Actualités à Miami et en FlorideEtats-UnisNationalNews Etats-UnisNews PolitiqueUncategorized

Donald Trump maintient avoir gagné l’élection : « On va avoir besoin d’un juge courageux ».

Lors d’une interview téléphonique à Fox News dimanche matin (29 novembre), Donald Trump a répondu à des questions sur le sujet de l’élection du 3 novembre, ce qui n’était pas arrivé depuis plusieurs semaines.

M. Trump avait toutefois déjà assuré cette semaine qu’il quitterait « évidemment » la Maison Blanche si la majorité des délégués ne lui était pas accordée le 14 décembre prochain. Mais, à deux semaines de la désignation officielle du nouveau président des Etats-Unis par ces délégués, les recours judiciaires du président Trump semblent bien hasardeux. Et il le dit lui même : « Nous ne sommes pas autorisés à présenter nos preuves. J’aimerai présenter une bonne grosse et belle poursuite, démontrant tout ça et avec de nombreuses preuves. Nous avons des centaines et des centaines de témoignages signés sous serment. Vous réalisez qu’en temps que président des Etats-Unis, je n’ai pas le droit de présenter ce cas ? Mais qu’est-ce que c’est que ce système judiciaire ? » L’équipe d’avocats du président a en effet eu plusieurs recours de rejetés par les tribunaux. Il parle de « fraude massive à  Détroit, Atlanta, Philadelphie et Milwaukee« . (…) Il n’y a aucune possibilité pour que Joe Biden ait pu gagner 80 millions de voix. D’autant que nos candidats ont gagné au Sénat et à la Chambre : on me dit que c’est mathématiquement impossible.« 

Afin de faire étudier les fraudes relevées par la Cour Suprême des Etats-Unis, il faut au plaignant que ses plaintes soient jugée au niveau local. « On va avoir besoin d’un juge courageux« , assure Trump. Et, encore une fois, tout doit être terminé avant le 14 décembre. Autrement, si un recours est introduit trop tard à la Cour Suprême, elle validera à cette date les résultats tels qu’ils sont reportés aujourd’hui. C’est précisément ce qui s’était passé lors du recours d’Al Gore contre l’élection de George Bush en l’an 2000 : à la mi-décembre l »Etat de Floride n’avait pas terminé de recompter à temps et la Cour Suprême avait alors validé le résultat initial de novembre.

Bien entendu, à défaut d’avoir présenté les preuves de ces triches (petites ou grandes), les assertions de Donald Trump sont contestées par le candidat qui a gagné la majorité des délégués, Joe Biden.

Agence de Voyage Bon Voyage / Croix Bleue du Québec, assurances Etats-Unis

Afficher plus

Articles similaires

2 commentaires

  1. Ping : sell ccv online

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page