Comment devenir agent immobilier et courtier (broker) aux Etats-Unis

Pour commencer, il faut bien le dire, obtenir une licence d’agent immobilier (realtor), est assez facile aux Etats-Unis. Et ça peut rapporter, puisque 99% des transactions immobilières passent par le biais d’un agent. Mais ce n’est pas parce que vous avez votre licence, que vous ferez carrière dans la profession : si c’est aussi facile, vous vous doutez bien que ce métier est très concurrentiel. Mais ça peut vouloir dire quand même que vous pouvez faire de jolies transactions pour votre famille ou vos amis.

Tout d’abord, certains demandent souvent la différence entre le « real estate agent » et le « realtor ». C’est à peu près la même chose, sauf que le « realtor » est un real estate agent qui est membre actif de la National Association of Realtors (NAR). Si vous n’êtes plus membre, alors vous n’êtes plus « realtor ».


Voir aussi nos articles :

Notre guide de l’immobilier et de l’investissement aux Etats-Unis


Liste des agents immobiliers français et francophones aux Etats-Unis

Notre guide de l’immo et de l’investissement en Floride


Les études supérieures d’immobilier

Si à peu près tout le monde peut devenir agent immobilier, vous pouvez néanmoins aussi réaliser un parcours scolaire ou universitaire dans ce domaine si vous êtes déterminés à passer votre vie dans ce secteur d’activité, et devenir plus fort que tout le monde !

A la fin de vos études vous devrez toutefois passer les mêmes étapes que les autres :

La « pré-licence » d’agent immobilier

C’est facile de devenir agent immobilier aux Etats-Unis… mais quand même, il y a des étapes à suivre. La première est de réussir sa « pré-licence » que vous pouvez passer dans chacun des Etats et qui s’appelle en anglais “Real Estate Commission-approved pre-licensing”. Vous ne pouvez pas avoir la licence sans avoir eu auparavant la pré-licence. Lors de la première tentative, il y a quand même plus de trois-quarts d’échecs (mais, encore une fois, de très nombreuses personnes s’y essayent, et pas que des génies !). La bonne nouvelle c’est que vous pouvez tenter l’épreuve autant de fois que vous le voulez. Vous pouvez préparer cet examen depuis chez vous, ou bien dans un centre spécialisé. Eux forment les postulants en deux semaines. C’est donc bien moins long que pour devenir chirurgien (et c’est pour cela qu’on dit que c’est « facile »).

Pour passer cette pré-licence, il faut avoir 18 ans, un numéro de sécurité sociale aux Etats-Unis, un diplôme de fin d’études secondaires et un casier judiciaire vierge.

Passer sa licence d’agent immobilier

Une fois votre pré-licence en poche, vous pouvez maintenant passer à l’étape supérieure : la “Real Estate Licence”. Elle se passe dans chaque Etat, et si vous l’obtenez, alors vous devenez un agent immobilier dans cet Etat-là (et pas un autre). Pour l’obtenir, vous allez devoir suivre des cours et passer des examens dans différentes matières en plus de l’immobilier, comme le droit, bien entendu, mais aussi l’éthique et les mathématiques…

NB : Il peut ensuite y avoir tous les deux ou trois ans des cours de mise à niveau obligatoires, et ce durant quelques heures. Encore une fois, c’est différent en fonction des Etats.

Le niveau au-dessus : le broker

Les agents immobiliers sont encadrés par des brokers : ils travaillent pour eux. On traduit le terme « broker » par « courtier immobilier ». Le broker apporte à la fois la structure (bureaux, possibilité de marketing commun etc…), mais aussi le cadre juridique. Pour devenir broker… il faut passer la licence de broker !

Comment ça se passe quand on est devenu agent ?

Vous avez trouvé un courtier (broker) pour voler sous son aile, et désormais il va vous falloir travailler les fichiers du MLS, soit tout seul si vous le souhaitez, soit en vous répartissant la tache et les secteurs avec vos collègues chez le même broker. Le MLS (Multiple Listing Service) est le fichier unique où sont listés tous les biens en vente aux Etats-Unis. Au passage, vous devrez payer plusieurs milliers de dollars pour y avoir accès… Le fait que la source soit unique rend à la fois le travail beaucoup plus facile. Mais également plus compétitif : tout le monde travaille à partir de la même matière. Ensuite, vous pouvez aller visiter les biens et les proposer à vos clients. Les clés des biens en vente sont sur la porte, enfermées dans une petite boite, la « lock box » que l’agent immobilier peut ouvrir grâce à un code afin de récupérer la clé. Enfin, si vous arrivez jusqu’au « closing » (signature finale chez un agent spécialisé), vous pourrez empocher vos pourcentages sur la vente !

SORTIR DE LA MASSE

Si vous n’arrivez pas aux Etats-Unis avec vos propres clients (famille, amis, portefeuille d’investisseurs), ou bien si en plus de vos clients vous voulez pénétrer le marché, vous professionnaliser, alors comme pour tous les métiers aux Etats-Unis (mais encore plus dans un secteur concurrentiel comme l’immobilier), il vous faut faire du marketing ! Alors, quand nous disons qu’un secteur est « concurrentiel », il ne faut surtout pas comparer avec d’autres pays. Ici, c’est « puissance 1000 » par rapport au reste de la planète. C’est donc une petite fortune qu’il va vous falloir dépenser en marketing, et il va donc falloir que vous soyez très adroit dans vos investissements publicitaires… car les autres ne vous ont pas attendus pour passer de la pub dans les journaux, avoir des articles sur eux référencés en première page de Google, ou avoir négocié avec des groupes Facebook spécialisés pour passer des posts sur des biens en vente. Si vous prenez un secteur en particulier, vous verrez les mêmes pubs des mêmes agents absolument partout. Vous pourrez alors estimer ce que ça leur coûte (et ce que ça leur rapporte).

VOIR NOTRE ARTICLE SUR LE MARKETING AUX ETATS-UNIS


Voir aussi nos articles :

Notre guide de l’immobilier et de l’investissement aux Etats-Unis

Liste des agents immobiliers français et francophones aux Etats-Unis

Notre guide de l’immo et de l’investissement en Floride

Le vocabulaire de l’immobilier aux Etats-Unis :

Immobilier aux Etats-Unis : vocabulaire, jargon et termes spécifiques à connaître


PUBLICITE :

MY AMI French Food

Bouton retour en haut de la page
Fermer