Actualités à Miami et en FlorideEtats-UnisNationalNews Economie EntrepriseNews Politique

Le président Trump suspend l’immigration vers les Etats-Unis : notre analyse

MISE A JOUR : Un décret a été publié mercredi 22 avril interdisant l’octroi de certaines cartes vertes pour 2 mois. Voir ce nouvel article :

USA : Trump suspend l’octroi de certaines cartes vertes pour une durée de 60 jours


Notre article de lundi dernier est donc un peu périmé :

Comme c’est souvent le cas, c’est par un tweet que Donald Trump a annoncé son souhait d’interdire temporairement l’immigration vers les Etats-Unis. Le contenu de cette suspension n’a donc pas encore été dévoilé, mais il s’agit de toute évidence d’une « mesure économique » et pas sanitaire, puisque les frontières américaines sont déjà fermées depuis mars, pour les immigrants comme pour les autres (seuls ceux qui sont déjà résidents des Etats-Unis peuvent y rentrer). Dans son tweet Trump mentionne d’ailleurs « le besoin de protéger nos emplois » (the need to protect the jobs), à l’heure où 22 millions de personnes supplémentaires se sont inscrits au chomage dans le pays.

M.A.J. MARDI SOIR : SUSPENSION DES GREEN CARDS POUR 2 MOIS

Le président américain a très rapidement précisé mardi soir que ce serait la délivrance de nouvelles cartes vertes qui serait suspendue pour une période de 60 jours. On ne sait pas si ça comprend les renouvellements (à priori non), et il devrait y avoir des exceptions. Le décret pourrait être signé dès mercredi 22 avril, et donc on en saura alors plus. Le cas des visas de travail temporaire n’a que brièvement été évoqué, mais… il se pourrait quand même qu’il y ait de la casse demain à ce niveau-là. Il y a eu du lobbying de fait dans les secteurs employant des travailleurs saisonniers et ils devraient donc pour leur part pouvoir venir travailler aux Etats-Unis.

Les services de l’immigration étant fermés depuis plusieurs semaines aux Etats-Unis… ça ne changera pas grand chose pour le moment !

NOTRE COMMENTAIRE :

Limiter ainsi la restriction aux Green Cards est difficilement compréhensible d’un point de vue politique, car en temps normal, en 60 jours il y a en moyenne 96 000 cartes vertes d’octroyées aux Etats-Unis (sur la base de l’année 2019). Comparé aux 22 millions d’Américains qui viennent de perdre leur emploi… on peut donc dire qu’il s’agit d’une mesure on ne peut plus symbolique. Elle fera du bruit dans les palais de justice où l’opposition va essayer de faire annuler ce décret. Mais dans tous les cas on se demande si ça va vraiment enrichir les Etats-Unis d’une quelconque manière. Si ce n’est pas le cas… il y aura d’autres mesures… et ça pourrait être le cas dès demain !

Le président américain utilise les mots « suspendre l’immigration », ce qui signifie que ce sera à la fois temporaire, mais aussi sans nuance, ou en tout cas le moins possible. Et si ça n’était pas une suspension globale, ce serait alors au minimum l’immigration de travail qui devrait être particulièrement visée (par exemple la loterie pour la carte verte). Sur les réseaux sociaux, au lendemain de cette déclaration beaucoup se demandaient si les visas d’investisseurs E-2 allaient toujours être acceptés. Comme ils sont créateurs d’emplois aux Etats-Unis, il serait logique qu’ils continuent d’être acceptés. Mais il est difficile de longuement spéculer sur ce texte sans en connaître autre chose qu’un tweet. Bien évidemment, il faudra aussi qu’il ne soit pas jugé « inconstitutionnel », et qu’il soit en pratique applicable. Nous en reparlerons dès qu’il y aura plus d’infos sur le sujet, ce qui ne saurait tarder.

Néanmoins, il ne faut pas oublier qu’il y a des élections présidentielles cette année (en novembre) aux Etats-Unis. Donald Trump a toujours souhaité être réélu sur son bilan économique, qui était considéré comme une réussite par une grande majorité d’Américains jusqu’au début de la crise du coronavirus. Mais ses efforts en la matière ont été réduits à néant en quelques semaines par le covid-19. Il semblerait toutefois que le président américain ne s’avoue pas vaincu. En tout cas… il touche aux symboles.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page