Actualités à Miami et en FlorideElection Présidentielle de 2020 aux Etats-UnisEtats-UnisNationalNews Etats-UnisNews PolitiquePrimaires et élections américaines de 2020

Joe Biden a choisi Kamala Harris comme vice-présidente sur son « ticket » présidentiel !

Il y aura eu un certain suspense, mais au final ce ne sera pas une grande surprise, le candidat démocrate Joe Biden a choisi Kamala Harris comme « running mate » pour son « ticket » présidentiel qui sera donc « Biden-Harris ». « Pas une grande surprise » car Mme Harris a eu un impact efficace lorsqu’elle a elle même concouru durant la Primaire Démocrate l’hiver dernier. Sa pugnacité a été remarqué, et ce sera un atout également important durant la campagne, et par exemple lorsqu’elle devra débattre avec le vice-président sortant, Mike Pence. En outre, elle est originaire de la côte ouest alors que Biden est de l’est. Néanmoins ce n’est pas pour gagner la Californie que Joe Biden l’a installé sur son ticket, vu que l’Etat est déjà très favorable aux Démocrates.

Kamala Harris
Kamala Harris

Joe Biden a ainsi choisi une femme (ce qu’il avait annoncé), relativement jeune (elle a 55 ans) au vu de la moyenne des candidats, et pour la première fois, ainsi, une femme de couleur est sur le ticket présidentiel aux Etats-Unis, ce qui constitue en soi un petit événement. Joe Biden confirme ainsi sa volonté profonde d’ancrage dans la communauté afro-américaine, même si Kamala Harris n’est toutefois pas d’une famille « Afro-étatsunienne », puisque son père est un professeur d’économie jamaïcain et sa mère une chercheuse en cancérologie indienne.

Née à Oakland (Californie), après avoir étudié la science politique et le droit, Kamala Devi Harris a été admise au Barreau de Californie, puis procureure de San Francisco en 2003 et procureure de l’Etat de Californie en 2010 ; poste auquel elle a été réélue en 2014. Elle a rapidement monté les échelons, même si il s’agit ici du résumé d’une carrière assez flamboyante.


Il y a bien entendu déjà un Tweet de Donald Trump sur le sujet :


Kamala Harris est devenue sénatrice des Etats-Unis en 2016 avec le soutien du Parti Démocrate de Californie, mais aussi ceux de Joe Biden ou de Barack Obama. Elle a annoncé sa candidature en janvier 2019 pour l’élection présidentielle et commencé à attirer l’attention nationale dès les premiers débats.

Analyse rapide :

Malgré le costume que les Républicains essaient de lui tailler, Kamala Harris  est considérée comme plutôt « centriste » au Parti Démocrate, et donc dans le même courant que Joe Biden. Les Socialistes risquent donc de ne pas être très contents de cette nomination. Mme Harris ne fera certainement pas perdre son capital de voix à Biden, mais ce n’est pas évident qu’elle lui en fasse gagner. D’ailleurs, les vice-présidents, outre un effet médiatique momentané, ne font généralement pas beaucoup bouger les lignes durant les élections présidentielles américaines.

Ceci dit, Kamala Harris est une femme atypique, et son énergie pourra quand même apporter un petit souffle nouveau à la campagne de Joe Biden.

Voir aussi nos articles :

Ce que Joe Biden propose à l’Amérique

Les autres candidats à l’élection présidentielle américaine (et il y en a beaucoup !)

Tous nos articles sur les élections présidentielles américaines

Ce que Joe Biden propose à l’Amérique

Etats-Unis : Qui sont les autres candidats à l’élection présidentielle ?


PUBLICITE :

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page