Actualités à Miami et en FlorideNews FlorideSnowbirds

50.000 membres dans notre groupe Facebook « Snowbirds en Floride » : le plus grand groupe public de Snowbirds !

Un peu secouée par « les années Covid » (même s’il y a quand même eu beaucoup de Snowbirds à venir en 2020 et 2021), notre communauté francophone en Floride continue sa progression ! Ainsi, quatre ans après sa fondation (en avril 2018) : le groupe « Les Snowbirds Québécois en Floride (et tous les Canadiens Français) » vient de passer les 50 000 membres ! Il faut dire qu’il y a eu de l’ambiance, par exemple à l’époque où les voyages internationaux posaient beaucoup de questions en lien avec la crise sanitaire. Ainsi, notre groupe a déjà une belle histoire derrière lui avec des débats passionnés !

L’adresse du groupe Snowbirds :

www.facebook.com/groups/201460773915012/

Voir aussi :

Notre dossier pour la saison 2022-2023 des Snowbirds !

Notre Dossier Spécial « Snowbirds en Floride » 2022-2023

Jusqu’à 1 million de lecteurs par mois

Sur Facebook il faut savoir qu’il y a deux sortes de groupes : les groupes privés (limités à l’audience de leurs propres membres), et les groupes publics comme le notre, pour qui les messages peuvent être vus par la totalité des personnes inscrites sur Facebook. S’ils ne participent pas, on parle alors de « spectateurs ». Avec 50.000 membres, le groupe Snowbirds du Courrier est ainsi le plus large groupe public de Floride. Les membres y publient en moyenne 10 000 messages (posts et commentaires) par mois, et ces messages sont vus par jusqu’à un million de « spectateurs » en saison. Hors saison, comme par exemple en octobre 2022 nous avons eu « seulement » 691000 personnes à nous suivre (+ les membres). Les spectateurs peuvent ensuite devenir membre à leur tour quand ils le souhaitent. 

Les statistiques sur les 28 derniers jours du groupe Snowbirds : à partir de novembre ça monte encore beaucoup plus haut !

« Au nom de l’équipe du Courrier, je remercie tous les membres du groupe pour cette belle dynamique ! », assure Gwendal Gauthier, le directeur du journal Le Courrier des Amériques / Le Courrier de Floride qui explique pourquoi et comment Le Courrier a lancé de tels groupes. « Depuis la création des groupes Facebook, notre équipe publiait – et publie toujours – les articles du journal dans de très nombreux groupes en Floride et aux USA. Des administrateurs, souvent bénévoles, y font un travail formidable. Nous collaborons ainsi avec eux à rendre intéressants ces groupes en y publiant nos articles, c’est à dire un travail professionnel réalisé par nos journalistes, offrant des infos nécessaires ou simplement sympathiques, sur la vie et les voyages en Floride. Mais il y a quatre ans certains groupes ont commencé à restreindre les publications, devenant « privatisés ». Nous avions donc été obligés de lancer notre propre groupe, qui est rapidement devenu numéro 1 en termes d’influence, d’abord parce qu’il est public mais aussi parce qu’on y trouve nos articles. En effet, les autres groupes n’ont pas ce que Facebook appelle des « spectateurs » : ils ont juste leurs « membres ». Avec toutes ces vues, la croissance étant exponentielle, bien évidemment le groupe augmente aussi fortement en permanence le nombre de ses membres. »

Publicité dans le groupe Snowbirds :

Les annonceurs du journal Le Courrier des Amériques peuvent poster leurs publicités dans nos groupes, et ainsi toucher notre communauté soudée et nombreuse !

Pour la pub contactez Didier :

Téléphone : +1 305 833 3598

Courriel : didierlv.cda@gmail.com

Ne pas confondre un groupe et une page Facebook

Les GROUPES Facebook sont-ils aussi importants que les PAGES Facebook ? « Non, pas du tout. Les GROUPES Facebook apportent simplement un peu de visibilité à chacun de leurs membres. Au contraire, les PAGES Facebook apportent beaucoup de visibilité au propriétaire de la page, en tout cas si la page a beaucoup de followers. Nous avons aussi la page du Courrier qui a également réussi de son côté à regrouper le plus de francophones possibles en Floride sur une page, puisqu’elle est suivie par 41000 personnes. La moindre publication y compte des milliers de vues. C’est donc un réel média. Mais la collaboration avec des GROUPES Facebook est toute de même importante, que ce soit avec des groupes qui nous appartiennent ou pas. C’est apprécié par la communauté des Snowbirds qui apprécie d’y discuter. On pourrait dire que les groupes Facebook sont un peu « l’inverse des médias » : les gens discutent en se passant de nos services. Mais nous pouvons y offrir le cadre, et nos informations de qualité. Ca aide à notre visibilité, bien entendu. 

Le Courrier a ici une page sur les comparatifs d’engagement Facebook entre les médias francophones de Floride

Pas de censure dans le groupe…. mais des règlements et des lois

Et un tel groupe est-il facile à gérer ? « Non !!!! En tout cas ce n’est pas facile à gérer durant les campagnes électorales, ni durant les pandémies ! Il y a beaucoup de vie, les gens sont très spontanés, et nous ne censurons pas les posts. Parfois certaines personnes ne comprennent pas ce que signifie le mot « censure ». Nous ne censurons pas, mais ça ne signifie pas qu’on accepte les insultes, les propos hors sujet (ne concernant ni les voyages, ni la Floride), et bien évidemment les propos illégaux. En plus nous sommes obligés d’appliquer le règlement de Facebook, qui est une société privée. Pour certains ça s’apparente à de la censure et, sur le procédé, en effet ça en est : Facebook impose chez lui les limites qu’il souhaite y appliquer. Nous mêmes, comme les internautes, nous sommes libres d’y être ou de ne pas y être. Pour le moment nous y sommes et nous sommes obligés de faire avec ces règles. Les seules censures qui s’appliquent dans le groupe sont donc celles de Facebook, en lien avec ce qu’ils appellent des fausses informations ». Pensez-vous qu’elles sont justifiées ? « Pas tout le temps, et effectivement ça pose un problème que j’ai déjà évoqué dans le journal à plusieurs reprises. Si des alternatives à Facebook se présentent un jour, nous les saisirons. Mais on ne peut pas dire non plus que l’outil Facebook est « tout mauvais ». »

Le Courrier a créé d’autres groupes

Le Courrier a aussi créé un groupe pour les résidents francophones en Floride, un autre pour les résidents francophones aux USA et un groupe de solidarité et entraide en cas d’ouragans en Floride. « Nous collaborons aussi avec des dizaines d’autres groupes aux USA et au Canada, car notre but n’est pas de créer de nouveaux groupes Facebook inutiles, mais plutôt d’avoir une bonne collaboration avec des personnes qui administrent depuis des années et avec passion des groupes efficaces » !


PUBLICITE :

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d'amourrrrrrrrr !!!!!

Un like sur Facebook, c'est très important pour la presse indépendante Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !


This will close in 30 seconds