Actualités à Miami et en FlorideNews Economie Entreprise

Racheter une entreprise en Floride : prendre un maximum de sécurité

Racheter une entreprise est un processus complexe qui comprend plusieurs étapes et nécessite de creuser des questions techniques, commerciales, comptables, juridiques, fiscales et aussi de bon sens. C’est d’autant plus difficile si vous le faites dans un pays qui n’est pas le vôtre et une langue qui n’est pas votre langue maternelle. Avant toute chose, il vous faut vous entourer d’une équipe de professionnels :

Sylvain Perret, président de www.objectif-usa.com
Par Sylvain Perret, président de www.objectif-usa.com

– un business broker (un agent immobilier spécialisé dans la vente d’entreprises). En Floride, ils sont regroupés au sein de l’association Business Brokers of Florida. Privilégiez un membre de cette association qui vous garantit son professionnalisme et l’accès à un fichier commun d’entreprises en vente (le BBF MLS)

– un business lawyer qui vous aidera à relire les contrats dont le bail commercial source de beaucoup de litiges (surtout s’il n’est pas compris par le futur locataire)

– un Certified Public Accountant qui vous aidera pendant la période de due diligence (période pendant laquelle vous vérifiez tous les documents de l’entreprise) puis plus tard pour vos taxes

– un immigration lawyer si vous avez besoin d’un visa.

Pour tous ces professionnels, vérifiez s’ils sont titulaires d’une licence leur permettant d’exercer, ainsi que d’assurances liability (responsabilité civile et professionnelle) et Error & Omission. N’hésitez pas à consulter plusieurs professionnels, à comparer leur discours, la confiance doit impérativement être là.

Lorsque vous rachetez une entreprise, assurez-vous que vous aurez les compétences pour remplacer, au pied levé, tout salarié qui viendrait à manquer. Assurez-vous aussi que les compétences de votre équipe ne sont pas rares et très difficiles à remplacer (sauf si vous les avez vous-même). Dans certains domaines, il est très difficile de trouver du personnel compétent en ce moment. De plus, certaines activités nécessitent une licence auprès d’un board (coiffure, immobilier, construction..), avant l’achat, assurez-vous que vous pourrez l’obtenir sans trop de difficulté.

Le prix d’une entreprise, aux USA, est fonction de ce qu’elle rapporte à son propriétaire, et pas nécessairement proportionnel à son chiffre d’affaires. D’une manière très générale, un ratio de 2 à 3 fois les « Seller Discretionary Earning » est correct, mais il y a bien sûr des exceptions. Les franchises nationales reconnues se vendent généralement un peu plus cher. L’achat d’une franchise est aussi plus encadré, nous vous recommandons dans ce cas de recourir aux conseils d’un franchise lawyer, un business lawyer qui s’est spécialisé dans les franchises et qui étudiera, entre autres, la bonne forme du Franchise Disclosure Document, le document maître dans la relation franchiseur-franchisé.

L’une des questions primordiales à se poser, à notre avis, lors d’un rachat d’entreprise, est « Pourquoi cette entreprise est-elle en vente ? ». Il arrive, malheureusement, que la raison officielle évoquée ne soit la vraie raison et même si le vendeur est « super sympathique », gardez à l’esprit qu’il veut vous vendre son entreprise.

En introduction, nous avons évoqué la notion de « bon sens ». De grâce, ne perdez pas celui-ci parce que vous êtes dans un contexte différent : posez toutes les questions, obtenez toutes les assurances, demandez des écrits. Aux USA, l’acheteur est moins protégé qu’en Europe, il doit faire son homework avant d’acheter, poser toutes les questions avant de signer. Assurez-vous que votre contrat d’acquisition vous protège (le contrat standard Business Asset Purchase Contract de BBF, qui comprend 54 clauses, est protecteur), ne signez rien que vous ne comprenez pas, ne maîtrisez pas. Le rôle des professionnels autour de vous est de tout vous expliquer.

Objectif USA accompagne des clients acquéreurs d’entreprise depuis 10 ans en Floride. Nous sommes membres de Business Brokers of Florida, mais aussi de l’International Business Broker Association et avons obtenu le statut très exigeant de Certified Business Intermediary. Dans notre pratique professionnelle, nous mettons en avant nos valeurs fondamentales : éthique, rigueur et professionnalisme. Nous sommes aussi consultants en implantation aux USA et avons le label « Chèque Relance Export » délivré par Business France qui permet de faire prendre en charge une partie de nos honoraires de consulting par des aides de l’état français.

Sylvain PERRET

Sylvain@objectif-usa.com

Tel: 001 (407) 408-0176

WWW.OBJECTIF-USA.COM

Investir dans l'immobilier / Gestion de biens à Orlando

Afficher plus

Articles similaires

2 commentaires

  1. Ping : Cannabis
  2. Ping : Glo Carts

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page