Actualités à Miami et en FlorideCinémaCinéma : les sorties de films aux Etats-UnisEtats-UnisNews Sorties Loisirs

Cocaïne Cowboys : une docusérie sidérante sur les trafiquants de drogue de Miami dans les années 1980

On n’ira pas jusqu’à écrire que Netflix aime les trafiquants de drogue, mais à Miami on se rappelle encore des billboards géants recouverts de nuages de cocaïne pour célébrer la sortie d’une saison de la série « Narcos », consacrée aux exportateurs colombiens.

Cocaïne Cowboys : une docusérie sidérante sur les trafiquants de drogue de Miami dans les années 1980Certes, l’histoire de Pablo Escobar et des exportateurs est incroyable. Celle des importateurs ne l’est pas moins, et le documentaire originel (2006) « Cocaïne Cowboys » de Billy Corben était juste sidérant. Netflix lui a donc commandé une docusérie sur ce même thème, titrée cette fois : « Cocaïne Cowboys : The Kings of Miami », qui laissera abasourdies les personnes qui ne connaissent pas l’histoire.

Années 1970 : deux copains de lycée de Miami d’origine cubaine, Sal Magluta et Willy Falcon, arrivent à vendre 30 kilos de cocaïne dans les rues. Leur fournisseur se fait emprisonner et il leur donne le contact avec la Colombie. Malguta et Falcon ont l’offre dans les mains… ils vont alors créer la demande : Miami découvre la cocaïne et ce sont désormais des tonnes qui y arrivent chaque mois. Sur l’aéroport d’Opa Locka (nord de Miami), des pilotes de petits avions se relayent pour voler vers la Colombie, portant tous des chapeaux de cowboy. La légende des Cocaïne Cowboys est née. Malguta et Falcon développent le marché, la poudre blanche vole à tout va. Les cadavres vont aussi s’empiler à travers les années 1980.

Le plus incroyable depuis le début des reportages « Cocaïne Cowboys », ce sont les témoignages à visage découvert, et avec un grand sourire, des acteurs de ce trafic de drogue. Certes, ils avaient tous 20 ans, et la blanche était pour eux à la fois une nouveauté festive et un accès financier au rêve américain. Il devient tout de même malsain de surenchérir sans cesse avec ces séries sur les narcotrafiquants, qui sont AUSSI regardées par des personnes très jeunes (et/ou tordues). Ceci dit, encore une fois, vu que ça existe, c’est instructif et étonnant à regarder, ne serait-ce que pour les images d’archives incroyables du Miami des années 1980.

Voir aussi :

Notre interview de la Montréalaise Milena Di Maulo : En Floride j’ai fréquenté toutes les mafias du monde

Milena Di Maulo : “En Floride j’ai fréquenté toutes les mafias du monde”


PUBLICITE :

 

David Willig Avocat Floride

Afficher plus

Articles similaires

4 commentaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page