Actualités à Miami et en FlorideEtats-UnisHistoireHistoireNationalNews Etats-UnisNews Sorties Loisirs

Ephéméride américaine de Septembre 2021 : ça s’est passé dans l’histoire des Etats-Unis

Ephéméride américaine de septembre 2021 : ça s’est passé dans l’histoire des Etats-Unis :

Adieu « United Colonies »

C’est une période mouvementée dans les colonies que connaît cette année 1776. Par exemple, le 9 septembre, un an après le début de la Guerre d’Indépendance, et deux mois après la déclaration d’indépendance, le Congrès continental décide de changer le nom du pays et le renomme « United States of America ».


Sacrifice de Nathan Hale

Les renforts britanniques ont débarqué à Long Island et George Washington les affronte pour garder le contrôle de New-York. Le 12 septembre, son état-major fait débarquer Nathan Hale, un jeune homme de 21 ans déguisé en professeur cherchant du travail, derrière les lignes des manteaux rouges. Nathan débute sa carrière d’espionage et il connaît le prix s’il se fait attraper par les Anglais. Ces derniers prennent Manhattan et organisent des raffles de patriotes américains. Nathan Hale est arrêté le 21 septembre avec 200 autres personnes. Le lendemain, il est conduit à la potence. Alors qu’on lui passe la corde au cou, Nathan Hale lance à ses bourreaux l’un des cris fondateurs de l’Amérique : « Je regrette seulement de n’avoir qu’une vie à perdre pour mon pays » !

La magnifique statue de Nathan Hale devant la (tout aussi magnifique) tour du Chicago Herald.
La magnifique statue de Nathan Hale devant la (tout aussi magnifique) tour du Chicago Herald. Crédit photo : Jerry Silverman CC BY-SA 3.0

Les crimes d’Arnold

A propos d’espion, cinq ans après la mort de Nathan Hale, le 6 septembre 1781 le général Benedict Arnold ordonne l’incendie de New London, ville du Connecticut où justement Hale avait été prof. Toutes les maisons sont brûlées. Après avoir été un héros continental, puis un traître, Benedict Arnold devient un symbole de dégoût.


La victoire de Yorktown

Mais Arnold ne sourira pas bien longtemps de ses méfaits. Vingt-deux jours après son forfait, il y a 240 ans le 28 septembre 1781 l’amitié franco-américaine écrira une page d’histoire au détriment des Anglais : la bataille décisive, le dernier grand affrontement terrestre, de la Guerre d’Indépendance. Devant Yorktown, les troupes américaines sont commandées par Washington et Lafayette, épaulées par les Français dirigés par Rochambaud. L’amiral du roi de France, François-Joseph de Grasse, interdit alors avec sa flotte tout accès maritime à Yorktown. Le siège et les assauts héroïques dureront jusqu’au 17 octobre, et la reddition du général britannique Cornwallis. L’Amérique n’est pas encore réellement indépendante… mais ce jour-là le plus difficile a déjà été réalisé.

Lafayette et Washington à Yorktown
Lafayette et Washington à Yorktown

Geronimooooo

Le 4 septembre 1886, il y a 135 ans, l’immense guerrier apache (et chaman) Geronimo, fatigué par QUARANTE ANS de batailles, finit par rendre les armes en déclarant : « C’est la quatrième fois que je me rends ». 

Geronimo
Geronimo

Assassinat de McKinley

Ses prouesses économiques et sa rapide victoire dans la guerre hispano-américaine avaient assuré la réélection du républicain William McKinley en l’an 1900. Mais ce début de siècle est marqué par les violences anarchistes. Le 14 septembre 1901, il y a 120 ans, un ouvrier lui tire deux balles dans l’abdomen durant une réunion à Buffalo. McKinley est ainsi l’un des quatre présidents américains à avoir été assassiné.

McKinley


L’Enterprise sans Spock

Le 17 septembre 1976, il y a 45 ans, la première navette spatiale était testée sur le dos d’un avion. Elle portait le nom de « Enterprise », en hommage au vaisseau de Star Trek.


Nevermind

Le 24 septembre 1991, la rebellitude américaine subit un rebond qui marquera toute une génération avec la sortie de l’album Nevermind, second du groupe Nirvana, dont le premier titre, « Smells Like Teen Spirit« , propulse le groupe et son chanteur au sommet d’une popularité difficile à assumer. C’était il y a trente ans.

Nervermind, le deuxième disque de Nirvana


NineEleven

Le terrorisme est fait pour terroriser et, de ce point de vue là… Oussama Ben Laden a réussi son sinistre projet. Les attentats suicides à l’aide de quatre avions détournés par 19 pirates de l’air vont plonger l’Amérique dans une psychose incroyable. Pour la première fois depuis longtemps le pays ne se sent plus invulnérable, puisque 2977 décès sont à déplorer, auxquels il faut ajouter plus de 6000 blessés : les USA ont été frappés sur leur propre sol. Les conséquences seront immenses, avec notamment deux conflits majeurs en Afghanistan et en Irak, mais aussi avec une sécurisation de l’espace public et privé américain dont on peut toujours constater les effets 20 ans plus tard.

Le dévouement des « first responders » est aussi un marqueur historique important pour le pays. Personne n’a oublié les 343 pompiers et 60 policiers qui ont trouvé la mort dans le World Trade Center de Manhattan après y être entrés volontairement. Qu’ils reposent en paix.

Les pompiers à Manhattan après le 11 septembre
Les pompiers à Manhattan après le 11 septembre (Photo : domaine public)

PUBLICITE :

Café 509 en Floride

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page