Timucuan Preserve : Suivez-nous dans cette magnifique réserve naturelle, près de Jacksonville en Floride

Ceux qui longent sur l’autoroute les Etats du sud sur l’autouroute I95 se rendent bien compte qu’ils sont jalonnés de magnifiques marécages et savanes, qui ont par exemple donné le nom de la délicieuse « Savannah » en Géorgie. Mais aussi bien Charleston que les « Outer Banks » et encore Amelia Island sont entourés de ces marécages où un coucher de soleil vous fera tomber à la renverse devant tant de beautés naturelles : l’immensité américaine dans ce qu’elle a de mieux.

Mais, ainsi, une partie de ces paysages de marécages côtiers sont dans le nord de la Floride, et la Timucuan est le nom de la gigantesque réserve située au nord et à l’est de Jacksonville.

Les autochtones « Timucua » étaient environ 200000 dans le sud de la Géorgie et le nord de la Floride quand les Européens sont arrivés vers l’an 1500. Trois siècles plus tard, il n’y en avait plus. Ils formaient un ensemble de peuples parlant des dialectes d’une même langue, et avec des similarités de modes de vies, mais pas « un peuple » à proprement parler. On s’en rappelle toutefois sous ce « label » Timucua et dont le parc rappelle la mémoire.

Il y a bien des parties différentes à visiter dans la « Preserve », nous allons vous mentionner surtout les plus spectaculaires. Les îles que nous mentionnons dans les parties suivantes sont accessibles en voiture.

Carte de la Timucuan Preserve
Carte de la Timucuan Preserve (cliquez pour agrandir)

Nos autres pages des lieux à visiter aux alentours : 

(cliquez sur les liens pour voir nos pages)

– La Timucuan fait partie de Jacksonville, mais nous avons consacré cette page à une visite urbaine de cette bonne vieille Jacksonville et de ses stations balnéaires !

Amelia Island est une île délicieuse juste au nord de la Timucuan Preserve, avec sa vieille fille de Fernandina et ses stations balnéaires : cinq étoiles, et à vraiment faire en même temps que vous visitez la région de Jax.

– Un peu plus au sud de Jax vous avez la vieille ville de St Augustine qui est un incontournable du tourisme en Floride.

– Et, plus au nord, la Géorgie c’est bien aussi !


Fort Caroline et Theodore Roosevelt Area

Le Fort Caroline est un monument reconstruit mais très symbolique dans l’histoire de l’Amérique, puisqu’il fut la toute première construction des Européens sur le territoire qui allait un jour devenir « the USA ». En attendant, ça a été dénommé « La Floride » et ce furent des Français qui installèrent la colonie et le fort.

Il est au sud de la St John’s River et, dû à son importance, nous avons dédié cette page spéciale à Fort Caroline. Les autres sites de la Timucuan Preserve dont nous allons parler sont au nord de la rivière.

Fort Caroline à Jacksonville
Fort Caroline à Jacksonville

La route scénique Hecksher Drive

Elle part de Jacksonville et elle vole d’île en île vers l’océan le long de la St John’s River. Si vous appréciez les beaux paysages, vous vous arrêterez tout le temps ! Le plus spectaculaire est entre Huguenot Memorial Park et Little Talbot, ou bien en entrant sur Amelia Island. Sur la route vous avez un restaurant très isolé, le Sandollar, dans le genre traditionnel endroit de Floride où vous dégustez des fruits de mer en extérieur avec vue sur la rivière et musique live. Ceci dit on n’a pas été convaincu à 100% par les fruits de mer, mais on a apprécié le cadre et la proximité des sites. C’est juste à côté du ferry qui fait traverser les autos de l’autre côté de la St John’s River (on voit des photos du restau dans la galerie ci-dessous).

Nos photos de la route Huckster Drive :

Fort George Island

Il s’agit d’une grande île dans les bayous de la Timucuan, et elle est constituée en Parc d’Etat (State Park). Une route circulaire permet d’en faire le tour, et elle passe par le Ribault Club et la Kingsley Plantation.

Ribault Club

Il s’agit d’un superbe clubhouse datant de 1920 qui sert actuellement de Visitor Center.

Les lucioles de Fort George Island

Bon, alors là on marche sur une corde sensible : c’est le plus gros secret de Jacksonville qu’on vous révèle en partie ici. Près du Ribault Club il y a un endroit où durant trois semaines se regroupent des milliers de lucioles à la tombée de la nuit. Généralement elles sont là début avril, mais ça peut commencer aussi vers le 20 mars en fonction des chaleurs. Dans tous les cas contactez l’entreprise Kayak Amelia qui organise des tours à pieds (pas besoin de pagailler). A Jacksonville on ne souhaite pas qu’il y ait trop de monde à aller à cet endroit car il y a des résidences privées et que le lieu ne peut pas accueillir trop de monde. Par ailleurs, dans le passé il y a eu de mauvaise expériences avec des gens qui venaient avec des lampes frontales et qui étaient aussi nombreux que les lucioles, donc à la fin…ça ne sert plus à rien ! Précisons que ça ne fonctionne pas s’il pleut.

Quelqu’un nous a révélé où c’était, en nous faisant promettre de ne pas révéler l’endroit exact. C’était le 15 avril et il ne restait alors que quelques lucioles. C’était déjà une expérience formidable, on vous le promet, donc on va y retourner. On y retournera avec Kayak Amelia qui gère ça très bien, qui emmène un naturaliste avec vous, et qui vous évite de vous retrouver paumé dans les marais avec Shrek pour voisin durant toute la nuit !

Pour votre info : Il y a aussi un regroupement de lucioles au Blue Spring State Park près d’Orlando au même moment, et apparemment c’est tout aussi magique !!

Pour ce phénomène magnifique de concentration de lucioles, auquel nous avons consacré une page entière.

Kingsley Plantation

Kingsley Plantation à Jacksonville
Kingsley Plantation à Jacksonville

Cette plantation au nord de Fort George Island porte le nom de Zephaniah Kingsley, un britannique arrivé sur l’île en 1814. Il avait épousé Anna, une escalve qu’il affranchit, huit ans plus tôt. Elle hérita de la plantation et des esclaves. On peut toujours voir aujourd’hui les ruines des dizaines de cases tout autour de la plantation. Les esclaves travaillaient dans la plantation, mais le business numéro 1 du lieu, c’était bien la vente et la formation d’esclaves. Toutefois, tant que la Floride était espagnole, ils pouvaient arriver à acheter leur liberté.

La maison centrale de la plantation a été d’abord érigée en 1798, puis modifiée.

Le tout est très beau, porteur d’une histoire saisissante, et ainsi intégré au parc de la Timucuan Preserve. 

En fin de semaine de nombreux bateaux viennent faire la faite sur les bans de sable de la Fort George River, juste en face de la maison de la plantation

11676 Palmetto Ave, Jacksonville, FL 32226

www.nps.gov/timu/learn/historyculture/kp_visiting.htm

– Photos de la Kingsley Plantation :

Hugenot Memoriał Park

Les paysages aux alentours sont sidérants de beauté, surtout à marée basse avec la formation de bancs de sables blancs. Il y a beaucoup de pêcheurs, avec les voitures sur la plage, les kayaks qui sillonnent entre les îles… ouf c’est beau ! (Nous avons mis nos photos avec celles de la route scénique Huckster Drive en haut de cette page).

Nos photos de la route scénique Hecksher Drive à Jacksonville
La route scénique Hecksher Drive à Jacksonville, au niveau du Huguenot Memorial

Little Talbot Island State Park

Elle est moins fréquentée que sa très spectaculaire voisine de Big Talbot, mais c’est quand même un grand spectacle naturel que vous pouvez voir au State Park, surtout si vous prenez le temps de marcher, par exemple vers le nord.

En vélo ou kayak aux îles Talbot

Nous avons déjà mentionné plus haut la société Kayak Amelia qui organise les « soirées lucioles ». Leur quartier général au nord de Little Talbot est le seul commerce de ces îles, et incontournable pour bien les visiter (pas que pour les lucioles !) : ils louent vélos et kayaks. Merci aux créateurs, Jody & Ray Hetchka et leur acolyte « C.J » de nous avoir fait découvrir tout ça !

Attention, malgré le nom, ils sont bien à Talbot et pas à Amelia.

www.kayakamelia.com

C.J de Kayak AMelia
C.J de Kayak AMelia

Le Timucuan Trail

D’abord, il vous faut savoir qu’il y a une piste cyclable nommée Timucuan Trail le long des deux îles Talbot, de Fort St George, et cette piste remonte aussi tout Amelia Island jusqu’à Fort Clinch : autant dire que c’est la plus belle piste cyclable du monde (ou presque). Nous l’avons pratiquée pour visiter Big Talbot jusqu’à Amelia Island State Park, et c’était absolument splendide : voutes de vieux chênes à barbe, pinèdes typiques de la Floride, et puis les accès aux plages spectaculaires de Big Talbot, avant d’accéder au vieux pont « George Crady Bridge »qui relie Big Talbot à la plage d’Amelia State Park, où les locaux vont faire griller sur le sable blanc directement avec leur pick up ! Entre la concession de Kayak Amelia et la plage d’Amelia State Park, il faut compter à peu près 70 minutes de vélo, si vous ne vous arrêtez pas. Mais… vous allez vous arrêter, et vous allez vous arrêter longtemps… sur Big Talbot ! Il y a des emplacements pour verrouiller les vélos avec la chaîne que vous aura confiée la concession.

Attention : vous pouvez aller partout en voiture si vous voulez juste vous poser sur une des plages. Ce qui est proposé avec cette balade à vélo, c’est juste une expérience que vous n’oublierez pas !

Photo prises sur le trail à Big Talbot :

En Kayak dans la Timucuan

Kayak Amelia propose des départs avec ou sans guide naturaliste, vous pouvez y aller vous mêmes et c’est aussi plat qu’en vélo ! Attention, toutefois, les courants changent avec les marées, mais ils ne sont pas trop forts. Les paysages aussi changent : à marée basse les vasières laissent apparaître des milliards d’huitres, et des plages sur les îles, qu’on ne pourrait deviner le reste du temps. Vous êtes ici sur les traces des Timucua, vous naviguez comme eux, et vous retrouverez bientôt face à face avec des majestueux hérons bleus ou des aigrettes blanches attendant, leurs tiges plantées dans la vase, que d’innocentes proies navigues sous leur bec. C’est un très bel endroit pour découvrir la savane.

Big Talbot Island State Park

On a gardé le meilleur pour la fin : Il s’agit d’une jungle constituée de centaines d’arbres…. Mais seulement leurs squelettes blancs surgissants d’un sable tout aussi blanc. C’est très impressionnant, et bien plus que sur les photos. Bien entendu c’est l’érosion qui les placés ces arbres à cet endroit où la mer a avalé une partie de la forêt. Il y a deux entrées assez entrées sur les plages de Big Talbot.

The Black Rocks / Driftwood Beach est celle qui nous a le plus plu, la plus spectaculaire. Il y a une quinzaine de minutes de marches dans la pinède maritime pour accéder à la plage – c’est magique – et ensuite la plage est saisissante. Il y a des rochers noirs par endroits, d’où le nom (et driftwood ça signifie « bois flotté »).

  • Photos de Black Rocks / Driftwood Beach :

L’autre entrée est tout au nord et s’appelle The Bluffs. Il y a 10 minutes de marche pour y accéder, de même su un joli chemin. Elle est aussi très belle, mais proche du pont on se sent moins isolé en pleine nature. Enfin, on vous conseille tout de même les deux. N’oubliez pas de poursuivre jusqu’au George Crady Bridge et Amelia State Park.

www.floridastateparks.org/parks-and-trails/big-talbot-island-state-park

  • Photos de The Bluffs :

PUBLICITE :

Marcelle Poirier avocate d'immigration aux Etats-Unis

Bouton retour en haut de la page