Actualités à Miami et en FlorideFaits DiversNews FlorideUncategorized

Spring Break : Miami Beach déclare l’état d’urgence

Les troubles entre fêtards ne sont pas nouveaux à Miami Beach. Il y a quelques années ça ne se passait que durant les weekends prolongés. Puis, avec l’arrivée de la Covid, Miami Beach a été identifiée partout aux Etats-Unis comme la ville où non seulement on pouvait faire la fête sans masque, tout en étant (mais ça ce n’est pas nouveau) le seul Etat ensoleillé durant l’hiver. Si on ajoute des prix de billets d’avion très peu chers, et des soutiens financiers spéciaux de la part du gouvernement durant la crise, qui ont atterri dans les poches de tout le monde… y compris des marginaux qui ont ainsi pu se payer l’avion et des chambres d’hôtels (qui de toute façon étaient vides de leurs clientèles internationales…) voici comment Miami Beach est (re)devenue la capitale du « freaknik » (terme utilisé pour surnommé les gigantesques « street parties » d’Atlanta dans les années 1990).

Avec le début du Spring Break, début mars, toutes les lignes rouges ont été franchies à Miami Beach, avec des fusillades et débordements en tous genres. « Des touristes tapageurs ont créé une inacceptable atmosphère de peur dans la ville », a déclaré le maire, Dan Gelber, plaçant la ville en « State of Emergency »  et instaurant un couvre feu chaque jour à partir de 18h jusqu’au 28 mars !

South Beach (la partie sud de Miami Beach) a ainsi perdu de son côté « glam » ! Pour les personnes qui désireraient s’y rendre, rappelons que ces débordements ont surtout lieu le soir autour des 2000 mètres d’Ocean Drive (Miami Beach faisant 15 kilomètres de long, il convient de le rappeler).

Certaines associations répondent que « le seul problème qu’ils ont à Miami Beach, c’est que les vacanciers sont noirs ». La pigmentation de la peau ne semble pas être le problème numéro 1, mais plutôt les fêtes sans limites. Den effet, d’autres endroits de Floride (Lauderdale, Panama City Beach, Destin, Daytona…) ont connu par le passé des débordements similaires durant Spring Break et ont été, par exemple, obligées d’interdire l’alcool sur les pages etc… et ce n’était pas lié à une couleur de peau spéciale. Quand les jeunes américains commencent à faire la fête…

Ceci dit, cette fois ça bat quand même des records.

Notre guide du Spring Break 2022

Voir notre guide de voyage de Miami Beach


PUBLICITE :

Agent immobilier à Orlando

Banque francophone en Floride

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds