Actualités à Miami et en FlorideEtats-UnisNews Sorties Loisirs

On l’a vu pour vous : le renouveau du cirque américain Ringling

Le 27 janvier le cirque Ringling and Barnum and Bailey donnait son premier spectacle en Floride (dans l’arène des Florida Panthers de Sunrise) après six ans d’absence : un événement considérable. On adore le Cirque du Soleil, mais il était un peu seul depuis que Ringling avait dû fermer ses portes suite à des plaintes contre le fait qu’il utilise des animaux. Vieux de deux siècles, les cirques américains qui ont fusionné pour donner « Ringling Bros and Barnum and Bailey » ont dû effectuer bien des métamorphoses dans leur riche histoire, depuis le moment où ils montraient le nain le plus petit du monde, des femmes à barbes et des sirènes. Il furent durant une époque « the greatest show on Earth » en apportant aux américains leurs chapiteaux gigantesques portés par des trains qui n’en finissent pas. Ils sont un peu de l’âme américaine, et il était regrettable qu’ils aient dû arrêter. C’est d’autant plus vrai en Floride, puisque le quartier général de Ringling était de longue date à Sarasota, où on peut visiter le splendide musée du même nom (l’un des plus grands et beaux de Floride) et la maison de John Ringling.

On l'a vu pour vous : le renouveau du cirque américain Ringling
On l’a vu pour vous : le renouveau du cirque américain Ringling (crédit photo : Ringling)

Alors, le show ressemble à quoi ? Ringling a comblé l’absence d’animaux par plus de performances. Toujours athlétiques, mais aussi toujours esthétiques. Pas de belle histoire comme au Cirque du Soleil : juste des acrobates, mais provenant de dix-huit pays : USA, Mongolie, Ethiopie, un Français etc… pour un total de 75 artistes qui virevoltent sur (ou au dessus) de trois scènes géantes. C’est extrêmement impressionnant. Comme le disait un enfant de 7 ans qui a passé deux heures à sauter sur sa chaise « maman je suis pas sûr que ce soit vraiment le plus grand show du monde, mais c’est quand même très bien ». Les enfants d’aujourd’hui ne connaîtront jamais la sensation de rentrer sous un sombre chapiteau dominé par l’odeur de la paille mélangée à celles des fauves et des éléphants, mais Ringling s’est très bien réinventé. Même les clowns ne sont plus ceux d’avant : adieu les nez rouges !

Sur la piste, c’était très bien. Mais le plus considérable événement qu’on ait pu voir n’était pas sur scène : c’était la joie de milliers d’enfants.

www.ringling.com


PUBLICITE :

Skyroad International : déménagements aux Etats-Unis, déménageurs au Canada, France, Suisse, Belgique

Sophie Chatonet Business Broker

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page