Actualités à Miami et en FlorideCinémaCinéma : les sorties de films aux Etats-UnisEtats-UnisNationalNews Etats-UnisNews Sorties Loisirs

Them : une série d’Amazon qui dénonce le racisme… ou gagne de l’argent avec

Voici l’histoire, inspirée de faits réels : En 1953 une famille Afro-Américaine, les Emory, déménage depuis le Sud vers Compton, un quartier 100% « Blanc » de Los Angeles. L’accueil va y être effroyable.

La série "Them" sur Amazon PrimeNotre opinion : le début de la série est envoûtant, mais ça s’essouffle un peu à la fin.

Ceci dit… il y a un petit problème. Personne, à notre connaissance n’avait jusqu’à maintenant eu l’idée de produire une série télévisée raciste. Mais, si c’était le cas, ce serait comment ? Elle ressemblerait à quoi ? Probablement à « Them ». En tout cas, on peut se dire que le public raciste sera très satisfait par cette série, autant que les néo-nazis ont pu apprécier « The Man in the High Castle », autre série également sur Amazon qui n’en est pas à son premier « malaise » créé à base de racisme. En effet, on avait déjà dit tout le mal qu’on pensait, de Hunters, avec Al Pacino en « chasseur de nazis » aux Etats-Unis. Il nous semble que certains sujets sont trop sérieux pour qu’on puise se permette d’en faire de lucratives fictions, sous couvert de « bons sentiments ». Certes, la « nazisploitation » n’est pas un phénomène nouveau, puisqu’il a connu une première vague de productions dans les années 1970 et, à la limite, au nom de la liberté d’expression, on peut certainement accepter que ces films aient été projetés dans certains cinémas discrets et « spécialisés ». En effet, qui a vu (même dans les années 1970) un film comme « Lisa la louve des SS » ? A priori pas grand monde. Mais aujourd’hui, le moins qu’on puisse dire c’est qu’Amazon met en tête de ses (rares) (comparé à Netflix) productions ce genre de choses qui n’ont rien à voir avec des « nanars » : les budgets sont importants et aussi bien les comédiens que la réalisation sont impressionnants. Them est une très bonne série anti-raciste. Ou Raciste. On ne sait plus. Mais on se demande jusqu’à quel point c’est acceptable de théâtraliser ce genre de choses abjectes.

Des idéologies s’affirment sur les chaînes de films à la demande (comme Netflix) et il va falloir un jour prochain qu’on en parle !


PUBLICITE :

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page