Etats-UnisNationalNews Etats-Unis

Rebond du coronavirus aux USA : les Etats commencent à durcir les mesures

Aux Etats-Unis, l’épidémie est durablement repartie à la hausse : depuis une semaine l’épidémie est de nouveau en progrès. Et c’est un peu le monde à l’envers pour les Américains : alors que beaucoup voyaenit d’un mauvais œil ces derniers mois l’arrivée de New-Yorkais suspectés de « transporter le virus » dans les autres Etats (notamment la Floride), ce sont désormais les habitants d’Alabama, Arkansas, Arizona, Floride, des Carolines, de l’Utah et du Texas qui sont obligés de se mettre en « quatorzaine volontaire «  à leur arrivée dans les Etats du Nord-Est ; New-York, New Jersey et Connecticut, qui imposent désormais cette mesure. Elle est déterminée par le nombre de cas : s’il est supérieur à 10 personnes contaminées pour 100 000 habitants, ces trois Etats cherchent à s’en protéger afin de ne pas avoir de leur côté un « rebond » de l’épidémie.

Entre 5 et 8% de la population américaine a déjà été contaminée par le nouveau coronavirus, mais actuellement ce sont le sud et l’ouest du pays qui concentrent le plus de nouveaux cas : les épicentres de l’épidémie se déplacent ainsi brutalement en comparaison avec ce que ce fut au printemps.

T-shirts humoristiques sur le coronavirus dans un magasin des Etats-Unis
T-shirts humoristiques sur le coronavirus dans un magasin des Etats-Unis

Jeudi il y a eu près de 6000 nouveaux cas en une seule journée au Texas, 7000 en Californie et même 9000 en Floride ! Pour comparaison, en avril à New-York, au plus fort de la crise, il y avait environ 8000 nouveaux cas par jour.


La capacité de tests aux Etats-Unis a presque doublé en deux mois mais, localement, dans les Etats les plus touchés (comme la Floride ou le Texas…) on constate que le pourcentage de malades pour cent tests a lui aussi fortement augmenté. En Californie il a très faiblement augmenté, mais il  a tout de même augmenté. Logiquement, le nombre d’hospitalisations est aussi en forte hausse. A Miami il a déjà doublé par rapport à début juin, et le nombre de morts est aussi reparti à la hausse, même si pour le moment il est loin d’être comparable avec ce qu’a connu New-York (jusqu’à 1000 décès par jour). Hier en Floride il n’y a eu « seulement » qu’une quarantaine de décès. Mais ce nombre dénote déjà une forte augmentation par rapport aux jours précédents, et il faut tenir compte du décalage important entre le moment de la contamination et l’arrivée des décès. Par ailleurs, l’épidémie augmente très vite.

En conséquence, les autorités sanitaires américaines (CDC) ont revu leur modèle à la hausse, prévoyant désormais un total de 150 000 morts d’ici à la mi-juillet, soit 32 000 de plus en 21 jours.

Evolution de la courbe du coronavirus aux Etats-Unis
Evolution de la courbe du coronavirus aux Etats-Unis

Les mesures contraignantes se renforcent

Au Texas le gouverneur a annoncé interdire les bars d’accueillir du public (ils peuvent néanmoins servir des plats à emporter). En Floride le gouverneur a stoppé la dernière étape du déconfinement : les salons de massages ou encore les salles de concert ne pourront pas rouvrir comme prévu. En outre, il vient d’interdire aux bars de vendre de l’alcool dans tout l’Etat, une mesure qui ne manque pas de rappeler la période de la Prohibition !

Depuis une semaine un grand nombre de villes rendent le port du masque obligatoire dans les endroits qui accueillent du public. En Californie le gouverneur à exigé la semaine dernière que les masques soient obligatoires dans tous les espaces publics. A Miami les masques sont aussi désormais obligatoires dans la rue, depuis ce vendredi, et la police contrôle depuis une semaine les établissements et leurs mesures sanitaires. Ils peuvent les fermer en cas de non-respect des règles. Pour le moment aucun Etat n’envisage néanmoins de revenir à un confinement complet ; il n’y a pas (ou pas encore) assez de « surchauffe » dans les hôpitaux pour le rendre nécessaire, et d’un autre côté les entreprises américaines ont gravement souffert de la première période de confinement.

La Floride rétablit la prohibition d’alcool dans les bars, et Miami ordonne le port du masque en public afin de lutter contre le rebond de covid-19


Il ne devrait pas y avoir de réouverture prochaine des frontières avec l’Europe

Si le président Donald Trump avait envisagé fin mai rouvrir rapidement ses frontières avec les autres pays, cela n’a pas encore été réalisé, et il n’est de toute façon pas du tout évident que les pays destinataires acceptent de recevoir les résidents des Etats-Unis. L’Union Européenne doit annoncer sous peu avec quels pays elle rouvrira ses frontières le 1er juillet, mais pour le moment on parle d’une liste qui serait limitée à 10 ou 15 pays. Il serait donc plus qu’étonnant que les habitants des Etats-Unis, du Brésil, et des autres pays où l’épidémie de coronavirus est toujours forte, soient à cette date acceptés dans l’Espace Schengen. C’est en tout cas se que pressentaient hier les médias européens.

Tous nos articles sur le covid-19 aux Etats-Unis

Notre point quotidien sur la crise du coronavirus en Floride

Ça commence à devenir très dur pour certaines catégories d’entreprises françaises aux USA face à la crise du coronavirus


PUBLICITE :

Bandeau web go 2 Vac 2015-3

banniere-galaxy

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer