Actualités à Miami et en FlorideNews International

Haïti sombre, et son premier ministre a démissionné

Quelle tristesse : Haïti est de nouveau en proie au chaos. Les gangs contrôlent le pays et l’un des chefs, Jimmy Chérizier alias « Barbecue », menaçait d’une « guerre civile » si Ariel Henry ne démissionnait pas. Ce dernier était parti au Kenya, pays mission par l’ONU pour envoyer une force de police en Haïti mais, alors qu’il était de retour, présent à Porto Rico, Ariel Henry ne pouvant pas retourner à Haïti, a fini par démissionner. Il aurait de toute façon dû quitter ses fonctions en février : il n’y a pas eu d’élections en Haïti depuis 2016, et le président élu, Jovenel Moïse, avait été assassiné en 2021. Ariel Henry a précisé qu’il assurerait le pouvoir jusqu’à ce qu’un « conseil présidentiel de transition » soit mis en place. Le Kenya a suspendu l’envoi de sa police.

Pas de gouvernement, pas d’aide policière : ça va être compliqué d’organiser des élections…


PUBLICITE :

Valérie et Marc Benarous agents immobiliers en sud Floride (Miami, Broward, Palm Beach)

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page