Actualités à Miami et en FlorideNews Politique

Démenti de Laure Pallez, ex-élue consulaire en Floride : nous nous sommes trompés sur sa maison d’édition

Hier nous pensions que nous n’aurions plus jamais à écrire d’article sur Laure Pallez (l’ex-élue de gauche en Floride qui n’habitait pas en Floride et qui était candidate avec la droite), mais… c’est ainsi, nous sommes obligés d’en reparler à sa demande, car nous avons confondu sa maison d’édition avec celle de Valeurs Actuelles. Elle nous écrit : 

« Monsieur, vous avez écrit dans votre article du 2 décembre que je publiais mon livre sur Ron DeSantis chez VA Editions ce qui est exact et que VA signifiait Valeurs Actuelles (« journal d’extrême droite » selon vos termes). Parmi d’autres allégations infondées, cette affirmation sur VA Editions est totalement fausse, cette maison d’édition est indépendante, sans lien avec ce groupe de presse. VA Editions signifie Versailles Aix car les deux associés sont originaires de ces villes. Je suis très étonnée de votre absence de vérification et des termes employés, sauf à penser que l’ensemble du texte vise à me nuire. Je vous demande de publier immédiatement ce démenti et de supprimer le passage incriminé dans une nouvelle version de l’article». »

C’est la première fois en 10 ans que Le Courrier publie un démenti/droit de réponse, donc ça arrive même aux meilleurs. On est contents que Laure Pallez ait relevé cette petite erreur dans la dernière phrase de notre article mais qu’elle n’ait pas de rectificatif sur le reste.

Elle a la dent dure contre nous, c’est dommage (elle aurait pu juste corriger notre bévue), parce qu’elle aussi commet des erreurs. Dans la phrase qu’elle cite, nous n’avons jamais dit que Valeurs Actuelles était d’extrême droite, contrairement à ce qu’elle affirme, nous avons écrit que les Socialistes et Ecologistes disent que Valeurs Actuelles est d’extreme droite. C’est assez différent, non ? Voyez, ça arrive même aux meilleurs de ne pas savoir lire…

En tout cas nous sommes désolés pour Mme Pallez et la maison d’édition VA d’avoir confondu. Les deux portent les mêmes initiales « VA » et un logo qui, de notre point de vue, est un peu similaire. Par ailleurs VA Editions publie apparemment des auteurs qui collaborent à Valeurs Actuelles comme par exemple Raphaël Chauvancy, d’où notre confusion. Nous avions d’ailleurs publié une interview de Chauvancy sur son livre publié par VA et nous pensions déjà de bonne foi qu’il s’agissait aussi de Valeurs Actuelles.

Le livre de Laure Pallez

Il n’en demeure pas moins que Laure Pallez a écrit un livre sur le gouverneur de Floride alors qu’elle était élue consulaire en Floride (un peu comme un conseiller municipal) sans avoir habité en Floride ni durant la campagne électorale, ni durant son mandat (elle a démissionné le 1er décembre 2023).

On fera donc assez court sur son livre. Le titre est : « Ron DeSantis, le nouvel homme fort de la droite américaine » alors que Ron DeSantis (gouverneur de Floride) est en perdition dans les sondages, très loin derrière Trump, talonné par Nikki Haley, et que rien dans la politique américaine ne permet d’affirmer qu’il serait « L’homme fort de la droite américaine ». Évidemment, quelque chose aurait pu nous échapper (à nous qui habitons en Floride).

DeSantis va devoir réaliser lors de la primaire du 15 janvier un score deux fois supérieur aux sondages afin de recoller à Trump. Comme les sondages sont parfois éloignés de la réalité, c’est toujours possible qu’il y arrive. Mais les chances sont tout de même minimes pour DeSantis.

Le gouverneur n’est pas du tout ridicule lors des débats de la primaire (auxquels Trump ne participe pas) mais s’il perd les Primaires, alors les Trumpistes devraient prendre la main sur le Parti Républicain et il semble difficile que DeSantis puisse y avoir un avenir national, en tout cas à court terme.

Etant mis en cause comme publiant des « allégations infondées » nous devons nous justifier et ainsi donner aux lecteurs qui ne nous connaîtraient pas bien la preuve que nous publions des articles sur des livres traitant de Ron DeSantis, comme par exemple le mois dernier avec ce livre-là, écrit par une française qui habite en Floride depuis longtemps (bien avant la première élection de Ron DeSantis au poste de gouverneur) et qui a pu décrire ce qu’elle a vécu durant la crise de la Covid-19 etc… Ce livre-là est intéressant, factuel, et avec un titre qui n’est pas étrange, par une auteure qui, encore une fois, habite vraiment en Floride.

Le livre de Mme Pallez n’a d’ailleurs pas encore été publié et nous n’en avons pas reçu de copie, donc on ne peut pas en parler. Mais à priori, vu le titre et les circonstances, il y a peu de chances qu’on écrive plus long que ce qu’on vient de faire.


M.A.J à 17h30 : 

Nous avons tout de suite publié le rectificatif ci-dessus, mais après quelques heures de réflexion, je tiens à rajouter ceci : Mme Pallez (qui me vouvoie depuis aujourd’hui, ce n’était pas le cas auparavant) laisse planer des soupçons du genre : « sauf à penser que l’ensemble du texte vise à me nuire » comme si le média pouvait constituer le problème, et comme si nous étions vraiment préoccupés par cette personne à l’importance si incontournable qu’on puisse imaginer qu’il y ait des complots contre elle. :-)

On peut lire aussi au passage dans son court texte qu’elle nous accuse d’écrire ça « Parmi d’autres allégations infondées ». Mais on note qu’elles ne sont pas assez importantes ces « allégations infondées » pour que Mme Pallez prenne le temps de les corriger ! J’apprécie beaucoup ces allusions, d’où cette petite mise à jour et mise au point.

Lorsque nous avons publié des vérités dérangeantes sur des candidats d’autres partis politiques que le sien (ici ou ici), ils ont eu exactement la même réaction : le problème c’était nous, le média. Dans les deux cas, les électeurs ont tranché. En cliquant sur les liens chacun pourra se rendre compte que Le Courrier essaye simplement d’être précis quand un candidat assure qu’il habite dans un endroit ou dans un parti politique : il est de notre responsabilité de vérifier. Et ce, vous le voyez, quel que soit le parti.

Pour notre part (nous média), si quelqu’un veut  nous transmettre un avis, une opinion, contraire à ceux que nous avons pu publier, il suffit de le porter à notre connaissance pour que nous en fassions part aux lecteurs. Et, s’il était utile de le préciser, nous ne fomentons aucun complot contre ceux qui réussissent leur carrière politique, ni contre ceux qui disparaissent (et encore moins contre ceux qui réalisent 4% aux élections sénatoriales). Comme chacun le sait nous ne sommes d’ailleurs pas spécialisés dans la politique.

Notre ligne éditoriale est de parler des francophones qui ont un lien avec la Floride, donc normalement nous n’avons plus aucun intérêt (ni complot) pour ou contre l’œuvre de Mme Pallez, puisqu’elle vient d’annoncer qu’elle avait déménagé à Paris. Ça ne va pas vraiment la changer de climat.

Gwendal Gauthier

Directeur de la publication

PUBLICITE :

Investir en Floride / Immobilier / Laurent IsorezInvestir en Floride / Immobilier / Laurent Isorez

Agents immobiliers sur le comté de Palm Beach : Sophie Ghedin et Franck Herz

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page