Actualités à Miami et en FlorideCinémaCinéma : les sorties de films aux Etats-UnisEtats-UnisNationalNews Sorties Loisirs

The Underground Railroad : une série époustouflante sur l’esclavage

The Underground Railroad est une admirable fiction en dix épisodes sur le sujet de l’esclavage qui vient de sortir sur Amazon Prime.


– Vous pouvez retrouvez ici : tous nos articles sur le cinéma américain et les séries


The Underground Railroad : une série époustouflante sur l'esclavageRappel pour commencer de la « vraie » histoire : Après la découverte des Amériques, 600000 esclaves vont être apportés depuis l’Afrique afin de travailler, notamment dans les Plantations, jusqu’à l’arrêt des déportations en 1809. Mais en 1860 il y a près de 4 millions d’esclaves sur le territoire des Etats-Unis. Durant la première moitié du XIXe siècle, un réseau d’évasion se met en place dans le Sud, surnommé « The Underground Railroad » (le chemin de fer sous-terrain). Il s’agit dans la réalité d’un réseau de routes et de caches qu’environ 100 000 esclaves vont utiliser pour fuir le Sud vers les autres Etats où l’esclavage est aboli (mais aussi vers les bayous de Floride ou bien l’étranger). Elle même évadée, une personne comme Harriet Tubman est la plus souvent citée de toutes celles qui ont mis en place ces voies de la liberté.

En 2016, Colson Whitehead publie un roman avec un succès retentissant sous ce même nom « The Underground Railroad », et avec un postulat poétique : Et si il y avait vraiment eu un train souterrain ?

Le roman à l'origin de la série
Le roman à l’origin de la série

Voici le début de l’histoire : Traumatisée par la plantation, et souhaitant retrouver sa maman, la jeune Cora décide de fuir la Géorgie. Après une échapée difficile, elle rencontre un abolitionniste qui la conduit jusqu’au train.

La poésie est aussi à l’œuvre dans cette série de Barry Jenkins, un réalisateur qui a grandi dans le quartier pauvre de Liberty City, à Miami (Oscar du meilleur film avec « Moonlight »). Bien sûr, il ne peut y avoir d’œuvre sur le sujet de l’esclavage sans évoquer la violence du maître : le sang, la sueur, les larmes et la mort. Le premier épisode ne laissera pas indemne ceux qui n’ont jamais voulu se pencher sur le sujet. Mais le cinéma ose à peine depuis quelques années réaliser ce travail qui était donc nécessaire. Et les spectateurs peuvent tourner la tête lors des premières scènes brutales (ou bien lire le livre).

The Underground Railroad

L’autre ennemi naturel de l’esclave, dans le sud, est absolument magnifique : c’est la nature. Le soleil de plomb durant l’été, les plants de coton qui arrachent les doigts, et ces bayous inextricables, peuplés d’animaux et insectes hostiles, qui forment autant de murailles naturelles. Mais la nature est aussi une protection pour qui sait être son allié. Jenkins l’a merveilleusement mis en évidence dans la série. A noter aussi la prestation des comédiens, dont la sud-africaine Thuso Mbedu, bouleversante dans le rôle de Cora : il y a bien des raisons d’apprécier The Underground Railroad.


PUBLICITE :

Christian Schoepp, avocat spécialisé dans les accidents et arrestations
Christian Schoepp, avocat spécialisé dans les accidents et arrestations

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page