCinémaCinéma : les sorties de films aux Etats-UnisEtats-UnisNationalNews Etats-UnisNews Sorties Loisirs

Them : une série d’Amazon qui dénonce le racisme… ou gagne de l’argent avec

Voici l’histoire, inspirée de faits réels : En 1953 une famille Afro-Américaine, les Emory, déménage depuis le Sud vers Compton, un quartier 100% « Blanc » de Los Angeles. L’accueil va y être effroyable.

La série "Them" sur Amazon PrimeNotre opinion : le début de la série est envoûtant, mais ça s’essouffle un peu à la fin.

Ceci dit… il y a un petit problème. Personne, à notre connaissance n’avait jusqu’à maintenant eu l’idée de produire une série télévisée raciste. Mais, si c’était le cas, ce serait comment ? Elle ressemblerait à quoi ? Probablement à « Them ». En tout cas, on peut se dire que le public raciste sera très satisfait par cette série, autant que les néo-nazis ont pu apprécier « The Man in the High Castle », autre série également sur Amazon qui n’en est pas à son premier « malaise » créé à base de racisme. En effet, on avait déjà dit tout le mal qu’on pensait, de Hunters, avec Al Pacino en « chasseur de nazis » aux Etats-Unis. Il nous semble que certains sujets sont trop sérieux pour qu’on puise se permette d’en faire de lucratives fictions, sous couvert de « bons sentiments ». Certes, la « nazisploitation » n’est pas un phénomène nouveau, puisqu’il a connu une première vague de productions dans les années 1970 et, à la limite, au nom de la liberté d’expression, on peut certainement accepter que ces films aient été projetés dans certains cinémas discrets et « spécialisés ». En effet, qui a vu (même dans les années 1970) un film comme « Lisa la louve des SS » ? A priori pas grand monde. Mais aujourd’hui, le moins qu’on puisse dire c’est qu’Amazon met en tête de ses (rares) (comparé à Netflix) productions ce genre de choses qui n’ont rien à voir avec des « nanars » : les budgets sont importants et aussi bien les comédiens que la réalisation sont impressionnants. Them est une très bonne série anti-raciste. Ou Raciste. On ne sait plus. Mais on se demande jusqu’à quel point c’est acceptable de théâtraliser ce genre de choses abjectes.

Des idéologies s’affirment sur les chaînes de films à la demande (comme Netflix) et il va falloir un jour prochain qu’on en parle !


PUBLICITE :

Restaurant crêperie française, à Wilton Manors, Fort Lauderdale

Hollywood Beach Hotels

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds